Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Keskejévu

Mon voyage au Canada

4 Mars 2009 , Rédigé par Romain Publié dans #Voyages

Remarque : on aurait aussi bien pu appeler ça "le guide du petit voyageur au Québec", "la colo du froid", "les français chez les caribous"...

Bon, en fait, j'fais c' lien pour v' faire profiter de c'magnfique vôiyâââgeu (dit en québécois) que j'ai fait du 17 au 25 février (2009)

1er jour : Mardi
17
I. L'aéroport
-A 7h30 : réveil
(ou presque)
-environ 9h : on arrive à l'aéroport
-9h 1/4 : toute la procédure (vérification du contenu des bagages...c'est long, long, long)
11H25 ! On rentre dans l'avion
12 H : Décollage (vitesse lumièèèèèère...que dis-je donc là ? lol! )
(pssst : à partir de maintenant, tout est en heure canadienne ! Pour visualiser l'heure en france, rajoutez 6H09)
13H21 : On arrive (je vois encore un petit malin qui dit : tiens ? C'était pas long, comme voyage ! SI, c'était long, car maintenant, rentre-le toi dans ta petite tête, c'est l'heure canadienne ! En France, il est 19H30 ! Soit 7H30 de voyage !!!)

II. Montréal
On prend le bus pour un court trajet et on arrive à l'auberge de jeunesse à environ 14H15

Jusqu'à 16h, on déballe nos affaires
 
Notre chambre, avec mon cousin qui n'avait rien d'autre à faire que de se mettre devant la photo...^^

Une rue de Montréal vue de notre chambre

A 16H30, nous partons faire une petite balade dans la capitale québécoise.
18H : Repas (au Burger King (ce qui, soit dit en passant, ne vaut pas le Mcdo hihi ))
19H30 : Nous rentrons, nous nous douchons et nous nous couchons nuit1 )

Mercredi 18


Durant la matinée, on replie bagages (après le petit dèj'). On va faire un petit long tour pense dans les rues de Montréal, en passant par le vieux port et par une rue bourrée de magasins pour pige...euh, touriste^^.

1-Le p'tit dèj' (mon cousin and my brother)


2-Quelques bâtiments de montréal


3-Mac Donald (sisi !)

     
4-Dès qu'on a vu ça, George (un des 3 monos de notre colo (le seul gars, très sympa)) s'est écrié "c'est ici que Céline Dion s'est mariée". On en apprend des trucs en colo !

5-6-7-8-9-Le vieux port, avec au fond la biosphère (bâtiment laissé par les Etats-Unis lors de l'expo universelle de Montréal)
Après, on a mangé dans une pizzeria qui ressemblait plus à un pub.

Durant l'après-midi, nous avons pris le bus pour nous rendre jusqu'au chalet où allaient se dérouler les activités.
On s'installe.
 
1-2 Notre chambre

Après, nous sommes allés manger. A la fin du repas, un iroquois est venu nous conter le mode de vie des amérindiens du nord.

Jeudi 19

I. Matin

C'est mon anniv' (mais vous êtes au courant) ! Mon brother m'offre un MP4 enroulé dans une chaussette, de la part de mes parents.
Comme d'habitude, p'tit dèj'...

II Activités
A. Le quinze (prononcer [kouinzi])
C'est un abri en neige, façon igloo, à la différence près que l'on empile pas des blocs de glace, on fait une bute de neige, on plante des bâtons dedans, on attend que ça gèle (une nuit), puis on creuse à l'intérieur, les bâtons soutenant la bute.
Aujourd'hui, on a fait l'étape "bute de neige".

B. Tube

On descend une grande bute de neige sur une bouée-pneu. "Mangeage" de neige assuré, sensations garanties.

Nous passons à l'après-midi

C.Le Rabouin (ou Ringuette)
C'est le même principe que le hockey, sauf qu'on est en bottes dans la neige, que la crosse est remplacée par un bâton et que le palet est un anneau.

D. Pêche blanche
D'abord, on creuse un trou dans ce qui doit être 70 cm de glace, puis on installe un "bâton" avec un plomb et des grains de maïs sur un hameçon, après avoir enlevé la glace dans le trou avec une louche.

III La veillée
Je m'en souviendrai de mes 14 ans !
Voulant fêter mon birthday, les monos avaient une tarte aux pommes façon québécoise (une pâte recouvre le haut de la tarte, et le tout n'est pas cuit !), mais George alluma les bougies ce qui déclencha les alarmes ultra-sensible du chalet. Résultat : tous dehors, en pyjamas sous une polaire et un pantalon ou en T-shirt. On a alerté les pompiers d'une fausse alerte, puis on est rentré manger le gâteau.
On a fait 2 parties du célèbre jeu du loup-garou, et à 10h, au pieu ! Sleep

Vendrdi 20 : Journée chargée

Un matin comme un autre : p'tit dèj', brossage de dents… au détail près que les monos m'ont offert une plaque d'immatriculation "MONTREAL" qu'ils avaient oubliée de me donner la veille for my birthday !

I Activités
A. Promenade en raquettes

Une ballade en forêt, ce qu'on apprécie toujours mieux quand la raquette gauche se détache toutes les 2 minutes, mais surtout quand elle tient enfin bien quand on arrive.
  
1-2 La forêt
3- Des empreintes de lièvre. Petit jeu : Vers où allait le rongeur ?

B. Le ballon-balais

C'est comme le rabouin, sauf que les bâtons ont des embouts en plastiques en forme de "triangles plats", et que l'anneau est une balle dure.

C. Crazy carpet
Pareil que le tube, sauf qu'on est sur un "tapis" en plastique, qui va deux fois plus vite, et qu'on mange trois fois plus de neige. Et ne parlons pas de l'état du postérieur.

II Le midi

Vieux concours de bras de fer !!
"Bombo" (le mec qui a tout le matos, qui nous apprend à pêcher...) élimine un à un les monos, après avoir bousillé les gosses. Puis vient le match "George-Bombo" (si vous avez lu avant, vous connaissez les deux protagonistes) ! Très serré, finalement, défaite de Bombo, qui s'est prosterné devant George.

III Activités de l'aprèm'
A. La fin du quinze

Ayant maintenant gelé, on a creusé le quinze pour faire une salle. Ce fut long et laborieux, mais on a enfin réussi. Il nous faut maintenant reboucher les 2 entrées de trop, pour conserver la chaleur à l'intérieur. Ces deux entrées servaient à l'origine à :
-Pouvoir creuser à plusieurs
-Aller plus vite
-Faciliter le travail
-Ben, avoir plus d'entrées, mais on a appris que c'était pas pratique.

En fait, on ne garde qu'une bouche car quand on va dans le quinze, on met son sac pour obstruer le trou et conserver la chaleur.
Ca tient chaud, un quinze ! Dehors, il fait nuit, donc très froid, et à l'intérieur, il fait seulement 0° !
   
1-Mon frère qui creuse (avec les pieds, c'est plus pratique)
2-Un trou en train de se creuser
3-Mon cousin enlevant la neige
4-Le quinze
5-D'autres quinze

B. Motoneige

En même temps, on partait 2 par 2 faire de la motoneige pour 5/10 minutes. Ça secoue vachement ! On retrouve un peu les sensations comme "danse avec les robots" du Futuroscope, au détail près qu'on avance !
 
1-2-3-Un motoneige (nnnaaaaan, sans blague ^^ fou)

IV Veillée

Sympa, la veillée :

A. Un jeu débile

Le but du jeu est, à l'aide d'un dé, de manger le plus de gâteaux possible (des Oréos, pour ceux qui connaissent) ; on lance le dé : s'il fait un chiffre entre 1 et 5, on le passe au suivant de notre équipe (il y a 2 équipes), s'il fait un 6, on court vers la pile de vêtements pour enfiler une veste, un pantalon, des lunettes de ski, un bonnet et des moufles, puis on court vers les gâteaux et on les mange 1 à 1 (ce qui est très pratique avec des moufles super )
Si un autre de notre équipe fait un 6, on se déshabille et on lui passe les vêtements.

B. Le mytho

On présente quelqu'un, mais on ajoute discrètement quelque chose de faux, aux autres de le découvrir !

C. Différences
On passe devant tout le monde, puis on part se cacher et on change quelque chose sur nous (ex : on enlève sa ceinture). Le 1er qui trouve la différence nous remplace.

D. Le psychiatre

On éloigne 1 ou 2 personnes, qui seront les psy. Le reste du groupe disserte sur une maladie générale imaginaire (ex : on répond à la dernière question posée).
C'est justement en posant des questions que les psychiatres doivent trouver le mal général.

Samedi 21


Le matin ne change pas...
 
1- Un sapin près du chalet, le bâtiment au font est notre "self"
2- Le chalet, avec mon frère et mon cousin
3- Pierre le morfal (à venir, film)

I Activités

A. Ski de fond
Une balade très sympathique dans la neige, ou plus souvent au milieu de la neige, car avec des montées, des descentes...
Justement, je suis en progrès : seulement 8 chutes en environ 1H10 (dont 2 à l'arrêt)
     
1-2-3-5 La belle campagne québécoise
4- Mmmm... des traces vont vers ce sapin... mais de quel animal ?
6- Ici, on a fait quelques descentes. Taux de gamelles personnel : 50% (autrement dit, j'ai fait 4 descentes, 2 en tombant et 2 réussies)

B. Pauffinement du quinze
Plusieurs nouvelles choses, comme des petits plateaux dans les murs, ou l'apparition d'une table !

1-Notre quinze et ses 6 constructeurs (à gauche en violet, c'est moi, les 2 plus à droite, mon frère et mon cousin (en partant du plus proche du centre))
2- L'intérieur du quinze (à venir)

C. Feu dans la neige (l'aprèm')
D'abord on récolte des brindilles, puis des branches plus grosses recherche , de plus en plus. Puis on récolte de l'écorce de bouleau ( info ça marche aussi avec du papier journal, mais on en a pas toujours avec soi^^). On creuse un trou, puis on fait un lit avec les grosses branches.


On met l'écorce dessus,


puis on fait un "tipi" avec les brindilles
 

Ensuite, on met le feu à l'écorce (c'est mieux d'avoir un briquet)




     
1-2-3-4-Le feu
5-6-Si vous êtes perdu en forêt, mettez des branches de sapin dans le feu à l'approche d'un avion. Une abondante fumée blanche s'en dégage (vidéo à venir).

D.La légende de la domestication du feu (racontée par Bombo, ré-écrite par Romain)
Avant, les amérindiens du nord devaient se mettre des peaux d'animaux sur le dos, pour se réchauffer. Un jour qu'un indien traversait le lac, un grand éclair illumina le ciel et mis le feu à l'autre rive. Il s'approcha du feu, sentant la chaleur. Il décida de prendre un bâton et de l'emmener dans son village. Mais le tison mis feu au bateau, une fois arrivé la moitié du lac, et l'indien du rentre au village à la nage. Il parla au chef de cette chose qui chauffe. Celui-ci convoqua tous les animaux, et demanda aux plus courageux de ramener un bâton en feu. L'aigle se proposa "Je peux prendre un bâton dans mes pattes, et traverser la rivière !"dit-il. Et sur ce, il s'envola. De l'autre côté du lac, il prit un tison dans ses pattes, et s'envola à nouveau. Mais une fois à la moitié du lac, le bâton lui brûla les pattes (c'est pourquoi les aigles n'ont pas de poils aux pattes). Le castor se proposa, disant : "Moi, j'peux traverser le lac à la nage, prendre un bâton dans ma queue et revenir". Et il sauta dans le lac. Une fois arrivé à l'autre rive, il prit un tison dans sa queue, et retourna dans l'eau, la queue en l'air. Mais une fois à la moitié du lac, le bâton lui brûla la queue. Il sauta si haut que quand, en retombant, il frappa sa queue dans l'eau pour pour soulager sa brûlure, sa queue s'aplatit (c'est pourquoi les castors ont la queue plate). Ce fut au tour du raton laveur de se proposer "Moi, avec mes p'tites mains habiles, je prendrai un bâton, je le pousserai, je soufflerai dessus pour maintenir la flamme, jusqu'à être revenu !". Et il commença à faire le tour du lac. Personne ne fit attention à la petite voix qui disait "Moi aussi, je peux !". Pendant ce temps, le raton laveur avait pris un tison, le poussa, souffla dessus, le poussa, souffla dessus... à la 3ème fois, il souffla si fort que le feu lui monta jusqu'au visage (c'est pourquoi les ratons laveurs ont un bandeau noir autour des yeux). Une fois arrivé de l'autre côté, il fut surpris de voir tout le monde autour d'un petit feu. Il appris ensuite que c'est l'araignée qui avait sauté dans l'eau (une araignée, ça sait nager !), avait emmailloté un tison dans sa toile (la toile d'araignée ne brûle pas !), était retournée dans l'eau avec le bâton (l'air rentre dans les cocons d'araignée, mais pas l'eau !) et était revenue.

Moralité : Quelle que soit notre taille, quand on y croit, on peut.

E. Les attrapeurs de rêves
Ces "toiles" filtrent les rêvent et arrêtent les cauchemars, quand on les accroche au-dessus de notre lit. Pour en fabriquer un, on prend une branche assez longue, flexible mais solide. On la tord gentiment
jusqu'à ce qu'elle puisse faire une boule sans casser. On fixe les deux bouts en faisant un nœud avec la corde, on l'enroule environ 5/6 fois puis on fait un autre nœud. Puis on tend la corde, on fait un nœud en l'enroulant autour de notre doigt, puis on tisse patiemment une toile en répétant cette dernière action. On peut ensuite décorer.

1-Mon attapeur de rêves (photo à venir)

II La veillée

Pas super, au début, la veillée...
D'abord, on est allé dans un gymnase, il y a avait des ballons de foot, de basket... On ne pouvait jamais rester très longtemps, car à chaque fois, il y a un groupe de grand qui est OBLIGE dirait-on, de vous prendre la place.
Donc c'était pas super. Il y avait de la boisson boisson 7 et de la nourriture, mais ça n'a pas fait long feu. boisson 5
Après, on est rentré au chalet et on a fait des parties de UNO (au moins un truc de sympa)
Puis on est allé se coucher.


Dimanche 22

Aujourd'hui, on lève le camp : on
retourne à Montréal. Tout le monde est un peu sur les nerfs, surtout
quand il faut rentrer le sac de couchage dans sa housse et qu'il
n'arrête de se défaire.
C'était le dernier jour où on voyait Bombo

1-Bombo et moi

Avant de partir, on a fait une rencontre avec un trappeur. 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

1-Un écureuil
2-Un "petit suisse", comme on appelle ça, à cause de la ressemblance des
rayures des poils de l'animal et au salopettes des gardes suisses.
3-Le trappeur
4-Un raton laveur
5-Un porc épique
6-Un renard roux
7-Un renard pris dans un collet
8-Deux oursons dans un arbre
9-10-11-Des coyotes
12-Des loutres de rivière
13-Une loutre de rivière glissant dans la neige
14-Un couples de castor se lavant
15-Un bébé élan
16-Un élan
17-Un lynx
18-"Le démon des forêts", comme l'appellent les trappeurs. Ce n'est pas un ours !
19-Le piège "le tueur"
20-Armement d'un piège
21-Le piège à ours (désormais interdit. c'est celui qui se referme sur la patte de l'animal quand il marche dedans)
22-Un collet à loup/ours
23-Le piège armé
24-Décrochage des crans de sécurité
25-Une peau d'ours
26-Des peaux (au milieu, un renard roux)
27-Moi
portant des peaux (à gauche, un loup et un lynx, au milieu, un renard
roux, à droite, mon cousin qui n'as rien d'autre à faire que de me
faire les oreilles de lapin)
28-Des peaux (tout en bas, un renard
croisé (très rares, croisement d'un renard roux et un renard argenté)
au-dessus, une belettte, ensuite un renard roux, puis un raton laveur)
29-Fonctionnement d'un piège (à venir, film)

Après 1h30 (environ) de voyage en bus, nous voici de retour à Montréal. Nous retournons à l'auberge de jeunesse.
   
1-2-Notre chambre
3-La vue de notre chambre
4-L'auberge de jeunesse
Après avoir déposé nos bagages, nous allons au centre commercial souterrain, et on a mangé, vous savez où ? Au McDo

Les canadiens ont un M un peu spécial, si on en juge la feuille d'érable sur le sigle.

Puis on est parti faire les boutiques. Ensuite, on est rentré à l'auberge, et après environ 2 heures de repos bien mérité, après avoir l'impression de s'être fait arnaquer par les vendeurs qui ne comptent pas les taxes dans leurs prix et qui, dirait-on, profitent du fait que l'on ne connaisse pas bien les pièces pour ne pas vous rendre toute la monnaie (je ne traite pas les canadiens de voleurs, hein !), on est reparti chercher un restaurant. On en a trouvé un qui, vu de dehors, faisait espagnol, mais qui, en vérité, était plutôt arabe. Un escalator (de récupération, car il ne fonctionnait pas et qui était en fort mauvais état) servait d'escalier pour monter à l'étage. Pour tout dire, la nourriture était immonde (je n'insulte pas la nourriture arabe, elle ne convient juste pas à celui qui n'est pas habitué à en manger). Après cela, nous sommes rentrés à l'auberge, puis, à 11H, nous sommes allés dormir.

Lundi 23
Aujourd'hui, dernier jour au Canada. Shopping toute la matinée, après avoir entreposé tous les bagages dans une chambre (c'est un peu idiot, le shopping, car j'avais plus un rond : les pièces qui restaient, je voulais les garder en souvenir.). Durant les 3/4 de la journée, on a visité les échoppes de Montréal. A midi, nous avons mangé dans un restaurant-self chinois.

 
 



1- Une statue à l'entrée du resto
2-3-4- Une banderole dans le resto

Puis on est parti à l'aéroport, et comme dans tout aéroport digne de ce nom, on a attendu 3 plombes.
Ensuite, on rentre dans l'avion, on décolle et...

Au revoir, au revoir, Canadaaaaaa....

Lire la suite