Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Keskejévu

Bons baisers de Norvège - Épisode 5 : Nouvelles têtes, nouveau rythme

18 Juillet 2017 , Rédigé par Romain Publié dans #Voyages

Halo tout le monde ! Nouvelle semaine, nouvel article, en espérant que la mémoire ne commence pas déjà à me faire défaut quant aux évènements passés. Bon, ce n'est pas comme s'il y en avait eu beaucoup non plus, ça devrait aller...

Lundi 10 Juillet

C'est reparti pour une semaine de travail ! Mais avant, petit déjeuner.

 

L'autre jour en faisant les courses j'ai acheté cet espèce de Nutella local... Eh ben franchement c'est pas mauvais ! Bon, ça prend une couleur très moche une fois étalé à cause du mélange de couleur et ça doit être tout aussi gras que le produit auquel je l'ai comparé (même si en bouche ça donne l'impression d'être plus léger), mais j'aime bien. Oui, parce que je teste les VRAIES spécialités et produits régionaux quand je vais à l'étranger, tout à fait.

L'autre jour en faisant les courses j'ai acheté cet espèce de Nutella local... Eh ben franchement c'est pas mauvais ! Bon, ça prend une couleur très moche une fois étalé à cause du mélange de couleur et ça doit être tout aussi gras que le produit auquel je l'ai comparé (même si en bouche ça donne l'impression d'être plus léger), mais j'aime bien. Oui, parce que je teste les VRAIES spécialités et produits régionaux quand je vais à l'étranger, tout à fait.

Au travail, je fais la rencontre du dernier membre de l'équipe, Simon, dont j'occupais le bureau pendant son absence... Ce qui veut donc dire qu'il va falloir se décaler !

 

Du coup, j'ai piqué celui de Thomas, parti travailler depuis sa maison en bord de mer en fin de semaine dernière... Plus que deux bureaux et je les aurai tous testés !

Du coup, j'ai piqué celui de Thomas, parti travailler depuis sa maison en bord de mer en fin de semaine dernière... Plus que deux bureaux et je les aurai tous testés !

Niveau boulot, c'est simple : maintenant qu'on a notre prototype papier, Andreas et moi allons passer toute la semaine à tester le système et les mécaniques en faisant des parties dessus, après quoi je reporte sur l'ordinateur les différentes observations et changements qui ont pu être faits. Non, on ne joue pas, on teste :P ! Je n'aurai donc pas spécialement de détails très intéressants à donner à ce sujet, si ce n'est que le système évoluera bien d'ici-Vendredi par la magie du processus itératif.

Compensons donc le manque de contenu rédactionnel à venir par un peu de boustifaille (pour une fois que je ne favorise pas la nourriture de l'esprit !).

 

J'avais vu le premier... truc (pas trouvé le nom) au même endroit que les pâtisseries du magasin, me disant que j'allais tester. Ce n'était pas exceptionnel. Par contre, ce gâteau qui ressemble à une petit four de la deuxième photo, qu'on appelle "Gifflar", doit être la meilleure découverte culinaire du séjour ! En soi, c'est vraiment tout bête : de la canelle dans un petit roulé de pâte. Et j'avais oublié à quel point ça peut être bon, la canelle. *Nom nom nom*
J'avais vu le premier... truc (pas trouvé le nom) au même endroit que les pâtisseries du magasin, me disant que j'allais tester. Ce n'était pas exceptionnel. Par contre, ce gâteau qui ressemble à une petit four de la deuxième photo, qu'on appelle "Gifflar", doit être la meilleure découverte culinaire du séjour ! En soi, c'est vraiment tout bête : de la canelle dans un petit roulé de pâte. Et j'avais oublié à quel point ça peut être bon, la canelle. *Nom nom nom*

J'avais vu le premier... truc (pas trouvé le nom) au même endroit que les pâtisseries du magasin, me disant que j'allais tester. Ce n'était pas exceptionnel. Par contre, ce gâteau qui ressemble à une petit four de la deuxième photo, qu'on appelle "Gifflar", doit être la meilleure découverte culinaire du séjour ! En soi, c'est vraiment tout bête : de la canelle dans un petit roulé de pâte. Et j'avais oublié à quel point ça peut être bon, la canelle. *Nom nom nom*

Voilà-voilà. À la fin des horaires de travail, je suis resté au studio le temps de finir l'article précédent et de commencer à m'entraîner sur le jeu Super Monkey Ball 2 pour l'Ultime Décathlon (et il va y avoir du boulot). Retour un peu tardif, mais ça deviendra un peu mon quotidien à partir de maintenant, parce qu'il faut bien avouer que les installations du travail sont bien quand on est un geek :). Sauf que quand on reste trop longtemps, eh bien il fait faim et on ne traîne pas trop sur le chemin du retour, ce qui fait que je n'aurai rien de plus à montrer ni à dire pour aujourd'hui déjà ^^' !

Mardi 11

Le second jour de la semaine est encore plus dénué de péripéties en tout genre, au point que je n'ai même pas de photo à vous montrer ! C'était vraiment une journée "boulot", où j'ai toutefois fait un bon ajout de contenu au prototype de jeu en créant de nouvelles "cartes", avant de les tester seuls car mon camarade de playtest habituel n'était pas disponible aujourd'hui.

Et, une fois 17h passé, Simon -dernier présent- est juste passé regarder ce que je faisais alors que je retapais de vieilles prises de notes de cours sur mon ordinateur. Ça nous aura permis d'avoir une petite conversation alors qu'il me disait avoir un peu étudié le Français à l'école, avant qu'il ne parte lui aussi.

Oui, je retapais des cours, parce que ma devise de la semaine -et si possible d'une partie des vacances- était, poliment, "get the sh*t done". L'objectif est donc de me débarrasser de tous ces trucs "à faire" qui traînent depuis des mois -au moins- pour attaquer une fin de vacances et un début d'année scolaire serein. Bon, ça ne sera probablement pas compatible avec tous les projets des vacances, surtout si je veux aussi prendre le temps de visiter un peu plus le coin, mais ça sera toujours ça de fait. BREF, je diverge.

Cela dit, ça m'aura permis de passer, sans trop que cela ne se remarque, au...

Mercredi 12

... Ouais, non, vous non plus ça ne vous aura pas trompé. Tant pis. Je sais que j'ai moyen de me faire excuser par une grande partie d'entre vous juste en prenant une photo au moment même de mon réveil.


 

Les chats m'ont définitivement adopté je crois.

Les chats m'ont définitivement adopté je crois.

La journée de test s'est ensuite poursuivie sans rien de spécial, encore une fois. Boulot boulot. Par contre, mes "projets" post-travail m'ont pris plus de temps que prévu, si bien que j'ai pris le chemin du retour en n'ayant pas fait mon entraînement quotidien pour l'Ultime Décathlon, pensant que j'aurais eu le temps de le faire une fois rentré...

Mais surprise ! En voici de nombreuses chaussures dans le hall d'entrée de la maison ! En effet, Victoria avait invité quelques 4-5 amis pour la soirée. Cool, moi qui venait de rentrer en nage après le trajet du retour que j'avais un peu précipité (oui oui, les côtes sur la route sont toujours là, elles ne partiront pas du jour au lendemain)...

Une douche plus tard, je me joins à eux, mettant de côté mes projets de la soirée au profit d'un peu de sociabilité. Et je me fais très vite identifier comme "the French" quand je commence à faire le tour de la table en salutation et que je vais pour faire la bise à la première représentante de la gente féminine que je rencontre... Un moment de gêne plus tard, je serre la main à sa voisine comme ils ont l'habitude de faire ici... Parce que déjà je l'ai surprise avec la première bise, mais je pense qu'elle s'attendait encore moins à la seconde.
Bref. Je les rejoins avec mon jus de fruit en plein milieu de leur partie du "cercle de feu" (vous trouverez plein de variantes des règles sur le net, mais pour ceux qui ne savent pas c'est donc un jeu à boire), avant qu'on ne passe sur le fameusement infâme Cards Against Humanity. Après avoir vu l'un des invités, un peu trop rond (et apparemment le seul à l'avoir été), s'en aller pour être remplacé quelques heures plus tard par une nouvelle tête, je finis par quitter à mon tour la compagnie aux alentours de 1h du matin, parce que bon, il y a travail demain !

Et en rentrant, j'ai trouvé les chats toujours dans ma chambre, dans l'un de leur spots favoris : derrière les rideaux.

Et en rentrant, j'ai trouvé les chats toujours dans ma chambre, dans l'un de leur spots favoris : derrière les rideaux.

Jeudi 13

Point de vue boulot, cette journée était très semblable à la précédente, si ce n'est une différence notable : pour une fois, Andreas et moi n'avons pas été les seuls à tester le prototype. Børge et Simon se sont donc adonnés à une partie, histoire que nous puissions avoir des retours un peu plus différents des nôtres, et pour voir des gens potentiellement aborder le jeu autrement.

Pendant la pause midi, j'ai réalisé que je ne vous avais toujours pas montré ça alors qu'apparemment chaque Norvégien a ça chez lui. Vu que le fromage est en blocs ici, on utilise cette espèce de rape pour faire des lichettes. C'est bien pratique, mais je ne sais pas s'il y a beaucoup de fromages français sur lequels ont pourrait utiliser ça...

Pendant la pause midi, j'ai réalisé que je ne vous avais toujours pas montré ça alors qu'apparemment chaque Norvégien a ça chez lui. Vu que le fromage est en blocs ici, on utilise cette espèce de rape pour faire des lichettes. C'est bien pratique, mais je ne sais pas s'il y a beaucoup de fromages français sur lequels ont pourrait utiliser ça...

Et pareil, une fois le travail terminé j'ai passé trop de temps sur mes petites tâches pour avoir le temps de m'entraîner pour ma compétition. Par contre, sur un coup de tête, et parce que je me disais que ça commençait quand même à faire quelques temps, je me suis un peu plus baladé sur le chemin du retour.

Durant ma balade, je passe devant le "Café Opéra", que Victoria m'avait présenté comme le café le plus connu/populaire de Bergen. Suivi d'une oeuvre inspirée par les peintures préhistoriques, sur un mur un peu plus loin.Durant ma balade, je passe devant le "Café Opéra", que Victoria m'avait présenté comme le café le plus connu/populaire de Bergen. Suivi d'une oeuvre inspirée par les peintures préhistoriques, sur un mur un peu plus loin.

Durant ma balade, je passe devant le "Café Opéra", que Victoria m'avait présenté comme le café le plus connu/populaire de Bergen. Suivi d'une oeuvre inspirée par les peintures préhistoriques, sur un mur un peu plus loin.

Sur le chemin, je suis aussi passé par la cour ouverte de l'établissement scolaire qui se trouve juste à côté de mon trajet habituel. On y trouve quelques oeuvres d'art moderne.Sur le chemin, je suis aussi passé par la cour ouverte de l'établissement scolaire qui se trouve juste à côté de mon trajet habituel. On y trouve quelques oeuvres d'art moderne.
Sur le chemin, je suis aussi passé par la cour ouverte de l'établissement scolaire qui se trouve juste à côté de mon trajet habituel. On y trouve quelques oeuvres d'art moderne.

Sur le chemin, je suis aussi passé par la cour ouverte de l'établissement scolaire qui se trouve juste à côté de mon trajet habituel. On y trouve quelques oeuvres d'art moderne.

Et enfin, pour la fin du retour, je décide de faire un bon détour pour emprunter cette fois-ci le pont pour piétons, qu'on pouvait voir sur mes précédentes photos depuis le "grand" pont. Ça faisait déjà pas mal de temps que je comptais le faire et je me suis finalement décidé aujourd'hui. Juste avant, je passe dans des rues un peu vieillottes où sont toujours visibles des câbles et rails de tramway, quand bien même les voies sont désaffectés. Apparemment, dans ce pays aussi on retrouve des chaussures suspendues à des câbles...  Aucune idée de ce que ça peut signifier !
Et enfin, pour la fin du retour, je décide de faire un bon détour pour emprunter cette fois-ci le pont pour piétons, qu'on pouvait voir sur mes précédentes photos depuis le "grand" pont. Ça faisait déjà pas mal de temps que je comptais le faire et je me suis finalement décidé aujourd'hui. Juste avant, je passe dans des rues un peu vieillottes où sont toujours visibles des câbles et rails de tramway, quand bien même les voies sont désaffectés. Apparemment, dans ce pays aussi on retrouve des chaussures suspendues à des câbles...  Aucune idée de ce que ça peut signifier !

Et enfin, pour la fin du retour, je décide de faire un bon détour pour emprunter cette fois-ci le pont pour piétons, qu'on pouvait voir sur mes précédentes photos depuis le "grand" pont. Ça faisait déjà pas mal de temps que je comptais le faire et je me suis finalement décidé aujourd'hui. Juste avant, je passe dans des rues un peu vieillottes où sont toujours visibles des câbles et rails de tramway, quand bien même les voies sont désaffectés. Apparemment, dans ce pays aussi on retrouve des chaussures suspendues à des câbles... Aucune idée de ce que ça peut signifier !

L'occasion de faire quelques photos sympas, avec ce jeu de lumière provoqué par les nuages et le soleil à peu près couchant. Petite photo de la rampe de lancement des bateaux aussi.
L'occasion de faire quelques photos sympas, avec ce jeu de lumière provoqué par les nuages et le soleil à peu près couchant. Petite photo de la rampe de lancement des bateaux aussi.L'occasion de faire quelques photos sympas, avec ce jeu de lumière provoqué par les nuages et le soleil à peu près couchant. Petite photo de la rampe de lancement des bateaux aussi.
L'occasion de faire quelques photos sympas, avec ce jeu de lumière provoqué par les nuages et le soleil à peu près couchant. Petite photo de la rampe de lancement des bateaux aussi.

L'occasion de faire quelques photos sympas, avec ce jeu de lumière provoqué par les nuages et le soleil à peu près couchant. Petite photo de la rampe de lancement des bateaux aussi.

Une fois rentré, l'heure était déjà bien avancée, et je me faisais donc immédiatement à manger. Je croise au passage Daniel, de retour de vacances, qui est malgré l'heure bien agité, occupé à jouer avec le chien en se baladant en slip dans la maison, avant qu'il n'aille dehors jouer avec "les autres enfants qu'il y a ici", comme me l'a expliqué Victoria. Anita était là elle aussi, et se reposait déjà, c'est donc à peine si je l'ai vue.

Pendant que je me préparais quelque chose dans la cuisine -point de passage obligatoire par quiconque rentre dans la maison, car l'entrée débouche dedans-, je vois passer trois nouvelles têtes : deux enfants et un homme que j'identifie rapidement comme leur papa. La conversation a donné à peu près cela :

Moi : Hello !
Lui : Hello !
*Serrage de main*
Moi : Nice to meet you! Romain.
Lui : Oh, you're French! Well, Xavier.
Moi : Yup. Oh, so you're French too? Well then...
Les deux : Oui, autant parler Français du coup.

Je rencontrais donc Xavier et ses enfants Alixia et Vladim, sympathique trio de baroudeurs en provenance de l'Italie et qui comptent poursuivre leur périple en Norvège. J'ai mangé en leur compagnie tandis qu'ils jouaient à Uno avec Daniel, après que celui-ci m'ait réclamé la moitié de l'une de mes fajitas, et ce même s'il avait déjà mangé.
Vous pouvez d'ailleurs retrouver le blog et les photos de ces agréable compatriotes ici : https://lidee-vlafixia.travelmap.net/ (un site bien pratique que je ne connaissais pas mais que j'utiliserais bien à l'avenir si j'ai à faire un voyage du genre :)).

Puis chacun est rapidement allé se coucher une fois ses petites affaires terminées.

Vendredi 14
 

Avant de partir, autre petit constat : ici, il faut apparemment bien rincer les briques de lait, jus de fruits, etc., avant des les mettre à la poubelle. Mais je crois que ni Victoria ni moi ne savions de quelle poubelle il s'agissait, si bien qu'en l'absence de nos hôtes nous avions plusieurs briques alignées comme ça sur l'évier.

Avant de partir, autre petit constat : ici, il faut apparemment bien rincer les briques de lait, jus de fruits, etc., avant des les mettre à la poubelle. Mais je crois que ni Victoria ni moi ne savions de quelle poubelle il s'agissait, si bien qu'en l'absence de nos hôtes nous avions plusieurs briques alignées comme ça sur l'évier.

Et nous voici déjà à la fin de la semaine travaillée ! Sans surprise, encore une fois c'était une journée composée de tests, et nous avons même refait jouer Børge et Simon pour finir. Je crois qu'on a maintenant un système plutôt pas mal, nos deux cobaye ayant clairement préféré la partie d'aujourd'hui à celle de la veille. La semaine prochaine, ce sera donc implémentation dans le moteur, afin de pouvoir montrer les mécaniques de base au chef Fredrik quand il reviendra de vacances. Et pour moi, ça voudra dire documentation !

Le point un peu plus noir de la journée, c'est qu'apparemment les voisins du dessus se seraient fait voler des choses dans la nuit... Ayant été le dernier à partir du studio hier, j'espère juste que je n'y suis pour rien, car quand je suis parti leur porte était encore ouverte (ce qui avait été convenu comme un signe disant "il y a encore quelqu'un ici, pas besoin de fermer les portes d'entrée à clé"). Je croyais que la Norvège, ça ne craignait pas trop, mais Andreas m'a dit lui aussi qu'on ne savait jamais avec les drogués et avec les mendiants dans la rue (c'est vrai qu'on en croise quand même pas mal ; cela dit, ici ils sont plutôt polis, car les seuls m'ayant adressé la parole l'ont fait pour me dire bonjour).

Retour un peu plus tôt dans la soirée, toujours sans avoir fait mon entraînement mais en ayant au moins fini la grosse majorité de ce que j'avais prévu pour cette semaine :).

Petite photo d'une statue de mendiant devant laquelle je passe tous les jours, vu qu'on aborde le sujet. C'était perturbant au début car du coin de l'oeil on dirait vraiment qu'il y a quelqu'un ici.

Petite photo d'une statue de mendiant devant laquelle je passe tous les jours, vu qu'on aborde le sujet. C'était perturbant au début car du coin de l'oeil on dirait vraiment qu'il y a quelqu'un ici.

Je débarquais pile au moment du dîner, préparé par Xavier, que je passais en compagnie du trio Français et de notre hôte Norvégienne (Daniel n'était pas là aujourd'hui, et j'avais croisé Victoria en chemin alors qu'elle partait promener son chien). On a pas mal discuté avec Xavier le temps de faire la lessive, et même après. J'ai peut-être un peu trop monologué quand on a parlé de mon travail et tout ce qui y avait trait, mais ce fut sinon un échange agréable qui fait se dire qu'on rencontre quand même des gens formidables en voyage (même s'ils viennent de notre pays ^^).

Puis les compatriotes sont allés se coucher, ayant à partir demain pour prendre le train, tandis qu'Anita était déjà au lit depuis un bon moment... Bien, il ne reste qu'à suivre le mouvement.

Samedi 15

Après avoir un peu traîné au lit histoire de récupérer de la semaine, je me lève quand même vers 10h histoire d'être préparé pour le départ de la petite brochette de Français. Pour le reste de la journée, c'était le "mode geek", notamment à rattraper l'entraînement sur Super Monkey Ball 2 et à (re-)découvrir Mario Kart: Double Dash!! pour l'Ultime Décathlon. De toute façon il pleuvait, j'avais une bonne excuse.

Dimanche 16

Mais bon, depuis quand la pluie empêche-t-elle un Breton de sortir, hum ? Ainsi, après une petite grasse matinée et suite au déjeuner, je prenais la route du studio dans l'optique de "streamer" mon entraînement du jour. Bon, le résultat n'était pas fameux, mais au moins j'aurais essayé...

Le temps s'est cependant bien gâté au fil de l'après-midi, et je me suis bouffé une magnifique saucée sur le trajet du retour, me faisant rentrer trempé. Je tombais alors nez-à-nez avec Trym, rentré aujourd'hui d'un voyage au Danemark avec sa plus jeune soeur, Tuba -ou tout du moins c'est comme ça que j'imagine que ça s'écrit-, elle aussi présente (et qui ne m'a pas adressé un regard et n'a pas répondu à mon "hello", trop concentrée sur son téléphone portable ; le seul contact que j'aurai directement avec elle de toute la soirée sera lorsque je serai à la recherche du câble pour recharger mon téléphone). Je retrouvais aussi Anita et Victoria sur la table de la cuisine en train de jouer aux cartes, et elles m'ont invité à les rejoindre après m'avoir proposé de me servir dans les tacos restants pour le dîner.

J'apprenais donc ce soir leur version des règles du Rummy (si c'est bien celui-ci... ?), et je me suis fait battre à plate couture. On va dire que c'était par galanterie et parce que la jeune Allemande partait le lendemain.

Maiiis le temps du repos n'allait probablement pas être aussi calme qu'escompté, car à l'extérieur l'orage faisait rage. Vous vous souvenez quand j'ai dit qu'on entendait bien la pluie dans le petit abri qui me sert de chambre ? Je vous laisse apprécier ces deux petits aperçus sonore...

Bon, après la qualité n'est pas extra, un micro de téléphone portable ce n'est pas vraiment fait pour capturer le son d'ambiance...

Malgré tout, j'ai réussi à m'endormir sans trop de difficultés... Soit j'étais vraiment fatigué, soit je commence à développer des capacités me permettant de dormir dans n'importe quelles conditions.

Lundi 17

Et on a déjà fait une semaine de plus ! Comme dit plus tôt, à partir de maintenant je vais commencer à m'occuper de la documentation de design pendant qu'Andreas travaille sur le prototype sur ordinateur. Je découvre au passage le logiciel/site Confluence, dont j'avais juste un peu entendu parler avant et qui permet de faire des wikis, sur lequel je découvre ce que l'équipe a déjà fait et où je commence à ajouter des pages par-ci, par-là.

Extraits des petites courses du midi. J'ai acheté l'équivalent de la pâtisserie de l'autre jour, appelée Skoleboll, mais avec du glaçage, qui devient alors le Solskinnsboll. Finalement, c'était pas extra, un peu sec, mais j'imagine que c'est aussi parce qu'on est dans un magasin et non pas dans un café ou une boulangerie (c'est comme si j'essayais de me faire une idée de ce que sont les croissants en France en en achetant au Lidl, quoi). J'ai aussi pris cette boisson, pensant qu'il s'agirait d'une sorte d'Apfelschorle, mais ça s'est avéré être plus proche du soda à la pomme que d'un vrai jus. Un peu déçu aussi. Et pour la troisième phto, c'est juste un petit constat : au studio, et peut-être plus généralement en Norvège, ça consomme pas mal de yaourts dans ce genre, où on trouve du fromage blanc dans lequel on verse les graines ou tout autre accompagnement fourni avec.Extraits des petites courses du midi. J'ai acheté l'équivalent de la pâtisserie de l'autre jour, appelée Skoleboll, mais avec du glaçage, qui devient alors le Solskinnsboll. Finalement, c'était pas extra, un peu sec, mais j'imagine que c'est aussi parce qu'on est dans un magasin et non pas dans un café ou une boulangerie (c'est comme si j'essayais de me faire une idée de ce que sont les croissants en France en en achetant au Lidl, quoi). J'ai aussi pris cette boisson, pensant qu'il s'agirait d'une sorte d'Apfelschorle, mais ça s'est avéré être plus proche du soda à la pomme que d'un vrai jus. Un peu déçu aussi. Et pour la troisième phto, c'est juste un petit constat : au studio, et peut-être plus généralement en Norvège, ça consomme pas mal de yaourts dans ce genre, où on trouve du fromage blanc dans lequel on verse les graines ou tout autre accompagnement fourni avec.
Extraits des petites courses du midi. J'ai acheté l'équivalent de la pâtisserie de l'autre jour, appelée Skoleboll, mais avec du glaçage, qui devient alors le Solskinnsboll. Finalement, c'était pas extra, un peu sec, mais j'imagine que c'est aussi parce qu'on est dans un magasin et non pas dans un café ou une boulangerie (c'est comme si j'essayais de me faire une idée de ce que sont les croissants en France en en achetant au Lidl, quoi). J'ai aussi pris cette boisson, pensant qu'il s'agirait d'une sorte d'Apfelschorle, mais ça s'est avéré être plus proche du soda à la pomme que d'un vrai jus. Un peu déçu aussi. Et pour la troisième phto, c'est juste un petit constat : au studio, et peut-être plus généralement en Norvège, ça consomme pas mal de yaourts dans ce genre, où on trouve du fromage blanc dans lequel on verse les graines ou tout autre accompagnement fourni avec.

Extraits des petites courses du midi. J'ai acheté l'équivalent de la pâtisserie de l'autre jour, appelée Skoleboll, mais avec du glaçage, qui devient alors le Solskinnsboll. Finalement, c'était pas extra, un peu sec, mais j'imagine que c'est aussi parce qu'on est dans un magasin et non pas dans un café ou une boulangerie (c'est comme si j'essayais de me faire une idée de ce que sont les croissants en France en en achetant au Lidl, quoi). J'ai aussi pris cette boisson, pensant qu'il s'agirait d'une sorte d'Apfelschorle, mais ça s'est avéré être plus proche du soda à la pomme que d'un vrai jus. Un peu déçu aussi. Et pour la troisième phto, c'est juste un petit constat : au studio, et peut-être plus généralement en Norvège, ça consomme pas mal de yaourts dans ce genre, où on trouve du fromage blanc dans lequel on verse les graines ou tout autre accompagnement fourni avec.

La journée fut particulièrement vide en-dehors de cela. Je restais quand même pas mal fatigué, et ai juste pris du temps pour commencer à rédiger cet article avant de rentrer. Une fois rentré, je retrouve Trym et sa soeur, laquelle est accompagnée d'une amie. C'est à peine s'ils ont réalisé que j'étais là, et quand bien même j'ai longtemps squatté la cuisine ce soir-là j'ai vraiment eu l'impression d'être transparent. L'impression a peut-être été renforcée par le fait que, pour la première fois depuis longtemps, je n'ai pas un chien qui est venu me courir dans les pattes quand je suis rentré, car Victoria est partie ce matin en direction d'Oslo puis d'autres pays. Bon voyage à elle !

Mardi 18

Continuité directe de la veille, rien d'exceptionnel n'a eu lieu non plus et j'ai poursuivi mon travail sur les documents, ayant presque fini l'essentiel désormais. Le ciel s'était éclairci donc j'aurais bien été faire une balade sur le trajet du retour, mais je rentrais déjà plus tôt que d'habitude parce que je voulais avoir le temps de faire une machine et de me laver les cheveux. Ce sera donc pour une prochaine fois !

Depuis que je suis rentré, la maison est déserte. J'ai juste à nouveau croisé Trym avant que celui-ci ne retourne dans sa chambre, une pièce à l'écart du reste de la maison dans ce que je suppose être une sorte de cave. Manque de bol, j'ai trouvé du linge fraîchement lavé dans la machine, et je me suis donc chargé de replier ce qui pendait sur le seul étendoir de la maison pour y pendre ces nouveaux bouts de tissus, afin de pouvoir ensuite laver au moins quelques slips. Parce qu'en fait ça fait déjà 3-4 jours que j'aimerais bien laver mes vêtements, mais je trouvais toujours quelque chose dans la machine et à pendre dernièrement, et aujourd'hui ça commençait à devenir critique...

Malgré le peu de choses à raconter dernièrement, je me sens déjà fatigué, donc je vais vous laissez là-dessus pour cette fois. On verra bien ce qui arrivera pour le prochain article ;) !

Petit jeu - 4

Il faut croire qu'à cause du Soleil qui fait n'importe quoi, la Lune ne sait plus où se mettre non plus...

Il faut croire qu'à cause du Soleil qui fait n'importe quoi, la Lune ne sait plus où se mettre non plus...

Et pour l'épisode précédent, il s'agissait d'une photo du 27 Juin, prise à 8h13 !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article