Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Keskejévu

22ème Meeting aérien de Rennes - 70 ans de la Bataille d'Angleterre. Oui, le titre est long, et alors ?

12 Octobre 2010 , Rédigé par Romain Publié dans #Aéro

Bonjour à tous, bonjour à toutes, c'est Rom1 qui viens encore vous gaver avec un pitit reportage.

Ce coup-ci, un nouveau meeting aérien : le 22ème gnagnagna, voir le titre, j'ai la flemme là.^^

Donc, les copaings, le 26 Septembre dernier, j'ai eu la chance d'aller au "Rennes Airshow" de St-Jacques de la Lande...

Ici, bande d'incultes !
C'est mieux là ?

Bref, ici, le bilan, mais avant, mettons-nous dans l'ambiance :
A) Y'a du monde
B) Il fait gris
C) Le fond de l'air est frais
D) Comment ça va chez vous ?
Ce qui explique donc la qualité des photos qui peut laisser à désirer. Bon, aller, on y go.

Nous sommes la matinée. Tout va bien, le Soleil vient de se lever, encore une fois, on a pas vu l'ami Ricoré, la rosée s'est délicatement posée sur la tendre feuille du châtaignier, les oiseaux, ayant senti les premiers frimas qui suivent l'été, se sont déjà envolés vers des cieux plus ensoleillés, mais je crois que je vais arrêter, la poésie, ça me fais ch'...

Donc, on prend la voiture, on part de cette Ô combien magnifique cité qu'est celle de Chartres-de-Bretagne (et Bruz c'est nul :P ) en direction donc de l'aéroclub.

Le meeting !! En tout cas, l'affiche.

Une fois rentrés, je rencontre une bande d'ahuris qui s'avèrent être mes cousins, qui venaient récupérer le petit dernier resté en otage la veille (ils avaient oubliés la rançon, mais l'autre nous avait tellement gavé qu'on l'a rendu quand même :) ). Ils débordaient d'énergie. Le plus grand, qui a malheureusement mon âge, est de ceux qui ternissent l'image que l'on a de l'adolescence : grand, mou, sans énergie et blasés de tout. Je m'en fous qu'il soit au Lycée militaire du Pritané à La Flèche, qu'il bosse 11 heures par jour, qu'il a 8 heures de sommeil seulement, qu'il doit marcher au pas et chanter l'hymne du Lycée chaque matin, ou même se tenir au " 'Aaaaar...d-a-vous !" pendant 2 heures, quand on vient à un meeting comme celui-ci, on fait pas la gueule ! Et son autre nabot de frère, n'en parlons même pas... 'fin bon.

Toujours est-il que nous nous sommes retrouvés à arpenter la grande plaine habituellement réservée au planeur (quel beau sport !). Zigzaguant entre les passants, nous arrivons à l'esplanade de démonstration, où l'on prend légèrement en cours de route le meeting, avec une petite démonstration de voltige en planeur par M. Stéphane Chitrit, qui n'est autre que mon moniteur de planeur. Bref, on s'en fout de ça, c'est ma vie, donc quelques photos :


Le beau Pégase glissant lentement et légèrement sur l'air, descendant peu à peu pour nous rappeler la cruelle réalité du sol.

Ensuite, pendant les commentaires de Bernard Chabert (oui, encore lui, comme à la Ferté-Alais), on fait un petit tour des joulis navions, le tout accompagné d'une petite démonstration de l'hélico de la Gendarmerie :


Le jet Gulfstream G550


L'EC 135, hélicoptère de la Gendarmerie, en pleine action : on peut voir, sur la deuxième photo, un homme en train de remonter à l'aide d'un filin dans l'aéronef. En réalité, il s'agit de "celui-qui-s'occupe-des-chiens", avec justement l'un d'entre eux dans les bras.


L'extra 330 SC, un des meilleurs avions de voltige (pour qui sait s'en servir, bien sûr), ici au sol (désolé, je n'ai pas de photos en vol, n'ayant plus l'appareil photo... explications plus loin). Celui-ci appartient à l'EVAA : http://www.equipedevoltige.org/mainsite/ (histoire de pas faire de pub... Faites "Clique-droit" puis "Ouvrir dans un nouvel onglet" sur le lien).

Puis nous avons eu droit à une petite démonstration de voltige sur le Cap 10 de l'Aéroclub de St-Jacques :

Viooooooooooon !

Tiens, pendant qu'on parle de l'Aéroclub, je vous présente l'un de ses avions, le DR 400 :

Le seul avion vraiment breton : il est immatriculé F-HBZH ! Très sympa, comme avion.


Là, c'est le vétérant de l'aéroclub : le Stampe SV 4 (avec même le pilote habillé dans style de l'époque, et l'écharpe coincée dans la portière : on s'y croirait !... D'ailleurs, j'ai oublié la photo avec l'écharpe...)


Maintenant, le petit (enfin, petit, non mais bon...) Stearman PT 17 de Boeing, qui a la particularité de pouvoir porter quelqu'un sur l'aile du haut, et celui-ci fait des imbécilités dessus : et que je te lève une jambe, et que je m'assoie, et que le public y voit rien parce que t'es trop loin...


Bien sûr, le plus bel avion du monde et le symbole de la Bataille d'Angleterre : le Spitfire Mk V ! On peut d'ailleurs voir que celui-ci a quelques victoires.


Mais l'un ne va pas sans l'autre, je vous mets donc un de ces rivaux : le Messerchmitt BF 109.

Ensuite, on est allé retrouver un des anciens collègues de mon père, maintenant dans la Sécurité Civile. On a donc eu le droit à une petite visite de l'EC 145, que voici :


Ça a l'air super compliqué à faire, un rotor. Je veux pas dire, mais c'est plein de boulons et de vis, ce truc !


Oui, à côté, on a retrouvé celui des gendarmes, qui un sacré rotor de queue, lui.



Là, c'est les Reds Arrows, l'équivalant anglais de la Patrouille de France. Pour l'instant, ils sont tranquillement au hangar. Je précise que les avions sont des British Aerospace Hawk. (Pour agrandir l'image, faites "Clique-droit, puis "Afficher l'image")

Et pendant ce temps, on a eu le droit à une petite démo de parachutisme de l'école Saint-Cyr, école de... non, pas parachutisme (comme je le croyais), mais plutôt de commandement, en fait (voir ici : http://www.st-cyr.terre.defense.gouv.fr/index.php?ID=1010868  ; Et hop ! Un petit copié-collé) :

(Pour agrandir l'image, faites "Clique-droit, puis "Afficher l'image")



Et on vous en avait parlé, maintenant, les voici en pleine action, mesdames et messieurs, les Reds Arrows !
Tous à terre, ils attaquent ! *Blague pas drôle numéro 1, donc si vous voulez sortir, c'est par là* Et c'est parti pour la suite
Alors, là, c'était spécial : y'avait un groupe qui avançait, tandis que les deux un peu plus haut les suivaient en faisant des tonneaux.
Là, une belle formation en forme... heu... d'avion !
Et là, le truc à ne pas faire : un gros piqué quand on est serré comme des sardines.
Là, un truc très joli
Le T !
Une petite formation basique, ça fait toujours plaisir
Et là, j'imagine bien le commandant "Ok boys, on va leur montrer, à ces froggies, qu'on est pas des brêles"
Dans le même esprit...
Une autre formation
Et un jouli cœur avec une flèche pour finir
'Sont increvables eux ! Donc un groupe qui fonce droit devant, et un solo qui tourne autour, ce qui se finit en une magnifique séparation.
Puis les British rentrent au bercail... mais y savent vraiment rien faire normalement eux !

Voilà. Bon, tout ça, ça donne mal au cou, donc on va regarder de nouveau vers le sol :


Le deuxième Spitfire, le Mk XIX (enfin, y'en a eu beaucoup, je dit deuxième en parlant de ceux du meeting).


Puis les habituels : Hawker "Sea Fury" et DC3.


Ici, le Beechcraft Be1900 de Chalair.


Une nouvelle fois, le British Aerospace Hawk, le même que les Red Arrows, mais en noir.


Ici, alors euhhh... le nom entier c'est "Reims-Cessna F406 Vigilant".


Aaaah, un avion que je connais un peu mieux : le TBM 700, de l'escadrille de St-Jacques.


Et pour finir, celui-ci. Tout ce que je sais, c'est qu'il est allemand, d'après le petit drapeau sur l'empennage. Si quelqu'un sait de quoi il s'agit... merci !


Et les dernières photos (Ooooh non, pas déjà !^^), le Zero Japonais (non, encore une fois, ce n'est pas un vrai, c'est un T6) en ombre chinoise (jeux de mots ! Je précise pour les ados qui éventuellement correspondraient à la description du début : Japonais - chinoise... bon, laissez tomber).

Mayday, je suis touché !
Rapidement, le Zero a eu la compagnie d'un Curtiss P-40, et on a eu le droit à un petit combat, où, évidemment (on finit par se demander si c'est normal que ce soit toujours le Japonais qui perd...), le Zero a perdu.

Après, ma mère est partie avec son appareil photo, je suis donc resté seul avec mon frère ("Et m****"), et on a vu, entre autres, voler les deux Spitfire, le Sea Fury, assisté à deux atterrissages d'avions de ligne, des Boeing, je crois (bah oui, y'en a quand même qui bossent), une démonstration de l'Extra, de l'EC 145 et on est parti lors du passage d'un Rafale (bruyant, comme avion), et on a finalement vu, de dehors, le Stearman avec quelqu'un dessus.

...

Ben, voilà, c'est bon, c'est fini !
Donc, sur ce, au revoir, et à la prochaine. En attendant, conduisez prudemment et ne vous droguez pas.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Le cousin 21/12/2010 18:45


Sachez que je suis indigné de ce comportement, après tout qui s'intéresse à notre petite discussion ? Un chasseur de têtes ? Que pourrait-il bien tirer de ma pauvre carcasse ? Et en quoi l'aiderait
cette discussion ? Je me sens donc parfaitement libre d'exprimer ma pensée grâce à la république qu'est celle de la France et qui garantit la liberté de pensée et l'égalité. C'est donc le cœur
libre de toute crainte de représailles que je m'exprime sur cette être nauséabond et répugnant qu'on m'a malheureusement assigné comme cousin. Je ne permettrais pas d'insulter le "mec qui s'est
incrusté" car il ne fait pas partie de mon cadre familial et là par contre ça sortirait du cadre de notre guerre-guerre entre cousins.
Bien le bonsoir
Le cousin
Ps(puisque apparemment ils sont appréciés): Il est vrai que j'exagère un peu sur le style littéraire mais après tout j'aime bien
Ps n°2(juste pour le plaisir): Tout ceci est évidemment à prendre au second degré
Ps n°3: Euh..... En fait c'était juste pour faire chier celui-là


Romain 21/12/2010 19:04



Et c'est Pelot qui renvoie la balle...


No comment... je suis d'accord (pas sur le nauséabond et répugnant, mais bon).


Mais heureusement que tu ne l'insultes pas lui, sinon tu auras affaires à moi (quand on voit ce que ça donne...).


Mais enterrons la hache de guerre, et réconcilions nous tous autour d'un verre... Willi, t'es invité aussi, c'est moi qui paye... ou pas.



William Incrust-man 20/12/2010 13:49


Salut à tous les deux,

Lire vos commentaires était très intéressant et j'ai pu remarquer que le niveau de français était très élevé (un point que je n'apprécie pas trop d'ailleurs). Personnellement, je ne vais pas vous
faire de la grande littérature (eh, je suis qu'à Saint-Vincent).

Pour en revenir au style du texte, j'avais cette phrase qui m'est venu à la tête en lisant : "Eh mais ils se sentent plus pissés là ou quoi?", enfin je veux dire faut arrêter de se vouvoyer, vous
êtes des adolescents du 21ème siècle, pas des grands intellectuels du 17ème ou de je ne sais quel siècle. Comme cette discussion est beaucoup à propos du "narcissisme", je pense que vous pourriez
commencer par ne pas vous comparer à Zola ou autre bonhomme littéraire français et essayer d'écrire normalement, comme toute personne de notre âge.

Bon je vais pas faire ce commentaire très long mais je voulais juste vous dire d'arrêter ça, parce que on peut très bien incriminer Facebook pour être un obstacle à certaines embauches, mais c'est
Internet tout entier qui est en faute, je veux dire que là, un chasseur de têtes ou autre embaucheur peut très bien tomber sur cette discussion, et, mis à part qu'il verra votre niveau de français,
il pensera comme moi que se faire une guerre de commentaires entre cousins, ça craint du boudin. Enfin bref, de toute manière, tout se sait un jour et que ce soit par facebook ou par un blog, c'est
pas mieux.

Alors, arrêter moi ça, si vous voulez vous battre faites-ça sur Super Smash Bros Brawl mais pas comme ça, c'est insipide, fourbe et ça fait mal.

Signé : Le mec qui s'est incrusté parce qu'il trouvait que les deux avaient pété un cable.

P.S. : Pourquoi faire des PS alors qu'on peut effacer sur l'ordinateur? Et j'ai entendu parler de "Fesse-book", pourrais-t-on me communiquer l'adresse? Lol, XD, PTDR (je vous avait dit, je suis
qu'à Saint-Vincent et mon vocabulaire n'est pas très explicite, cela dit c'est pas forcement un désavantage parce qu'à la limite je me sens toujours pisser, pas comme certains).


Romain 20/12/2010 17:56



Bah voui, mais bon, c'est pour le fun quoi ! (là, c'est mieux comme niveau d'écriture).


Pis d'abord, c'est pas moi qui ait commencé !!^^


Merci de ton pitit commentaire. C'est bon d'avoir un point de vue extérieur... C'est pas faux ce que tu dit, mais après, même si t'es un bon copain, tu pense pas pareil que nous quoi... je dit,
c'est pas notre faute, c'est l'éducation qui fait ça ! *Ah bravo, il rejette une faute inutile sur ses parents maintenant* Mais bon, c'est juste pour la déconnade... n'est-ce pas Pelot ? Et de
toute façon, comme je suis obligé d'aller cherchez les gens moi-même pour qu'ils viennent voir, je suis pas sûr que ça fasse beaucoup de bruit.


Merci de ton passage.


Romain



Monsieur de La Vernaye de Chateauroux de Ragnoles 17/12/2010 19:31


Très cher cousin,
Je ne dénombrerai pas les fautes d'orthographe afin de ne pas saturer ce pauvre blog dont vous êtes l'auteur.Ensuite, afin de continuer sur les citations, je vous dis cette phrase d'un grand homme
dont malheureusement le nom m'échappe: "La merde a de l'avenir, vous verrez qu'un jour on en fera des discours". Sachez très cher cousin que vous êtes la preuve vivante de cette magnifique
morale.Comprenez ensuite que mon soi-disant sadisme n'est que une illusion de plus que vous donne votre cerveau, à vouloir vous faire croire que tout le monde s'intéresse à vous même lors de cas
négatifs,je ne proposais ceci qu 'afin de vous aider. Mais puisque cette "bataille" continue, je vais y aller franchement!!Cette tendance que vous m'avez pourtant assignée de me sentir au-dessus
des autres est une preuve de votre narcissisme, vouloir se sentir au-dessus des autres mais en rejetant les défauts de ce comportement sur les autres. Ce comportement vous mènera surement à une vie
de clochard rejeté par la société et vivant dans une cabane en bois dans un dépotoir public dans lequel les gens ne feront pas la différence entre vous et les déchets!!Je ne décrirais même pas
l'état de vos vêtements ou votre hygiène personnelle sans même décrire votre nourriture.
Je ne peux malheureusement pas continuer suite à un certain manque de temps je continuerai donc de vous insulter dans de prochains commentaires
Votre très cher cousin


Romain 18/12/2010 11:13



Très cher cousin.


Votre obstinence ne fait que rendre plus profonde ma tristesse déjà bien avancée. Nous n'avons pas les mêmes points de vues, c'est évident, bien que cela ne se fasse (et heureusement) que sur mon
blog-fantôme. Or, alors que je tente de faire un paix longue et durable entre nos deux esprits contradictoires, vous continuez à vouloir poursuivre cette guerre de papier où l'encre est le
symbole du sang versé au combat, guerre qui malheureusement n'aboutira à rien, sauf vous conforter d'être au-dessus de tout le monde en enfonçant délibérément la même personne au plus profond
abîme de la mélancolie en pensant à l'âge où mon seul problème était quel crayon j'allais utiliser pour mon dessin.


De par nos deux points de vue, mon cher, je pense qu'il est d'ailleurs impossible de mettre fin au conflit sans un avis extérieur. J'attendrai donc le temps qu'il faudra qu'un saint homme ou une
sage femme décide de s'interposer afin de couper court à cette joute ridicule, et vos prochaines insultes ne joueront certainement pas en votre faveur.


Enfin, je conçois que votre idée de se sentir supérieur à son prochain ne tourne également pas dans le même sens que la mienne. Vous dites qu'il s'agit, entre autres, de rejetter les autres de
part leurs défauts... mais n'est-ce donc point ce que vous faites vous-même en m'insultant et en comparant mon avenir à un homme qui n'a simplement pas eu de chance ? Car, quand à votre opinion
que vous avez des gens sans-abri, je vous répondrai par un court extrait d'un texte d'Alain Souchon, qui disait : "


Dans les poulaillers d'acajou,
Les belles basses-cours à bijoux,
On entend la conversation
D'la volaille qui fait l'opinion.
Ils disent :


Que font ces jeunes, assis par terre,
Habillés comme des traîne-misère.
On dirait qu'ils n'aiment pas le travail.
Ça nous prépare une belle pagaille.
Mais comprenez-moi : c'est inquiétant.
Nous vivons des temps décadents.
Mais comprenez-moi : le respect se perd
Dans les usines de mon grand-père."


Je vous adresse donc mes salutations respectueuses.


Votre dévoué cousin.


 


PS : Heureusement que tout ça est pour rire, je finirai par mal le prendre...^^


A prendre au 2nd degré surtout. De toute façon, c'est mon dernier commentaire sur ce sujet.


Je pense donc qu'on peut en arrêter là et joyeux Noël !



Monsieur de La Vernaye de Chateauroux de Ragnoles 05/12/2010 10:52


Cher cousin renié et détesté par quiconque autre que lui-même,
Si votre commentaire ne me produit aucun sentiment de frustration voire de vexation, c'est par la simplicité désarmante avec laquelle je vous réponds: Merde! Mais loin de me vanter de ma victoire
si facile. Je me permets de retourner le couteau dans la plaie. Outre ces nombreuses fautes d 'orthographe qui prouvent une dyslexie non traitée dont les origines remontent certainement a une
consanguinité bâtarde que vous faites bien de camoufler. Mais ce texte montre également de grands problèmes au quotidien, cette tendance maniaco-dépressivité associé à une schizophrénie d'une
ampleur importante qui consiste à tenter de se faire passer pour un être intelligent sur un blog dont les rares lecteurs se disputent à grands coups de... commentaires! Cette tendance à vouloir se
montrer intelligent sur un petit blog tellement insignifiant montre une très certaine tare de débilité qui vous frappe au quotidien. Rassurez-vous cher cousin, je ne vous en veux pas, comme votre
vie doit être dure!! Tenter de cacher toutes ces tares malheureusement si visibles et ceci sans résultat, aucun! Moi je dis que la solution est en vous mon cher. Faites-vous sauter le caisson!!
Cette solution est aussi substituable, mais pour la 2ème solution, elle est déjà en vous... vous vous en balancez tout le monde le sait. Ceci dit, je vous laisse à cette action qui je suis sûr, me
provoquera autant de plaisir qu'à votre entourage.
A bientôt... Mais le plus tard possible!!
Monsieur de La Vernaye de Chateauroux de Ragnoles


Romain 11/12/2010 18:59



Très cher cousin.


Merci pour cette brillance performance, et je vous remercie de l'avoir faite. C'est pourquoi je vous retourne le compliment.


Tout d'abord, sachez que vous vous trompez dès le début de votre fort beau texte. S'il y a une personne que je ne détesterai point, ce n'est sûrement pas moi-même, sans doute cela est-ce dû à ma
misanthropie aigüe qui déteint également sur mon être et s'applique à nombre de personnes dont vous ne faites pas partie, aussi vous me blessez dans mon amour-propre et démontrez que la "victime"
(je le mets entre guillemets car je me place selon votre point de vue) deviens très vite le victimeur.


Ensuite, ma tendance à vouloir paraître plus intelligent que je ne le suis, et je le déplore, compte tenu de tous le respect que je vous dois, semble être de famille, vu que vous vous attribuer
vous même un titre "de La Vernaye de Chateauroux", qui pourrait ainsi passer pour une usurpation d'identité au biais de laquelle vous vous surévaluez, et j'en suis fort contrit. Votre manque de
modestie est également renforcé par votre prétendue "victoire facile" lors d'une bataille qui n'existe que dans votre esprit et que vous vous forcez à percevoir afin de relâcher votre souffrance
et colère sur la première personne qui vous fait partager elle aussi l'étendue de son malheur en tentant de vous rapprocher d'elle...


Nous pouvons donc en conclure, que, si je suis schizophrène (et je suis totalement d'accord avec vous), vous n'en êtes point exempté : lors d'une recherche incessante de votre "moi", vous tentez
de vous faire passer par ce que vous voulez être, et non pas ce que vous êtes, doublé d'un insatiable besoin de puissance qui vous pousse à adapter toutes les tares que vous trouvez dans le
dictionnaire sur la seule personne qui tente d'avoir une conversation sensée avec vous et donc de malheureusement vous faire comprendre la cruelle réalité du quotidien, associé à cette recherche
du "moi" doublé d'un insatiable besoin de puissance, disais-je, votre esprit ayant tendance à balancer vers des tendances sadiques s'exprimant par "l'explosion du caisson" dont, vous le
dites-vous même, vous jouiriez pleinement, ainsi que le mouvement rotatif du couteau dans l'entaille.


Je finirai simplement sur vos bases et références que je partage avec vous, prouvant que nous ne sommes que des hommes parmis d'autres et que nous nous ressemblons, références, donc, tel le
sus-nommé "caisson", bien souvent cité par notre ami Dr. Maison sur R&C, et un adieu plutôt pitoresque que l'on attribuera à RDA, le tout en oubliant, volontairement, tel que vous l'avez si
bien fait, les droits d'auteurs de ces gens qui tentent sans relâche de nous faire oublier notre tristesse ordinaire. A mon tour, je vous citerai donc une phrase reprise par Pierre Desproges, et
qui pourra sans doute calmer vos ardeurs de suprémacie que vous réprimez difficilement dans votre lycée militaire lors du "'Auch' 'Oite" quotidien et qui vous force à serrer les dents et les deux
extrémités de la fente réservée à cet usage, la phrase, disais-je, étant : "A gentelman is someone who can play bagpipe and does not". Un gentleman est quelqu'un qui peut jouer de la cornemuse et
qui n'en joue pas. Cet instrument étant l'équivalent de notre flûte française, je vous demanderai donc d'arrêter de tenter de m'en jouer et que nous nous dirigieons mains dans la mains sur les
sentiers de la paix, car vous vous lancez dans une bataille sans issue.


A la revoyure


Paix, prospérité, amour, gloire et beauté


Votre ami et cousin Romain Trésarrieu, tout simplement.



Le cousin mou et blasé qui t'******* 03/11/2010 09:59


Moi que vous osez décrire comme mou et blasé malgré les dures journées de travail que je dois supporter(ps:c'est Prytanée je vous prie)...Je me permet aussi de vous signaler que vous ternissez
également l'image des adolescents: l'air joyeusement débile et la tendance à s'intéresser au rendez-vous des retraités de St-Jacques!!!!(qu'on appelle aussi meeting pour la raison, c'est presque
sûr, qu'un petit vieux recrachait un morceau de carotte trouvé dans la soupe alors qu'ils parlaient de la prochaine réunion)On peut aussi relever cette tendance narcissique(dédain de la famille
proche, valorisation de soi-même et poésie soporifique!)Je plains vos parents: un gosse qui passe son temps sur son ordinateur pour rédiger un blog fantôme dont le seul lecteur est moi(ben oui on
parle de moi) alors que leur deuxième enfant, ce petit ange,qui n'embête jamais personne et dont le fait d'énerver quelqu'un de sa famille horrifie, ce chérubin qui ne ferait pas de mal à une
mouche: bon joueur, sympathique, calme, etc. Bref, je vous envoie ce commentaire afin que le monde sache enfin l'être ignoble et malfaisant que vous êtes!!

Salutation dédaigneuses

Le cousin(soi-disant) mou et blasé

Ps: pour ceux qui pensent qu'il devrait porter plainte, ne vous inquiétez pas, je plaisante, pour les autres, tout ce que je dit est vrai!!


Romain 06/11/2010 15:09



Certes, cher cousin, vous avez fait là preuve d'une grande capacité à l'écrit qui ne peut me laisser de marbre (pierre (jeux de mot !) qui ne vous irait que mal compte tenu de la pauvreté du
titre de votre message d'une si grande intensité). J'éviterai donc de relancer ce débat pour ne pas transformer mon "blog fantôme", comme vous les dites si bien, en un champ de bataille
fratricide, malgré le fait que nous ne partagions pas les mêmes géniteurs, mais l'on reste dans l'idée. Je vous signalerais toutefois qu'il s'agissait d'une sorte de test concernant à estimer vos
capacités d'auto-dérision, qui, j'ai le regret de le constater, ne s'élèvent guère plus haut que le point culminant du morceau de carotte que vous avez cité plus haut dans un style qui
m'écoeure...


Toujours est-il que, si vous n'êtes donc pas très réceptif à ce phénomène qui devient de plus en plus nécessaire dans notre société qui va de mal en pis, et permettant notament de tranquillement
supporter le "bâtard" quotidien que vous lancent sans réfléchir les nombreux jeunes du foyer de réinsertion qui foisonnent dans votre pauvre bourgade, qui malheureusement, terni elle aussi la
belle image que l'on a de la Bretagne (je ne donnerai d'ailleurs pas le nom de la ville, afin de ne pas sallir ce message de paix et d'amité)... la dérision, disais-je, permet donc de vous faire
de nombreux amis en vous rangeant de leur point de vue, amis qui vous permettraient donc de vous protéger des plaisanteries amicales rapidement et promptement... et sans aucun doute violemment.
Je tiens donc à vous féliciter, car vous avez choisi de nous montrer votre maîtrise de la rhétorique écrite par la voie diplomatique, et donc évité de noyer la pique (ayant seulement un fond de
vérité, vous le savez vous-même, d'où votre réaction qui reste néanmoins brutale), la pique, disais-je, qui vous était adressée, dans un bain de sang (je rappelle qu'il était question de "noyer",
et je me suis interrompu moi-même), qui vous était adressée, donc, ainsi qu'à d'autres ... *soupir*... membres de ma famille (avec une importance moindre, je vous l'accorde... mi, la, ré sol, si,
mi, nous sommes amis... demandez plus d'informations à votre frère guitariste, qui, en plus, terni l'image des musiciens, etc.).


Donc, dans ces réponses fort ternies (tout est terne, mon amis, même vos yeux... que faites-vous ce soir ?) (je parle de la votre comme de la mienne... je parle des réponses), on assiste donc à
un duel qui ne nous mènera à rien. Aussi je vous demande d'aller sur mon blog fantôme à une heure plus tardive, voyant celle (très matinale, à une heure où les gens de notre espèce sont sensés
dormir) à laquelle vous avez posté votre message, qui prouve que vous êtes possédé par l'ordinateur, et ainsi mieux analyser la teneur des messages aux abords vexants mais aux dessous amicaux qui
sont sensés resserer les liens que nous tentons de tisser avec les plus de gens possible, afin d'avoir beaucoup d'amis sur un autre certain site nommé, je cite : "fesse-book", site auquel je
n'appartiens pas et ne suis pas près d'appartenir. Je ne fais pas partie de cette catégorie de gens, aussi mes liens sont-ils moins nombreux, mais plus forts. Je voulais donc renforcer celui qui
nous unissait, en dehors du lien sacré du mariage bien sûr, de toutes façons, vous n'êtes pas mon genre... Donc, venez plutôt dans l'après-midi laisser un petit mot doux sur ce blog, avec
l'esprit bien réveillé et compréhensif. Et sachez, que, malgré la rudesse de votre message, votre présence reste un joie, car il est vrai que peu de monde vient visiter ce petit poisson qu'est
cette page internet qui m'est attitrée dans l'océan du web. Car je vous bassine avec mon auto-dérision, mais vous deviez penser que je ne l'appliquais pas non plus pour moi (alors qu'à l'origine,
c'est justement sur moi que porte l'auto-dérision que je fais... c'est d'une logique implacable, ne niez pas l'évidence). Mais au contraire, cher cousin ! Votre message m'a amusé au plus haut
point par sa part de vérité que je reconnais, mais je ne veux pas non plus tomber dans la bassesse d'une vulagire compétition entre personnages
d'une même famille, voir le passage sur le combat fratricide tout en haut.


Pour finir, je dirais que, malgré votre style très intense et vos heures d'expériences, vous m'avez déçu. Votre typographie gâche tout. Il est regrettable de constater que vous ne savez pas
placer les espaces aux bons endroits... je vous ferai un cours lors de notre prochaine rencontre.


Enfin, je l'ai dit à plusieurs reprises, votre texte est fort. Je pense qu'une fois le problème cité ci-dessus corrigé, vous serez à même de tenir votre propre blog fantôme sur lequel je me ferai
une joie de vous supporter, aider et conseiller ! Car, malgré votre manque d'auto-dérision qui ne demande qu'à s'épanouir, j'adore ce que vous faites ! Je vous disais blasé, mais l'écriture d'un
blog ne fera que vous griser, sans que vous quittiez votre doux anonymat... dans lequel vous êtes resté et resterez...


Bien à vous


Votre humble cousin qui vous salue tout de même, élégamment, lui !


PS : Je viens seulement de lire votre "ps"... dommage, encore un point négatif. Il faudra vraiment que je vous apprenne à parfaire vos textes. A charge de revanche !


Conclusion : vous n'avez pas le monopole des phrases à la con. CQFD