Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Keskejévu

Englisherie : like a native et comme si vous y étiez !

5 Septembre 2011 , Rédigé par Romain Publié dans #Voyages

*Voix grave et caverneuse*
Il est de retour...
...
... et il est content !
*Voix bizarre off*

Eh oui, c'est de nouveau moi, qui revient d'Angleterre pour vous défoncer les yeux sur votre écran à lire mon nouveau compte-rendu de 300 km de longueur.
Bref, sans perdre de temps, allons-y gaiment !
*Son de harpe*

Mardi 9 Août 2011

Ça y est. Posé dans le train, on attend le départ. Il est 11h08. Une heure et demi plus tôt, nous avions tous rendez-vous à la gare du Nord. Une bande de joyeux 38 Français en direction de l'Angleterre.
Une fois les douanes de passées, nous plaçons tant bien que mal nos "petits bagages" (comme ils disent à la gare, alors qu'un seul fait plus de la moitié de ma taille... Casez-en un trentaine au-dessus de nos têtes dans l'Eurostar, pour un seul wagon... pense), et, à 11h12, les premiers tours de roue se font (oui, je reprends souvent cette expression, mais j'aime bien ^^).

Voilà, je vous ai posé le début de l'histoire.

12h37 (heure française) : ça y est, on entre dans le fameux tunnel sous la Manche. Entre deux pays, tout le monde en profite pour régler sa montre.
A 11h57, on émerge enfin.
Arrivé à 12h37 (exactement l'heure à laquelle on a passé le tunnel, c'est-y-pas merveilleux ?).

Une fois que tout le monde a quitté le train et que le car (à deux étages hihi) fut trouvé, nous quittons la gare, en n'oubliant pas qu'ici, on roule à gauche !
Nous avons donc atterrit à Londres (non... "Atterrit", c'est une image, j'ai dis qu'on étais venu en train !).

1-pict0010.jpg
1 : Pas de doutes... London, here we are !

En suintant dans les rues de la capital (tel le poison étranger dans le corps ... Heu, non, en fait...^^), le bus fini par sortir pour se rendre au "Hurst College", l'établissement scolaire où nous allons passer deux semaines.
Pendant le trajet, l'ambiance commence à se poser. Déjà que certains se connaissaient déjà pour avoir fait le même séjour l'année dernière, ou alors parce qu'ils ont rejoint Paris ensemble, en provenance de Toulouse (Toulousaiiiiin ! *chante*... Avis à ceux qui ont écouté la météo sur Rire et Chanson au début des vacances... Bon, laissez-tomber). Et, afin de commencer à souder le groupe, Manu (un des 3 GO (Gentils Organisateurs), avec en plus Mélanie (Mel') et Émeline (Meumeu)) lance un concours de "blagues nulles"... Nul gagnant ne sera désigné, mais on trouvera des perles et retrouvera certaines qu'on voudrait oublier (voir la Blague des Steak Hachés, dans la section "Anecdotes" du compte-rendu sur la Floride).

Bref, à 17h05, arrivée au Hurst College, dans la petite ville de Hurstpierpoint.
Un magnifique lycée, visiblement récupéré sur un ancien château (les photos plus tard Wink )
Nous sommes directement accueillis par 4-5 Espagnols, curieux de voir la tête des nouveaux (notamment un, qui serrait la main à tout le monde en répétant inlassablement "Hello, my name is Oscar". Au début, on le soupçonnait d'être un peu neuneu, mais il s'avéra plus tard qu'il se moquait ouvertement de nous à ce moment-ci. Oscar était donc en fait un vrai fou**** de m****, et désolé, y'a pas d'autres mots... Parfois, il était amusant, mais je l'ai trouvé lourd et emm******).
Suite de quoi nous ont été assignées nos "maisons" (on se croirait dans Harry Potter... Il semblerait donc qu'en Englisherie, il est courant d'avoir une maison pour les pensionnats), puis, après s'être installés, on nous lâche dans le "college".

Évidemment, étant d'un naturel très doué, mon frère, un autre de son âge et moi-même avons erré dans le lycée sans vraiment trouver ce qu'on cherchait, et nous avons failli en sortir sans le vouloir, avant de finalement rejoindre d'autres qui avaient réussi à trouver une activité... juste devant notre maison boulet10.gif).

Puis regroupement à 18h.
Après un briefing sur nos droits et nos devoirs (en anglais, s'il-vous-plaît), c'est parti pour un "dauphin-dauphine" avec les 2/3 des gens du french-group (la bonne méthode pour retenir les prénoms super ), avant d'aller à notre première mangeade en Angleterre.

Enfin, la soirée se finit sur un épique DodgeBall (voir ici, ou, dans un registre plus blaireau, ici) dans le stade couvert avec une belle leçon de partenariat et de jeu d'équipe... En tout cas pour cette fois-ci.

Pour finir, réunion dans la salle commune et petite réunion française dans notre chambre, avec des bonnes distractions bien marrantes^^. Ma maison étant les Eagles (Aigles, en anglais, ou alors un pilote complètement blaireau dans une saga MP3), Manu a décidé d'appeler les membres de la réunion les "pigeons"... lol!
Et dodo, parce que demain, il y a les tests (ahh, les fameux tests... Eh oui, il y en a qui bossent, même en vacances !).

Mercredi 10

Après un réveil à 7h45, petit déj' de 8h à 8h45, 9h nous indique l'heure des tests... Mais avant (décidément, ils font durer le suspens), un dernier briefing sur le système du lycée... Et c'est enfin parti !
Tout d'abord, un QCM écrit de grammaire de 60 questions (des phrases à compléter, mais, tu ne sais pas pourquoi, mais plus tu avances, plus tu as l'impression que toutes les réponses sont bonnes) et un petit dialogue sur nous-mêmes avec des professeurs, pour l'oral.
Une fois cela de fait (comme tous les tests : on stresse d'abord, et après on se dit "boh, en fait, ça allait... Y'avait des questions pas faciles, mais bon, on verra bien ce que ça donnera), nous sommes tranquilles jusqu'au repas, et certains s'occupent en faisant une partie de jeu de carte. J'ai d'ailleurs profité qu'il n'y ait quasiment personne pour prendre quelques photos du lycée :

2-pict0011.jpg

3-pict0012.jpg
4-pict0013.jpg

5-pict0014.jpg
6-pict0015.jpg

7-pict0016.jpg
8-pict0017.jpg

9-pict0018.jpg
10-pict0019.jpg

11-pict0020.jpg

12-pict0021.jpg
2 à 12 : Quelques bâtiments du lycée de Hurst.

Le repas englouti, les activités de l'aprèm' débutent : pour commencer, avec certains Français -mais la majorité- (oui, en dehors des cours, on restait pas mal ensemble), ce fut en un premier temps volleyball, et, sur la deuxième partie des temps de sport, tout le monde s'est retrouvé au DodgeBall (one again). Cette fois-ci, nous avons dégusté de la balle, et les plus doués commencent à se sentir priotaires, ce qui fait que nous autres, les gens normaux, touchons de moins en moins la balle (sauf un gros coup dans le poitrail, mais là, c'est plutôt la balle qui nous touche), et ce de plus en plus au fil des parties.

Les Eagles (comme toutes les autres maisons, également) étaient ensuite tenus de se rendre en salle commune pour "l'orientation", c'est-à-à-dire ce que l'on doit faire en cas d'alerte incendie, comment ça se passe pour le linge et d'autres infos dans le genre.

Après le repas de 7h, c'est la soirée "Disco"...smiley-confused002.gif Bon, après écoute de la musique, (du genre que "moi j'aime pas", et pas du tout disco ^^, et avec une playlist de 7 pistes qui tournent en boucle), nous sommes pour la plupart réticents, souvent par manque d'envie de danser... pour certains.
Quelques petits jeux sont donc improvisés, jusqu'à ce que Manu réussisse à convaincre les 3/4 du groupe... Reste alors une petite bande qui va faire du basket avec une balle de tennis (c'est tout ce qu'on a trouvé), dans la nuit tombante.
Nous sommes alors rapidement rejoints par Mélanie, qui se prête admirablement au jeu, jusqu'à ce que l'on décide de se poser tranquillement pour discuter. La soirée se finit donc tranquillement pour nous, regroupés ensemble (parce que regroupé tout seul, c'est difficile) et renforçant peu à peu les nouveaux liens qui commencent à se créer.

A 10h, une nouvelle fois regroupement dans la salle commune de notre maison pour le "checking". Je précise que ça ne fait que deux jours que nous sommes ici, et on s'est déjà aperçus que c'est le bazar pour cette procédure : les autres maisons le font en 3 minutes, tandis qu'il nous en faut 20... Il faut dire que les Espagnols et les Turques du groupe ont beaucoup sympathisé pour déranger tout le monde et mettre rapidement et efficacement le souk chez nous... Donnez-moi une aspirine...
Puis réunion des "pigeons" dans notre chambre, et nuit1 !

Jeudi 11

Après un réveil comme la veille (et comme il sera presque toujours pendant le séjour), les premiers cours arrivent. Pas trop de boulot encore, mais plutôt des activités "éducatives" qui visent à ce qu'on fasse "copain-copain" avec les autres élèves de notre classe, en provenance de différents pays (au départ, ma classe comptait quatre Turques, une Ukrainienne, une Russe, trois Nigériens (à l'accent définitivement incompréhensible) et deux Français).
Puis l'heure du repas arrive, avant de commencer les activités de l'après-midi (oui, c'est un peu toujours le même plan chaque jours).
Pour ma part, j'ai tour à tour enchaîné le badminton et le handball. Très sympa.

6h fut l'heure du "Project". Il s'agit d'une heure de cours supplémentaire, en plein milieu de l'après-midi (ça cassait un peu le rythme, dommage) durant laquelle on étudiait une des éventuelles destinations d’excursions futures.

Vint ensuite l'heure de l'ultime mangeâge de la journée avant d'aller se finir à la salle de musique (presque 2 semaines que je n'avais pas touché un instrument...)... Bon, bah les guitares étaient désaccordées, ou alors il leur manquait une corde, les baffles des électriques avaient un problème (moi qui avait toujours rêvé d'en essayer vraiment une, bah c'était loupé...) et, de toute façon, il y avait un Polonais qui se déchaînait sur la batterie, qui elle "donnait" bien (même si elle faisait un petit peu "plastoc")... trop, même, car, du coup, on ne s'entendait plus.
Nous avons donc dû nous rabattre à l'activité qui rassemblait le plus de monde... le DodgeBall (que c'est innovant !) ! Ce qui est marrant, c'est que, comme précisé précédemment, plus ça va, plus je suis inutile à ce jeu (toujours des bourrins qui ont la balle, évidemment -_-).
Une soirée qui se finit donc sans problème, si l'on excepte les Espagnols et le Turques qui ne pouvaient s'empêcher de gueuler pendant le registre (celui qui gueulai "Shut up !" était souvent celui qui remettait une pièce dans la machine...). Une nouvelle fois, réunion des "pigeons", avec blagounettes au goût du jour, et dodo direct.

info Évènement de la journée : Adrien m'a trouvé mon surnom pour le séjour, qui sera donc "Néo", car il trouve que je ressemble au héros de Matrix, surtout quand j'ai mes lunettes de soleil.matrix-smiley-018.gif

Vendredi 12

Après une matinée comme d'habitude, petite réunion 20 minutes avant les cours, entre Français pour préparer la visite de Brighton (enfin on bouge !) !

12,5-bright10.jpg
12,5 : La destination du jour !

ATTENTION : Le passage qui va suivre ne présente aucun intérêt.
A la fin de ladite réunion, vu que j'avais oublié de prendre ma pochette de cours, j'ai dû courir à travers tout le lycée pour retourner la récupérer dans ma chambre, et revenir au même rythme avant que tout le monde ne passe par la porte du bâtiment des cours, qui a un code que je ne connaissais pas alors... et je me suis étalé par terre en courant sur le parking à cause des graviers (Et c'est un magnifique dérapage ! Regardez-moi cette grâce dans la chute !).

[Ce MP3 est tiré du sketch "Les Enfers" de François Perusse, dans ses 2 minutes du peuple, et a été un peu bidouille pour que ça corresponde à la situation]
Et finalement, quand je suis revenu (à temps, en même temps que tout le monde), ma prof avait 15 minutes de retard... Donc gamelle pour (presque) rien, en résumé.
[Quand je vous disais que c'était inintéressant... Enfin bon, ça fait des souvenirs, et ça pimente un peu l'histoire !]

Après un premier cours tranquille, le prof du second décide de lancer un "challenge" entre les garçons et les filles... C'était sympa, mais maintenant, je n'ai plus d'oreille gauche et mal à la tête. Encore, le quiz, ça allait... Mais le "hot chair"... Ouille...

 

Spoiler:
Le "hot chair" (ou "hot seat") est un jeu dans lequel il faut faire deviner un mot à quelqu'un sans lui dire directement, sauf qu'ici, ça gueulait comme pas possible pour être le premier, et avec 5 personnes qui braillent en même temps... J'ai fini par me mettre à l'écart...


Une fois cela de fait, nous partons enfin pour la première visite : direction Brighton !
Aaah, que de souvenirs !... Enfin bon, vous, vous ne pouvez pas savoir, c'est le séjour que je n'ai pas pu raconter à cause de la carte SD formatée par inadvertance betise ...
Après une visite du Royal Pavillon, (expédiée pour les 3/4 du groupe) qui rappelle pas mal de trucs, et un petit pique-nique dans l'herbe, à la même place qu'il y a 3 ans, nous sommes lâchés pour le premier "shopping" du séjour, en déambulant 1h dans les rues de Brighton.

13-pict0022.jpg

14-pict0023.jpg
13 à 14 : Le Royal Pavillon... C'est dingue ! En 3 ans, il n'a pas changé !

15-pict0024.jpg

16-pict0025.jpg
17-pict0027.jpg
15 à 17 : La plage de galets de Brighton, avec sa mer aux vertus thérapeutiques... Dit-on.

18-pict0026.jpg
18 : Brighton Pier, un des fameux ponts de Brighton, où on trouve une fête forraine.

19-pict0028.jpg
19 : Ah, bah oui, on est en Angleterre, vous n'y couperez pas : les cabines téléphoniques !

Suite de quoi, nous revenons au point de rendez-vous pour un "checking" avant de nous laisser traînasser.
Enfin, vers 6h, retour au bus et go back to the college pour arriver à l'heure du dîner.

BRIGHTON : Appréciation
Une petite ville côtière et donc touristique. La population, qui semble assez jeune, semble fortement contre la discrimination : nous sommes arrivés à une période où beaucoup de monde semblait mobiliser ses efforts pour légaliser les homosexuels (des affiches partout, et même un grand présentoir, des papiers dans les magasins... Bonne chance, les gars !).
Au point de vue des boutiques, c'est comme dans toutes les villes de ce genre, et assez cher puisque appât à touristes.
Nous ne sommes malheureusement pas passés par les Lanes (un dédale de ruelles très sympathique), comme il y a 3 ans... Dommage, c'était bien sympa.
Le Royal Pavillon demeure toujours un sacré monument avec une grande histoire, et la visite est toujours agréable (si l'on excepte que les commentaires sont toujours un petit peu long à chaque salle).
Il y a malheureusement un peu trop de monde...
Note : ****

Suite de quoi, dernière activité (et cette fois-ci, la seule), qui est... Non, je sais ce à quoi vous pensez... Cette fois-ci, ça sera... Badminton !
Enfin, j'ai essayé, parce que en fait, il n'y avait pas assez de terrains, à cause du DodgeBall qui occupait la moitié de la salle... Auquel j'ai fini par faire (une seule) partie. Donc, finalement, on s'est retrouvés à une quinzaine à sortir de la salle de sport, dehors à faire un psychiatre (voir le Vendredi 20 du séjour au Canada).

Après l'habituel checking et ses Espagno-Turques toujours aussi chiatiques (cette fois-ci, ça tournait au record : ils essayaient de faire tourner un film pornographique sur l'écran de la salle commune, c'est vous dire... Non, mais on a des gamins de 12 ans avec nous, les gars, là ! Va falloir montrer le bon exemple !smiley-angry035.gif). Réunion des "pigeons" once again after, et pieutage après que 2 membres de la chambre décident de changer pour aller dans celle d'un pote.

Enfin bon, une journée qui semble normale, quoi... Mais un évènement décisif s'est mis en place aujourd'hui, qui pimentera encore un peu plus le quotidien : les missions !
Quoi qu'est-ce ?
A l'écart avec un mono, chacun a reçu un papier avec dessus un nom de cible et quelque chose qu'il doit faire, ou lui faire faire... Pas toujours facile, surtout quand vous êtes vous-même ciblé par quelqu'un d'autre. Une fois que quelqu'un a réussi sa mission, on dit qu'il a "killé" l'autre (oui, on est en Angleterre, je le rappelle) et il récupère sa mission, continuant ainsi de suite pendant tout le séjour. Tout le monde s'est donc mis à soupçonner tout le monde, et on a déjà dû déplorer 2 victimes en une seule soirée par le même "killeur"... Mathias, un adversaire de taille, donc.


Samedi 13

Passons immédiatement à une partie plus avancée de la journée : une fois les cours terminés, j'apprends que Mathias (notre "killeur" professionnel) a fait une victime supplémentaire, et que d'autres ont trépassés à droite, à gauche, pendant que j'observe ma victime dans mon coin.

Le repas englouti, les activités reprennent : aujourd'hui, journée spéciales "tournois"... Enfin, la plupart du temps.
Tout d'abord badminton, en double (j'aime pas le double en badminton... Enfin si, j'aime bien, mais pour un tournoi, j'aurai préféré le simple, c'est pas le même "mode de pensée", si je puis m'exprimer ainsi). Bref, un concours malheureux de circonstances a fait perdre notre équipe contre deux petits chinois de 11 ans... (enfin bon, ils étaient très bons quand même, puisque ils ont fait premiers).
Ensuite, handball... Où l'équipe Française s'est retrouvée toute seule, ce qui nous a fait finir par un match au sein même de cette équipe, divisée en deux (et comme on avait beaucoup de bourrins, j'avais la désagréable impression de ne servir à rien...-_-).

De nouveau project à 6h, et, le soir, petit regroupement pour souhaiter un bon anniversaire à Rémy.
Et on a attaqué le DodgeBall... Qui, une fois encore, ne fut pas très clair au niveau des équipes, ce qui a créé un match France/Monde. Mais, après la première partie, j'ai accompagné un ami à la fête d'anniversaire d'une fille qui l'a invité parce qu'elle se montre un peu trop ambitieuse par rapport à lui, tandis que lui n'est pas partant du tout, mais alors pas du tout (et j'en suis désolé, c'est plus ou moins de ma faute, puisque elle l'a croisé la veille dans la salle de musique, quand je lui ai demandé de m'accompagner... Je ne sais pas si elle le connaissais déjà, mais du coup...) ! Quand on est arrivé à la salle (on devait être 2-3 à escorter Henri, le "malheureux" invité), tout le monde faisait des trucs dans son coin, avec une musique de fond un peu bof qui tournait sans vraiment créer une ambiance, l'anniversaireuse en question est arrivée, a regardé un peu Henri, puis est allé dire bonsoir à ses copines. Donc, voyant l'ambiance et que la fille avait vu que notre ami était venu, 5 minutes plus tard, on est tranquillement partis, l'air de rien 691235.gif . Bon, d'accord, c'était moyen, mais il est venu, elle l'a vu, c'est le principal.
Mais, quelques temps après à regarder les autres s'envoyer la balle dans le gymnase (bah oui, on avait nul part d'autre où aller...), on a fini par y retourner pour le peu de temps qui restait, pour voir ce que faisaient ceux qui y étaient, si ils avaient fini d'organiser.

Et la soirée, une fois de plus, se résuma au "checking" et à la réunion des "pigeons", avec cette fois-ci pour thème des histoire effrayantes. Manu, qui a des origines Haïtiennnes, nous a briefé pour les prochaines fois sur le vaudou et la magie noire, histoire d'être dans l'ambiance des prochains jours... affraid
Ce qui n'a pas empêché une crise de fou rire quand il a éteint la lumière, actionné sa lampe de poche pour l'ambiance... et que le logo du Crédit Agricole s'est affiché au plafond ^^. 324227.gif

Sinon, pour finir, quelques photos des murs qui encerclent le "quad", le carré d'herbe au milieu du lycée qui sert de point de rendez-vous avant les activités, sous ces beaux nuages :

20-pict0029.jpg

21-pict0030.jpg
22-pict0031.jpg
20 à 22 : Donc, ces fameux murs, et même l'horloge.

Dimanche 14

Grosse journée, aujourd'hui, car nous allons à Cambridge !...

23-cambri10.jpg
23 : Bah voilà, c'est là !

... qui est à deux heures de route, d'où un réveil assez laborieux pour certains. En fait, presque tous mes "compagnons de voyage" ont pioncé^^.

Une fois arrivés, il était prévu que l'on aille visiter un musée, mais on ne pouvait pas car le dimanche, il n'était pas ouvert dans les tranches horaires qui nous seyaient. Nous sommes donc directement allés à ce qui sera notre meeting point, c'est-à-dire la place du marché. En chemin, j'en ai profité pour faire quelques photos.

24-pict0032.jpg25-pict0033.jpg
24 : Il n'y a pas que les cabine téléphoniques à être célèbres ! Les boîtes aux lettres aussi !
25 : Il y a là-bas pas mal d'églises, chapelles et vieux bâtiments qui ont gardé leurs fonctions ou sont devenus des Universités. Je n'ai pas les noms pour l'instant, mais certains devraient bientôt être nommés, un peu plus tard dans la journée Wink.

26-pict0034.jpg

27-pict0035.jpg
26 : Le musée qu'on aurait dû visiter.
27 : Encore une Université, je crois...

28-pict0036.jpg

29-pict0037.jpg
28 : Bâtiment, toujours.
29 : Postal boxes... Again Wink. Pour vous donner une idée, elle font la taille de mon petit frère.

30-pict0038.jpg

31-pict0039.jpg
30 : Un bel alignement de cabines téléphoniques.
31 : Le même bâtiment que pour le 32.
32-pict0040.jpg

33-pict0041.jpg
32 : Le même que sur la 31 ^^.
33 : La cabine next gen.

Donc nous avons commencé directement par le shopping, et on a très vite été largués par tout le monde à droite à gauche, avant de se retrouver pour manger. On a recommencé le shopping, cette fois-ci en arrivant à rester groupir. Mes compagnons et moi avons donc acheté deux cartes pour l'anniversaire de Rémy, mais surtout... Nous avons fait un bain de pieds dans un centre commercial ! Oui, à 16 ans, on peut se dire que c'est particulièrement bizarre comme décision, mais en réalité, regardez bien ce qui suit :

34-pict0042.jpg

35-pict0043.jpg

36-pict0044.jpg
34 à 36 : Mais ? Qu'est-ce que... wtf.gif ?? Eh oui, c'est bien des poissons !

Autrement dit, on plongeais les petons dans l'eau, et ces petites créatures à nageoires, comme celles qu'on trouve dans les aquarium qui restent tout le temps en train de suçoter la vitre, arrivent pour vous bouffer les pieds et les laver ^^.
Un expérience à tenter, et un grand moment ^^ ! (Et pis ça fait du bieeeen hihi).

Puis de nouveau retour au meeting point pour aller faire un tour en bus à deux étages (un CitySightseeing bus, qu'ils appellent ça).

Je vous mets ici le nom des monuments, que malheureusement je n'arrive pas différencier suffisamment sur les photos pour vous dire lequel est lequel, et, pour les noms, la bande enregistrée passait un peu trop vite pour avoir le temps de tout cerner (j'en appelle donc à votre indulgence ^^). Pour les quelques-uns que j'ai retrouvés, je le précise Wink.
Dans l'ordre de la visite, donc :
-Queen's college (une école supérieur fondée par deux reine, si je me souviens bien, d'où son nom).
-Sidewick Museum, qui contient, entre autres, la collection de Darwin (!).
-Lady Margrett's college.
-Un bâtiment que j'ai du prendre en photo, mais dont je n'ai pas saisi le nom.
-La Rivière Cam, où l'aviron est très pratiqué, car il constitue l'un des sports par lequel Oxford et Cambridge se mesurent, avec le rugby pour les sports principaux.
-L'église Saint John (St John's Church) (peut-être les photos 40-41).
-L'église Sainte Clémence (Photo 43 ?).
-Une des plus vieilles église d'Angleterre, dont je ne retrouve plus le nom (mais qui n'est pas Round Church...) (44 et 45 ?).
-Saint John's college (la 2ème plus grande Université de Cambridge).
-Trinity College, le plus grand de Cambridge, avec à son entrée un statue de Henri VIII. Détail amusant, on peut constater qu'il tient dans sa main droit un pied de chaise, accroché par des étudiants farceurs (Ici, pas de problème, c'est bien la 48).
-Le Conseil d'Université, le lieu de la remise des diplômes.
-La place du marché, le centre de l'activité de la ville (la 51).
-Une église qu'on a sans doute déjà croisée auparavant.
-Un parc, dont j'ai retenu qu'on y faisait fréquemment des matchs de cricket le dimanche, mais dont j'ai oublié le nom (ou plutôt pas compris...). Il s'agit également de l'endroit où ont été mises en places les règles de Cambridge de football, l'ancêtre des règles actuelles, car les équipes n'étaient pas d'accord à l'époque (en tout cas, c'est bien la 54).
-La cathédral (ou l'église ?) Notre-Dame de Martyr (possibilité pour 55 à 59).
-Quelque chose que j'ai entendu comme étant le "Centre Saint Paul"... ?
-Un autre endroit dont le nom m'a échappé, mais pas la photo.
-Le musée [quelque chose], qui comporterait la plus importante collection d'Angleterre.
-Darwin's College.
-King's College (Photo 65. Formellement !).
-Et plein d'autres bâtiments et d'infos que je n'ai pas pu écrire hihi.



37-pict0045.jpg
37 : Un des fameux bus.
38-pict0046.jpg

39-pict0047.jpg
40-pict0048.jpg

41-pict0049.jpg
42-pict0050.jpg

43-pict0051.jpg
44-pict0052.jpg

45-pict0053.jpg
46-pict0054.jpg

47-pict0055.jpg
48-pict0056.jpg49-pict0057.jpg
50-pict0058.jpg

51-pict0059.jpg
51-pict0060.jpg

52-pict0061.jpg53-pict0062.jpg

54-pict0063.jpg
55-pict0064.jpg

56-pict0065.jpg
57-pict0066.jpg

58-pict0067.jpg
59-pict0069.jpg60-pict0068.jpg
61-pict0070.jpg

62-pict0071.jpg
63-pict0072.jpg

64-pict0073.jpg
65-pict0074.jpg

Cheveux au vent par 5-Rom1-5

Ce fut réellement un tour... décoiffant ! Eh oui, avec le vent qu'il y avait sur la route, quand il a fallu s'éloigner un peu de la ville, Mélanie, qui a les cheveux longs, nous a offert un beau spectacle !^^

[Fiouu ! Un gros morceau en moins !^^]

Enfin, pour finir, un dernier tour, et retour au bus (dans une petite pagaille, puisque certains ont pris des ballons d'hélium au MacDonald du coin et s'amusent à déformer leur voix, ne prêtant plus attention aux monos qui essayent de nous compter...).

CAMBRIDGE - Appréciation :
Une bonne ville étudiante, à ne point douter.
Dans un décor plutôt ancien et grave, une atmosphère paisible s'étend.
Les nombreuses boutiques ne laissent pas supposer que des étudiants vivent ici pendant quelques années, mais certaines peuvent se révéler intéressante.
Les bâtiments, en majorité des établissement scolaires, offre une image assez imposante de la ville, presque oppressante. Mais peut-être y en a-t-il trop, et ils finissent pas "bouffer" la ville. C'est beau, mais trop, c'est trop (il suffit de voir comment j'ai du mal avec mes photos ^^).
Côté "nature", le parc dans lequel nous avons mangé (et qui est en photo) s'avère être gigantesque et propice à de nombreuses activités, tandis que la rivière Cam ne cesse de porter de nombreux barque touristiques.
Le marché fit quelque chose de très sympathique, qui, bien que petit, ne se fait pas si discret et apporte un peu de bonne ambiance dans ces ruelles qui peuvent sembler un peu banales.
Une population assez importante est présente, sans qu'elle ne gêne plus que ça.
Note : ***1/2


Une fois de retour à Hurst, on attaque direct le dîner (comme précisé plus haut, mais bon, vu la "distance", ça ne fait pas de mal de le rappeler^^), puis arrive THE évènement de la soirée (pour moi, en tout cas) : j'ai grillé Mathias (le manipulateur qui a déjà réussi trois missions^^) qui essayait de me killer : explications, parce que c'est compliqué :
La veille, Mathias m'avait pris à part en me disant que "les filles avaient mis en place des défis", et qu'on en avait un à faire tous les deux : mettre un papier jaune dans la poche d'un autre sans qu'il ne s'en rende compte. Comme je le sentais moyen et qu'il ne me disait que ce n'était pas sa mission (mais était-il vraiment honnête ?), j'ai quand même pris mes précautions et je lui ait monté un coup foireux avec mon frère.
Une fois que j'avais trouvé des "papiers jaunes" (des Post-it empruntés à l'office), j'en ai filé un à Mathias (du style "j'en ai trouvé !"), je lui ai montré que j'en avais un aussi, et ce qu'il ne savait pas, c'est que mon frère en avait un aussi, préalablement mis dans sa poche. Une fois qu'il avait accompli son "défi", il est arrivé en me disant que c'était sa mission, et que je lui ai donc dis son truc était foiré, parce que, en réalité, je n'avais rien fait. Un quart d'heure d'explications plus tard, et grâce à l'appui de Manu (une des GO, je vous en ai déjà parlé, suivez un peu, quoi !) que j'avais mis dans je coup au déjeuner, j'ai fini par avoir gain de cause.
Vous avez tout compris, dans le fond ? pense

Donc : "MATHIAS, OUT !" (et moi content hihi) !

Puis la soirée s'est terminée tranquillement, pour moi au badminton, pour beaucoup d'autres au loup-garou.
Enfin, toujours le checking et la réunion des "pigeons", sans avoir dévié du thème des "histoires qui font peur", pour terminer sur la fin du déménagement de quelques gens qui venaient dans ma chambre.
D'ailleurs, on a eu des discutions super passionnantes qui se sont prolongées assez tard (mettez deux nordistes et deux Toulousains dans la même chambre, le premier sujet à sortir est... "la nourriture du Sud est-elle meilleure que celle du Nord ? Qu'est-ce que le Sud et le Nord ? etc." une bande d'ado, mais avec beaucoup de réflexion, j'ai trouvé. bon, bien sûr, on est parti sur des sujets plus sérieux, après...)...

 

Lundi 15

Une matinée de cours normaux plus tard, nous allions bientôt aller aux activités quand l'alarme incendie s'est déclenchée. Bon, c'était court, et rien d'anormal à signaler. Conclusion, donc : un gars a utilisé son déodorant dans sa chambre (enfin, c'est une supposition). Oui, parce que les détecteurs sont très sensibles, et le fait d'utiliser un spray en dehors des salles de bains peut les enclencher (et vous faire payer une intervention inutile de £250). Après, vu que les pompiers ne sont pas venus, ça peut être juste quelqu'un qui a enclenché la porte d'issue de secours, qui a une alarme aussi, mais qui cette fois-ci n'est pas reliée.

Nous commençons par basket, mais ce fut une des pires parties de ma vie, puisque mon groupe est tombé contre des Espagnols vachement doués mais qui, non contents de nous battre facilement, se sentaient obligés de nous bousculer, de gueuler tout le temps des trucs qui ressemblent à "fault" alors qu'il n'y a pas lieu d'être (d'ailleurs, bien évidemment, quelque chose qui faisait faute pour nous ne comptait pas pour eux... N'est-ce pas ?...), et l'un d'entre eux (je vous le donne dans le mille : Oscar ! :devil:) passait son temps à faire des bruits d'animaux à chaque fois qu'on tentait un panier (j'vais l'dire à la maîtresse hihi)...
Nous avons donc fini par les abandonner pour rejoindre d'autres Français et quelques Nigériens qui faisaient une "bouteille" (une variante des lancers francs, avec deux ballons).
Suite de quoi, nous avons testé pour la première fois la "capture du drapeau", un jeu bien sympa qui faisait penser au "poule-renard-vipère" et au "béret"... Enfin bon...

Comme d'habitude est ensuite arrivé le Project, et le dîner fut cette fois-ci en dehors du self, puis qu'il s'agissait d'un barbecue (wééé^^) ! Au début, nous avons été un peu inquiétés par les quelques gouttes qui tombaient, mais finalement, ça l'a fait Wink.
L'activité du soir fut le disco (one again a bistoufly !).
Comme nous étions plusieurs à ne pas y aller, nous nous sommes retrouvés à faire un loup-garou (un peu foireux, les plus jeunes, comme à chaque partie, n'arrivaient pas à rester calme, j'ai donc fini par partir), puis nous sommes rentré chez nous.

Checking, puis go dans la chambre et... Non, pas de réunion des "pigeons", puisque les leaders étaient un peu sur les nerfs et on a dû arrêter définitivement parce que ça les embêtait, en fait (super, mon frère et moi avions acheté à manger pour participer au petit apéro qui était prévu... Crying or Very sad).
Donc dodo direct, et comme j'avais un gros coup de barre, je me suis endormi pendant que les autres causaient.

Mardi 16

Comme d'habitude, un matin PdCPCD (Petit déjeuner - Cours - Pause - Cours - Déjeuner) et début des activités. Tout d'abord, piscine, mais comme il y avait trop de monde et qu'ils sont obligés de faire deux groupes, nous sommes obligés de sortir une heure plus tard pour rejoindre une partie de poker avec les monos.

Suite de quoi, un nouveau "capture du drapeau", vu que nous avons passé un bon moment la veille avec ce jeu, et Project.
Dîner, et, alors que nous (quand je dis "nous" à chaque fois, ça ne désigne pas toujours les même personnes, ni tout le groupe Français. C'est mes gens avec qui je suis au moment où cela arrive) avions prévu de faire un "Ultimate Frisbee", comme nous n'avons pas trouvé le terrain, je me suis finalement retrouvé dans un autre petit groupe où l'on racontait des blagues et des devinettes avant de nous diriger vers l'"activity center", où je me suis fait une session musique avec Meumeu (en gros, elle m'a fait écouter quelques-unes de ses musiques et moi aussi). D'ailleurs, elle m'a fait écouter "Cayenne (Mort aux vaches)" des Amis d'ta femme (dédicace à El.Gringo et à son cousin Wink ), chanson qu'elle avait apprise au lycée avec sa bande d'environ 40 amis, et ils se mettaient tous à chanter/jouer ça. Comme quoi, il suffit de peu pour faire un tabac (même si c'est pas super classe... pas du tout, même !^^) !
Sinon, j'ai eu le droit à Cloclo avec son "Je m'appelle Henri", et j'ai constaté que, même si je ne l'avais jamais entendu (à 16 ! Quel sacrilège ^^), il s'avéra que je connaissais déjà la moité des paroles surpris .
Bon, bref hihi.
La soirée s'est donc fini tranquillement et agréablement, après le checking, par une partie de carte dans la chambre.

Mercredi 17

Aujourd'hui, un peu de piment dans la matinée : une fois la première "heure" de cours passée, c'est parti pour le "Big Quiz" : un quiz entre équipes pays contre pays, en essayant de récolter des infos par des questions que l'on doit obligatoirement poser... Et mémoriser, ainsi que la réponse. Et y'a des noms pas possibles, en plus. Dommage que beaucoup n'aient pas joué le jeu (c'est facile de s'écrire les réponses sur le bras... -_-).
Bref, une fois cela de fait, mangeâge et j'avais prévu d'aller dans le groupe "Internet" (eh oui, il arrive un moment où les pulsions geek remontent ^^), mais en fait, il n'y en avait pas pour cette tranche horaire (alors que c'était inscrit sur le panneau). Comme rien d'autre ne m'emballait, je me suis retrouvé à jouer au tarot avec d'autre. Mais c'est déjà ça, j'ai appris à jouer oui. (Voir la section Anecdotes à la fin)
Puis 2ème activité, où il fallait trouver des objets (20 au départ) et les apporter pour gagner un "meal pass" (un ticket pour ne pas avoir à faire la queue pour manger (Voir la section Anecdotes à la fin)). Ça n'a pas l'air comme ça, mais il s'avéra que c'était bien sympa Wink.

Avant la fin de l'"heure", j'ai eu le temps de faire une petite partie de poker, puis nous sommes allé dans nos maisons pour l'"Orientation", pendant laquelle on nous a demandé notre avis sur la chambre, les cours, le séjour, les activités, etc. (ce qu'on avait déjà fait la première fois).
Et, jusqu’à 7h (soit pendant environ 50 minutes), nous avons dû rester dans nos chambres, à écouter du Donjon de Naheulbeuk et faire des jeux de carte.

L'heure du dîner arriva ensuite, et ce fut une nouvelle soirée disco, où je n'ai toujours pas trouvé le courage d'aller, c'est pourquoi je me suis retrouvé à faire un "Pouilleux massacreur", c'est-à-dire une variante complète dérangée du Pouilleux traditionnel. On a continué sur un "Président", plus calme.

Enfin, checking et retour dans la chambre, où on s'est (de nouveau, c'est bien, ça change) retrouvés autour d'un paquet de cartes.


Jeudi 18

Matinée normale.

Après le repas (et après avoir appris à jouer à la belote, je commence à me perdre avec tous ces jeux de cartes...), début des activités.
Je commence donc la première partie par piscine et badminton, puis ai assisté à l'entraînement pour le "talent show" (un spectacle de fin de séjour, où on peut montrer son "talent" : musique, danse, lectures, tout est possible !) du groupe de Français (que j'allais rejoindre quelques jours plus tard, mais je ne m'en doutais pas encore), pour dans quelques jours.
J'ai finit par le tir à l'arc... qui fut très décevant (là, je vais faire mon "jamais content" (c'est pas vrai, d'abord tongue), mais il y avait trop de monde, j'ai pû tirer 3 flèches pour 1/2 heure d'activité, et ils ont arrêté assez tôt alors que le groupe précédent avait eu une heure et des variantes...).

Encore et toujours Project, et, comme je n'étais pas emballé par les activités du soir, comme certains, nous nous sommes retrouvés à faire une belote (partie à laquelle j'ai compris la moitié de ce qui se passait, débutant oblige), puis un "tas de m****", jeu auquel je n'avais pas joué depuis des lustres et qui soulevait pas mal de souvenirs et de douleurs aux mains (enfin... après qu'on m'ait rappelé les règles).

Après, checking, pour ne pas changer (et, comme d'habitude, toujours au bruyant), et la soirée s'est finit tranquillement, dans la chambre.

Vendredi 19

Après un p'tit déj' habituel et un premier cours sympa (puisqu'on a fait du théâtre dans mon groupe), suivit d'un second assez... mouvementé (on a eu le droit au passage de deux autres classes, la première qui est restée debout devant le tableau, la deuxième où tout le monde s'est "endormi" au milieu de la salle ^^), nous sommes partis pour le château d'Arundel.

hurst110.jpg
  hurst210.jpg

On avait ce genre de badge avec quelques infos dessus quand on faisait une excursion.

Bon, une fois encore, se fut une visite plutôt expédiée, et nous n'avons presque pas eu le temps de nous arrêter dans le salle que nous visitions. On se souviendra surtout des plafonds bas et des escaliers très étroit, qui nous montrent que les soldats de l'époque n'étaient pas spécialement grands et qu'ils n'étaient pas habitués au confort.

66-pict0075.jpg

67-pict0076.jpg
66 : L'entrée du parc du château.
67 : Le beau, le grand, l'imposant château d'Arundel !

68-pict0077.jpg

69-pict0078.jpg
68 : Somment d'une tour.
69 : Un pan du château.

70-pict0110.jpg

71-pict0111.jpg
70 : Un autre pan.
71 : Et la grande tour du château (donjon ?).

72-pict0112.jpg

73-pict0113.jpg
72 : Vue depuis un des chemins de ronde.
73 : Un des "effets de style" de mon frère, pour reprendre ses mots. No comments : le même paysage que la photo précédente mais en regardant par une meurtrière ^^.

74-pict0114.jpg

75-pict0115.jpg
74 : Chemin de ronde.
75 : Une autre vue, de l'autre côté.

76-pict0116.jpg

77-pict0117.jpg
76 : Le drapeau du château, sur un magnifique contre-jour.
77 : Second effet de style de mon frère.

78-pict0118.jpg

79-pict0119.jpg
78 : Le drapeau, un peu mieux ^^.
79 : Une vue de la cour intérieur du château.

Suite de quoi nous avons eu le droit à 1/2 heure de shopping, mais bon, comme il s'agit d'une petite ville, il n'y avait pas grand chose qui aurait pu nous intéresser.

ARUNDEL - Appréciation :

Une ville paisible, dans laquelle trône un vieux château.
Tellement tranquille qu'elle fait presque un peu déserte...
Sympa, mais sans plus, surtout que nous n'avons pas pu bien profiter de la visite...
Note : ***

Enfin, nous sommes rentrés, avons dîné, avant de participer à l'entraînement pour le "talent show" (auquel j'ai donc fini par m'ajouter, sur proposition de Manu), et nous avons fait ça sur un terrain de basket, avec pour seule musique celle d'un téléphone portable.

Checking, et dodo.

Samedi 20

Après une paisible matinée de cours, comme toujours (surtout pour le second prof, puisque nous n'avons rien fait car dernier cours avec lui), une après-midi de tournois commence.
Tout d'abord, j'ai voulu retenter ma chance au badminton, où mon frère et moi ont dégagé dès le premier tour (un problème se le timmer n'a pas arrangé les choses), encore une fois contre les gagnants (décidément, pas de bol, ces temps-ci).

Toutefois, j'ai (enfin !) réussi ma mission !
Celle-ci consistait à convaincre Mathieu (je sais, pour la plupart de ceux qui me lisent, ces prénoms ne vont rien vous évoquer, mais bon...) de faire un match contre un des "Leaders". Comme il avait fait parti des gagnants, j'ai demandé à reprendre ma revanche avec comme équipière Mélanie (une de nos GO). Je lui ai donc montré, le match fini, qu'il s'était fait avoir, mais, comme je ne sais rien faire normalement, il y a eu conflit : alors que Manu m'avait fait comprendre qu'eux trois étaient également des "Leaders", Mél et Meumeu m'ont annoncé le contraire. Mais, trouvant de toute façon sa propre mission trop difficile, Mathieu a préféré abandonner, et donc me refiler son objectif personnel...

Suite de quoi, nous nous sommes arrangés pour faire une dernière répétition (mais comme nous nous sommes fait piquer la salle par les juniors (alors qu'on l'avait réservée, d'après ce que j'ai entendu -_-), nous nous sommes immiscés dans la salle de danse (un peu étroite, mais bon...). Cette répét' a rapidement été suivie par une douche expresse avant le Project.

Et enfin, après le dîner, arrive le moment tant attendu (enfin, je dis ça, je sais pas si ça l'étais tant que ça, mais on sentait déjà que l'ambiance se posait) : le "talent show", avec pour thème "Alice in Wonderland" ("Alice au pays des merveilles", pour ceux qui ont du mal avec l'anglais, le fameux bouquin écrit par le mathématicien Lewis Carroll, pour les incultes). Au programme : danse, musique, jeux, théâtre, et même un découpage^^. Un grand moment fort sympathque, et un très bon souvenir pour notre danse sur "Logobitombo" de Moussier Tombola (c'est loin d'être de la grande musique, mais ce fut quelque chose de très sympa).
Si si, on a une vidéo ! :

"Talent Show" - Interprétation Logobitombo... par 5-Rom1-5


Et devinez qui c'est qui arrive sur la scène en premier et qui chauffe la salle ? tongue
Par contre, désolé pour la qualité dégeu...

Et la soirée finit se finit, une fois encore, tranquillement : checking, assez calme pour une fois, mais les Turques se sont rattrapés plus tard dans la nuit... -_-

Dimanche 21

Aujourd'hui, antépénultième jour, sera celui... du début de mon rhume de cheval.
*Mais non !
-Ah bah ?
-Bah, oui ! Rappelle-toi !*
Bon, cela sera aussi celui de a dernière excursion : go to London !

hurst111.jpg

hurst211.jpg

Délégué appareil photo du jour : mon frère tongue.
Nous commençons tout d'abord, en premier lieu, pour le début, au départ, par une visite en bateau sur la Tamise (the River Thames).

80-pict0120.jpg

81-pict0121.jpg
80 : Tower Bridge, un bien beau bâtiment !
81 : Quelques bâtiment d'un style un peu futuriste de Londres.

82-pict0122.jpg

83-pict0123.jpg
82 : Tower Bridge, d'un peu plus loin.
83 : Un bâtiment... kesseussé ? scratch

84-pict0124.jpg

85-pict0125.jpg
84 : Toujours Tower Bridge, mon frère a dû en tomber amoureux (il a pris je-ne-sais combien de photo de ce pont...).
85 : Pigeons !

86-pict0126.jpg

87-pict0127.jpg
86 à 87 : Ai-je besoin de préciser de quoi il s'agit ?

88-pict0128.jpg

89-pict0129.jpg
88 : Encore ces bâtiments bizarres...
89 : Bateau 1.

90-pict0130.jpg

91-pict0131.jpg
90 : Bateau 2.
91 : Un pont (London Bridge, si j'ai bien entendu dans le haut-parleurs foireux du bateau... ? C'est marrant, mais pour moi, London Bridge, c'est ça : série d'images, d'après un recherche Google que vous pouviez bien faire vous-même).

92-pict0132.jpg

93-pict0133.jpg
92 : Je crois qu'il s'agit d'une "station" (en anglais dans le texte), d'après ce que j'ai entendu... ?
93 : Encore...

94-pict0134.jpg

95-pict0136.jpg
94 : ... des...
95 : ... ponts... (ici, le Blackbriads Bridge (? surpris). Mais ce haut-parleur ne cesse de diffuser des âneries ?)

96 : pict0137.jpg

97-pict0135.jpg
96 à 97 : Le Sea Conutainers House (c'est écrit dessus !).

98-pict0138.jpg

99-pict0139.jpg
98 : On le voit apparaître au loin... Et oui, c'est bien Big Ben !
99 : Heu... Un truc joli ?

100-pict0140.jpg

101-pict0141.jpg
100 à 101 : Ponts.

102-pict0142.jpg

103-pict0143.jpg
102 : Le fameux London Eye.
103 : Waterloo Bridge.

104-pict0144.jpg

105-pict0210.jpg
104 : Et des bus.
105 : La "House of Parlement" et Big Ben.

106-pict0211.jpg107-pict0212.jpg
106 : Encore l’œil de Londres.
107 : Cleopatra's Needle, cet obélisque au nom faussé, car non-offert par Cléopâtre.

108-pict0213.jpg

109-pict0214.jpg
108 : Plus ça va, et plus on se rapproche...
109 : ... de London Eye !

110-pict0215.jpg111-pict0216.jpg
110 : Heu... Un autre truc de joli ?
111 : Bon, on le vois bien, là !

112-pict0224.jpg113-
112 : Un délire de mon frère, la couronne gravée dans le cuir des sièges du bateau.
113 : Un illustre bâtiment inconnu ?
Et on a fini par descendre. Je précise donc que le son des explications était dégueu, et je n'ai pas compris la majorité des noms et des commentaires. Qui plus est, les vitres étaient aussi particulièrement salles, c'est pourquoi je vous dis que non, il ne pleuvait pas.

Nous sommes ensuite partis pour une petite marche qui nous fait passer devant Big Ben, Buckingham Palace (au moment de la relève des gardes ^^) et Trafalgar Square, avant d'aller faire une pause à Covent Garden dans le coin duquel j'ai croisé mon frère noir de la matrice.

114-pict0217.jpg

115-pict0218.jpg
116-pict0219.jpg

117-pict0220.jpg
118-pict0221.jpg

119-pict0223.jpg
114 à 119 : Ici, un petite série sur Big Ben et the House of Parlement.

Alors pour les photos, là, je ne sais pas quoi est quoi, vu qu c'était toujours mon frère qui avait l'appareil...
120-pict0225.jpg

121-pict0226.jpg
122-pict0227.jpg123-pict0228.jpg
124-pict0229.jpg

125-pict0230.jpg
126-pict0231.jpg

127-pict0232.jpg
127 : Une sorte de cercle dans le sol qui semble indiquer un cheminement dans la ville... Quoi qu'est-ce ? pense

128-pict0233.jpg

129-pict0234.jpg
130-pict0235.jpg131-pict0236.jpg
130 : Il s'agit ici d'une pierre commémorative, pour des personnes mortes dans un attentat, je crois (oooh, le joli doigt en haut à droite !)...
131 : Un canon assez stylisé, aussi en 132 et 133.

132-pict0237.jpg

133-pict0238.jpg
134-pict0239.jpg

135-pict0240.jpg
136-pict0241.jpg

137-pict0242.jpg
133 à 136 : Au canon bien travaillé !

137-pict0243.jpg

138-pict0244.jpg
137 : On s'approche ! Bientôt Buckingham Palace !
138 : Pigeons !!

139-pict0245.jpg

140-pict0246.jpg
139 à 140 : Les gardes arrivent ! Alors le cavalier rabat la foule sur les trottoirs.

Relève de la garde à Buckigham Palace par 5-Rom1-5

141-pict0247.jpg

142-pict0248.jpg
143-pict0249.jpg

144-pict0250.jpg
145-pict0251.jpg

146-pict0252.jpg
147-pict0253.jpg

148-pict0254.jpg
149-pict0255.jpg

150-pict0256.jpg
141 à 149 : Bon, donc Buckingham Palace !
150 : Un autre de ces sigles au sol, cette fois-ci couleur dorée.

151-pict0257.jpg

152-pict0258.jpg
153-pict0259.jpg

154-pict0260.jpg
155-pict0261.jpg

156-pict0262.jpg
157-pict0263.jpg

158-pict0264.jpg
151 à 157 : Trafalgar Square, le square en l'hommage de la victoire de la flotte Anglais contre l'Armada Espagnole, et pour la mort de l'amiral Nelson (en haut de la colonne).
158 : Un autre bus, so British !

159-pict0265.jpg

160-pict0266.jpg
159 : Autres délires de mon frère : ici, les différentes sortes de cabines téléphoniques, donc on s'intéressera à la rose^^.
160 : Et ici, une noire.

Bon, donc, avant que ne tombe cette avalanche de photos, je parlais de "mon frère noir de la matrice". En fait, il s'agissait d'une sorte d'artiste qui était très bon dans son genre... Indescriptible (wééé, le précision ! superEmbarassed ). Il était tour à tour imitateur, mime, trucs dans le genre... Un artiste de rue, quoi. Et donc, à un moment, il se l'est jouée à la Matrix.

Nous continuons ensuite notre périple à travers la ville, en passant par Oxford Street, Oxford Circus et Picadilly Circus, donc des bonnes zones marchandes, et devant, entre autres, un MnM's World et dans un gigantesque magasin Abercrombie. Même pour moi qui ne suis pas porté sur les vêtements de marque, il fallait avouer que ça en jettait. Mais les prix et l'insupportable odeur de parfum nous a vite fait sortir, en passant devant les vendeurs qui nous demandaient toujours si tout allait bien Suspect . D'ailleurs, à l'entrée, il y avait le gars qui devait être le mannequin du magasin qui prenait des photos torse nus avec tout ceux qui le voulaient.
Et nous avons repris notre marche, en passant par le grand magasin "Cool Britania", spécialisé en attrapes-pigeons souvenirs britanniques.

161-pict0267.jpg

162-pict0268.jpg
161 : Et dedans, la mini la plus Anglaise que j'ai jamais vu !
162 : Une entrée du métro Londonien.

163-pict0310.jpg164-pict0311.jpg
163 : Policier en uniforme traditionnel.
164 : Taxi avec carrosserie traditionnelle ^^.

Ensuite, nous sommes retournés à Covent Garden, où nous avons eu du free time, avant de se rentrer gentillement à Hurstpierpoint.

165-pict0312.jpg

166-pict0313.jpg
165 : Le bas d'un des lampadaires, pour faire plaisir à mon frère.
166 : Passage sur un pont pour rentrer.

LONDRES - Appréciation :
Bon,bah c'est une capitale, quoi !
Niveau commerces, évidement, rien à redire, mais c'est bien sûr gigantesque et bourré de monde.
Toutefois, on a plus l'impression de respirer que dans certaines villes comme Paris, où on se sent vraiment oppressé.
De beaux monuments, assurément Wink.
Un seul défaut, et de taille : les feux ! Pour passer par un passage piéton, vous devez appuyer sur un bouton et attendre que le bonhomme passe au vert... Normal. Sauf qu'ici, entre deux changements, aucune des silhouettes n'est allumée. Ca fait "rouge-rien-vert-rien-rouge...". Et encore, s'il n'y avait que ça... Le pire reste la durée : entre 5 et 10 secondes, montre en main !!! Les voitures ont plus d'une minute pour passer, mais alors nous, pauvres piétons... Notre groupe devait traverser en courant pour passer en un seul coup ! surpris

Donc une grosse ville, avec ces défauts et ses qualité. Je me base aussi sur mes souvenirs d'il y a 3 ans, car cette année nous n'avons rien pu visiter, mais je me souviens de musée très sympathiques et instructifs.
Note : ****

Suivent, comme d'habitude, une soirée sans inconvénient majeur, sans activité particulière pour moi, et globalement calme si l'on excepte les Turques qui ne sentaient plus dans la chambre d'à côté.

Lire la suite

Englisherie : Fin du récit + Annecdotes

5 Septembre 2011 , Rédigé par Romain Publié dans #Voyages

Parce que ça me faisait un article trop long pour l'Angleterre, je suis obligé de vous poster les deux derniers jours et les annecdotes dans un autre post.

 

Lundi 22

Avant-dernière journée.

167-
167 : La photo inutile du jour !

Tout d'abord, une heure de cours assez détendue précède une seconde durant laquelle ont été faits des tests pour voir si nous avions progressé (bon, je ne m'en suis pas trop mal sorti...), et déjeuner.
Pour le rendez-vous des débuts d'activités, les 3/4 des Français ont fait une "Flash Mob" de la danse du "Talent show" en plein milieu de la place.

Après, les monos ont décidé d'organiser un "grand jeu" : le sardine !
Alors, la sardine, kesseussé ?
Il s'agit d'un genre de cache-cache, à la différence qu'une seule personne (la sardine) part se cacher tandis que les autres comptent, puis partent la chercher. Lorsque quelqu'un la trouve, il doit se cacher avec elle, et, au fur et à mesure que le groupe grandit, il faut se serrer de plus en plus pour ne pas se faire repérer. Le dernier à trouver les sardines la devient pour la prochaine partie.

Puis, après le break, nous avons dû faire nos sacs, et, à 6h, rendez-vous dans la chapelle pour la "presentation".

168-169-
168 à 169 : Belle chapelle, tout de même ! La luminosité empêche de faire des bonnes photos, mais elle est belle hihi.

Il s'agissait d'une "remise des diplômes" et autres médailles pour les vainqueurs des tournois. C'est assez sympa à vivre tongue.
Ensuite, normalement, nous aurions dû avoir un barbecue dehors, mais comme il a de nouveau plu, ça s'est cette fois-ci terminé dans le self, sans que le menu ait changé pour autant (ce genre de repas doit être maudit en Angleterre).
Puis l'activité du soir fut le Disco (d'adieu), et comme c'est la dernière, j'ai fais un effort et je suis allé danser... Bon, ça a fait beaucoup moins d'effet qu'en Pologne (auto-private joke tongue) ^^, surtout avec ceux qui se foutent de moi parce que je ne danse pas comme eux et mon frère qui passe son temps à me hurler d'arrêter, parce que je suis mauvais... Alors que déjà, il fallait que j'arrive à "accepter" la musique (qui était évidement à un volume particulièrement élevé, mais là c'est mon avis, aujourd'hui pour que ça plaise, il faut écouter fort (heureusement que mes amies les boules quies étaient là pour me sauver)), alors si en plus il faut que je me dandine d'une jambe sur l'autre, un bras en l'air qui sert à rien et le bassin qui fait lentement gauche-droite, je dis non !
C'est pour ça que j'ai fini par sortir (j'ai vraiment une vie intéressante, je trouve tongue) après quelques temps, sentant surtout le besoin de m'isoler, ce que j'ai fais en m'aidant de mon baladeur MP3 et de ma VRAIE musique, assis sur un banc et me faisant mentalement une analyse du comportement puéril de l'adolescent moyen... Bon, là, ça va vous ennuyer, mais moi, ça m'a fait du bien. Je pourrai vous faire un exposé très long, mais aprèsil faut partager mon point de vue et j'ai peur que cela soit un peu hors-sujet...
Bref, à la fin, j'ai fini par avoir froid et j'ai commencé à marcher un peu, toujours dans le même état d'esprit (cette histoire est vraiment pleine de rebondissements, n'est-ce-pas ?).

Suite de quoi, j'ai fini par retourner à ma maison pour me préparer à dormir juste après le checking (naïf que j'étais), et donc, une fois douché, je suis allé à 10h dans la "common room"... où je me suis retrouv seul. Je suis donc remonté dans ma chambre, pour voir si mes colocs étaient arrivés... ben non ! Et, alors que je voyais à la fenêtre que les Turques quittaient peu à peu les lieux pour retourner dans leur pays, j'ai remarqué que la "disco" continuait toujours. J'ai donc tranquillement patienté à la fenêtre jusqu'à la fin. J'ai même eu l'occasion d'assister au "rabattage" des étudiants qui voulaient rester un peu plus longtemps, ce qui ne plaisait pas particulièrement aux gardiens en gilet jaune fluo et à la lampe torche surpuissante.

Le checking s'est exceptionnellement fait dans les chambres.
Et lights off...

Nuit du Lundi 22 au Mardi 23

Qui dit dernière nuit dit dernières co*******... Enfin, pour certains.
C'est ainsi que plusieurs ont tenté une sortie nocturne, "pour l'adrénaline".
Je vous reporte ici ce qu'ils m'ont raconté :

 

 
Moi, je n'avais rien remarqué, je me suis endormi juste quand ils allaient partir, mais je me suis fait réveiller par les autres quand ils m'ont tartiné du dentifrice sous le nez... Classe -_-.


Mardi 23

Un dernier jour qui commence bien, puisque j'ai réussi ma nouvelle mission que j'avais récupéré de Mathieu. Ma cible était Maxime, et je devais soit partir à la chasse aux lapins avec lui (il y a une petite faune assez développée au lycée), soit lui faire faire un café pour Mél'. J'ai pris pour prétexte que, comme les monos avaient été géniaux pendant le séjour, on leur fasse le café du jour. J'ai donc fait celui de Manu, embarqué Mathieu pour qu'il fasse celui d'Emeline et demandé à Maxime de faire celui de Mélanie, en lui expliquant qu'il apprendrait du même coup à en faire. Et bingo, tout le monde sur ma table avait vu venir le truc sauf Maxime, et quand il a donné son café à Mél', tout le monde a crié "pigeooon !". Du coup, j'ai récupéré sa mission, mais il était trop tard pour la faire : il fallait que je fasse une partie de ping-pong avec Robin, donc too late.

A 9h, il nous faut quitter nos chambres pour nous rassembler dans le hall avec nos valises.
A l'heure de partir, il s'avère que je n'ai pas de pique-nique, car nous avons avec nous une personne de plus qui rentre à Paris, et qui donc a pris "mon" sachet... J'ai donc le droit à un autre fait à l'arrach' sur la fin, surtout que j'avais passé mon temps à ranger les valoches dans le car, ce pourquoi je n'avais eu le temps d'aller en chercher un (bon, il fallait le prendre avant d'aller au car, mais je n'avais pas vu)). Le directeur nous a personnellement raccompagné jusqu'au moyen de transport qui nous raccompagnais jusqu'à Londres.

9h37 : On quitte Husrt Crying or Very sad.

169-

170-
169 à 170 : Dernier paysages de "college".

171-

172-
171 : Et on part...
172 : Cette fois-ci, nous sommes définitivement sortis, et nous passons devant une des statues d'aigles de l'entrée.

173-

174-
173 : Arrivés à Londres, nous passons devant l'Ambassade Française !
174 : Enfin ! J'ai enfin réussi à prendre en photo ces taxis, arborant le magnifique drapeau du Royaume-Uni, le Union Jack !

Après plus de 2h30 de route pour cause "bouchons", nous arrivons à London où nous mangeons avant de prendre l'Eurostar à 14h02, qui va nous ramener en France.
14h35 : Nous passons le tunnel sous la Manche dans l'autre sens pendant 22 minutes, pour donc ressortir à... Non, pas 14h57 mais 15h57 heure Française (y'en a qui ont des lacunes en maths ?) !

[Bon, alors je tiens à faire un point, ici, en plein milieu de ce récit : je veux juste m'excuser pour les blagues du même genre que la dernière, que je suis le seul à comprendre sur le coup et je fais plus pour m'amuser moi que ceux qui lisent, vu qu'on va plutôt lire ce genre d'article pour découvrir et non réfléchir (un style de lecture que j'appellerai "lecture passive"^^). Donc voilà, c'est nul et pas drôle tongue.
L'histoire peut reprendre Wink]

Manque de bol, moi qui pensais me faire un retour tranquille dans le train, il a fallu que je me retrouve à côté des filles qui n'arrêtaient pas de faire les folles et les bavardes avec un autre gars, donc bon, hein, no comment, c'est la nature humaine (chez certains), donc on va pas aller chercher trop loin...

info ATTENTION : Moment triste en approche...
...suivi d'un long passage phylosophique qui peut s'avérer être très chiatique


Enfin, la gare a commencé à être proche, et nous sentions que c'était la fin... Les premiers pleurs montèrent, nous nous sommes tous pris dans les bras les uns les autres, dans le train comme dans la gare, et nous sommes chacun partis de notre côté.

Donc merci à vous tous !
Merci à Henri, Thomas, Yvain et Mathieu pour m'avoir supporté dans la chambre et pendant la journée (spécialement Thomas et Yvain, parce que la frite c'est bien Français, et également à Henri pour les coups de stress avec Lisa, et aussi à Mathieu pour son accent (en espérant te revoir à l'ENAC dans quelques années, pourquoi pas Wink )).
Merci à Rémy pour tout ces conseils et tout genre.
Merci à Mathias et Maxime pour avoir été là pour pimenter un peu le quotidien.
Merci à Nicolas (en plus de sa musique et de Naheulbeuk) et à Pauline (la grande) pour les cours passés ensembles, et +1 à Pauline pour avoir surveillé Yvain Wink.
Merci à Cléa pour ses crises de fou rires.
Merci à Clément pour la pub Velouté Fruix.
Merci à Marc, Robin, Augustin, Jean-Baptiste, Quentin et Gaetan pour avoir apporté un peu de jeunesse dans le groupe.
Merci à Anne-Sophie pour ses délires.
Merci à Solène pour avoir occupé en permanence la partie avant droite au DodgeBall^^.
Merci à Lindt pour son surnom Wink.
Merci à Adrien (coupe à la brosse) pour ses pensées philosophiques (teu-heu) quand aux forces présentes ailleurs dans l'Univers.
Merci à Adrien (le frisouille) pour m'avoir fait découvrir Noob et pour le surnom.
Merci à l'autre Pauline pour être plus petite que la grande.
Merci à Juliette pour son regard terrifiant.
Merci à Carla pour sa voix suraiguë et ses questions bizarres.
Merci à Alex pour la causette et son air faussement offusqué quand je danse.
Merci à Marie pour nous avoir gardé Oscar à l'écart quelques temps ^^.
Merci à Irène pour les petites discutions lors des ballades dans les villes et pour lui avoir fait pense rà son grand frère.
Merci à Justine pour son magnifique touché de piano.
Merci à Alice pour avoir veillé sur Justine-la-timide Wink.
Merci à Manon pour ses bagues énormes et nombreuses.
Merci à Lucile pour le match de badminton.
Merci à Alban, Violette, Louise et Adèle (en plus d'être la seule fille de la danse) pour avoir apporté leur touche à l'ambiance.
Merci à Nicolas, Thibault et Thomas pour avoir été avec nous, même s'ils ne faisaient pas partis de notre groupe, et bravo pour être venus en "solitaire".
Merci à mon frère pour avoir été supportable pendant le séjour.
Merci à ceux que je pourrai oublier.
Et un gros merci final à Mélanie, Émeline et Manu pour avoir été des GO formidables !

Merci à vous tous.
Mais désomais, et je sais, c'est dur à dire mais c'est vrai, mais vous appartenez au passé. Ce séjour fut quelque chose de magnifique et fort, et j'espère vous revoir tout de même Wink.
Vous êtes du passé, mais vous avez vu que je ne vous oublie pas pour autant.

Dehors, depuis ce matin, il pleut. Comme si ce beau pays ne voulais pas nous voir partir. C'est l'Angleterre qui retient la France quand celle-ci doit partir accomplir son devoir, sans savoir si elle reviendra, la laissant seule dans les draps froissés après la dernière nuit, draps que sont ses habitants.
C'est comme cela que je vois notre départ, mais cette séparation entre pays représentent également la nôtre. Malgré les liens qui se tissent, la vie poursuit son cours et il arrive un moment où ils sont trop tendus, trop fragiles face à la distance qu'ils ne peuvent que casser.
Bientôt, après l'arrivée à la gare du Nord, il en sera de même : à l'intérieur même du groupe, il faudre se dire "au revoir", "salut", voire même "adieu"...
Et pourtant, il faut continuer. C'est ainsi. Aussi longtemps que l'on demeure ensemble, il arrive toujours que ce lien qui nous unit cède. Et on aura beau dire que grâce à Internet, nous pouvons garder contact, après quelques semaines ou mois, vous ne serez qu'un onglet de plus parmi tant d'autres chez une personne qui ne vous contactera sans doute plus. Si ce n'est pas le cas, je ne peux que vous encourager à garder contact. Mais choisissez bien...
Et si jamais votre lien est d'or, il ne se détruira sans doute jamais.
Malheureusement, ce genre de périple est trop court pour être de ce style-ci. Tout (ou presque) est éphémère dans ces groupes.
Et heureux soient ceux qui arriveront à se retrouver. Pour les autres, ne gardez du passé que vos bons souvenirs, souvenez-vous de vos erreurs, ravalez vos excuses inutiles et futiles pour ne garder que les vraies, celles qui valent quelque chose, et regardez vers le futur.
Lui aussi représente cette toile d'araignée autour de vous, composée de tous ces liens plus ou moins solides que vous tissez sans cesse. Faites que ceux qui vous relient aux branches soient les plus sollides. Et n'oubliez pas que la main d'une seule personne, les intempéries ou même vous-même peuvent suffire à tout détruire.

Je l'ai déjà dit, il faut savoir garder du passé ses erreurs pour ne plus les faire, mais aussi les bons souvenirs si on n'a pas à les regretter. Et celui-ci risque de rester longtemps dans ma mémoire.
Merci encore Wink.

Romain - Néo

 

Annecdotes


Les anglais et la route :
Bien que fichtrement semblables avec les nôtres, les panneaux d'Angleterre ont des formes bien particulières, qu'on ne retrouvera pas toujours chez nous. Malheureusement, je n'ai aucun lien à vous fournir contenant vraiment les échantillons que j'ai pu voir...
Et bien sûr, il y a cette fameuse règle comme quoi il faut rouler à gauche.

Le système "Hurst College" :
Hurst College est visiblement un véritable lycée (voire même plus) et pensionnat durant l'année scolaire.
Les étudiants y dormant doivent coucher dans leurs maisons, qui peuvent être :
-Eagle ou Red Cross pour les garçons.
-Star ou St Johns pour les filles.
D'après mon plan, il existe aussi Martlets et Shield, mais je crois que personne de chez nous n'était concerné.
B1-
B1 : J'étais chez les Eagles !

Les journées sont réglées comme du papier à musique :
-7h45 au plus tard : réveil.
-De 8h à 9h : Petit déjeuner.
-9h15 : Premier cours, jusqu'à 10h45.
-De 10h45 à 11h15 : Break.
-11h15 : Second cours, jusqu'à 12h45.
-12h45 : Déjeuner, puis temps libre.
-14h : Première activité, jusqu'à 15h45.
- De 15h45 à 16h15 : Break.
-16h15 : Seconde activité, jusqu'à 18h.
-18h : Project ou Orientation.
-De 19h à 20h: Dîner.
-20h : Dernière activité, jusqu'à 22h.
-22h : Rendez-vous dans les maisons, interdiction de ressortir.
-22h15 : Checking.
-23h : Extinction des feux.
Une petite pensée à un cousin, qui doit suivre un système du même style pendant toute l'année scolaire, en plus difficile (et qui, sans doute, ne se gênera pas pour venir de nouveau donner son gentil avis sur cet article).

Les cours consistaient principalement à pratiquer oralement l'anglais, en interaction avec les élèves d'autres pays, en plus d'exercices de grammaire. Pour le premier cas, c'était souvent sous la forme de jeu, d'exercices d'écriture, etc., tandis que pour le second, il s'agissait de feuilles de travail.

Pour les repas, c'était... mangeable. Mais il faut s'habituer au régime "patate" : quasiment à chaque plat, nous y avions droit. Au matin, il y avait des sortes de croquettes de pomme de terre, à midi, elle pouvaient être sous toutes les formes, comme pour le soir. Sinon, vous aviez le choix de la viande (souvent entre deux), ou un menu végétarien pas spécialement ragoutant. Vous pouvez également prendre des crudités à volonté, en entrée. Les desserts, enfin, étaient parfois bons, mais sans plus, ou alors banaux.
Paroifs, pour avoir fait quelque chose de spécial en cours ou aux activités, vous pouviez gagner un "Meal Pass", un ticket qui vous permettait de ne pas avoir à faire la queue pour aller manger. Je peux vous dire que ça en motivais plus d'un ^^.

B2-
B2 : Ces fameux Meal Pass que beaucoup n’hésitaient pas à réclamer.

Hurst possède un grand parc, aussi y croise-t-on souvent des lapins ou autres rongeurs, aux milieu de l'herbe ou de la flore assez diversifiée.

B3-

B4-
B3 à B4 : Petit écureuil rabbit.

Les chambres n'étaient pas spécialement en bon état, mais nous possédions déjà (presque) tous un bureau et un armoire ou un tiroir. Sans excès de confort et serrés un peu comme des sardines, on s'y sent bien tout de même.

B5-

B6-
B7-

B8-
B9-
B5 : Mon coin
B6 : Le lit d'Henri, avec son tiroir en-dessous.
B7 : Du côté de chez Thomas (ça commence à devenir un peu bordélique).
B8 : Chez Yvain (pas mal non plus dans son genre).
B9 : Et celui de Mathieu, qui, je pense, a gagné la palme pour le plus gros bazar (il fallait le voir en vrai ^^) !

Les douches... Ah ! Les douches !
Avec un net problème de température (beaucoup trop chaud pour moi, avec impossibilité de régler la température qui augmentait très vite) et une pression qui s'est nettement affaiblie dans les derniers jours, c'était parfois assez redouté d'y aller ^^. Et encore, on avait du bol, chez les filles, apparemment, il n'y avait qu'un rideau, même pas de porte ! Pas toujours très propres, c'est dingues le nombre de gel douche qu'on a retrouvé dedans ! ^^
Les toilettes et les lavabos étaient un peu dégeus par moment, mais on s'y fait, c'est comme le camping.
D'après Henri, il y aurait un fantôme pétomane qui hanterait les toilettes (Henri, si tu me lis...).

B10-

B11-
B12-

B13-
B10 : Côté douche.
B11 : Côté toilettes.
B12 : Exemple de douches.
B13 : Exemple de toilettes.

Passionant, hein ?


Quelques proverbes Anglais :
"If you look after the pennies, the pounds will look after you". -> Si vous faites attention aux centimes, les livres feront attention à vous. Autrement dit : "petit à petit, l'oiseau fait son nid".

"The early bird catches the worm" -> L'oiseau matinal attrape le ver. Autrement dit : "l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt".

Malheureusement, c'est tout ce dont je me souviens... Embarassed.
Beaucoup d'autres ici : http://www.anglaisfacile.com/free/proverbes-2.php

Les fameux jeux de cartes :
Jamais je n'aurai appris à jouer à autant de jeux de cartes que pendant cette colo. Si l'on récapitule, cela fait :
-Belote.
-Tarot.
-Pouilleux (massacreur).
-Un rappel sur le Tas de merde.
-La Dame de Pique (je n'y ai pas joué, mais plutôt appris en regardant les autres...).

Voilà ! Ca va être bon !
Félicitations pour avoir eu le courage de tout lire, et merci de votre attention !
A la prochaine !!

And here we go !

 

Citation:
Tout d'abord, il fallait sortir de la maison, et la porte d'entrée était l'endroit le plus délicat. Une fois cela de fait, on s'est caché dans les broussailles avant de repartir. Là, un "yellow man" (les "gardiens", à cause du gilet fluo) est arrivé et a commencé à nous courser en criant "Stop ! Stop !", donc on s'est mis à courir.

[Ici, j'ai plus trop suivi, tout ce que je sais, c'est qu'ils ont rencontré des gens du staff qui ont dit aux "yellow man" que les jeunes étaient avec eux...]

On a fini par se cacher dans un ravin, sous la pluie, et on est bien resté 20 minutes dissimulés ici. Au moment de retourner dans nos chambres, Rémy nous a dit de faire attention, parce qu'il y avait une alarme à côté de nous... qu'on a déclenché, et qui a réveillé des gens du staff qui dormaient juste à côté. Alors on s'est "rendus" quand nos momos sont arrivés, et le "yellow man" nous a fait attendre 10 minutes sous la pluie pour l'avoir fait courir et réveillé le staff. Après, on est rentré.
Lire la suite