Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Keskejévu

Englisherie : Fin du récit + Annecdotes

5 Septembre 2011 , Rédigé par Romain Publié dans #Voyages

Parce que ça me faisait un article trop long pour l'Angleterre, je suis obligé de vous poster les deux derniers jours et les annecdotes dans un autre post.

 

Lundi 22

Avant-dernière journée.

167-
167 : La photo inutile du jour !

Tout d'abord, une heure de cours assez détendue précède une seconde durant laquelle ont été faits des tests pour voir si nous avions progressé (bon, je ne m'en suis pas trop mal sorti...), et déjeuner.
Pour le rendez-vous des débuts d'activités, les 3/4 des Français ont fait une "Flash Mob" de la danse du "Talent show" en plein milieu de la place.

Après, les monos ont décidé d'organiser un "grand jeu" : le sardine !
Alors, la sardine, kesseussé ?
Il s'agit d'un genre de cache-cache, à la différence qu'une seule personne (la sardine) part se cacher tandis que les autres comptent, puis partent la chercher. Lorsque quelqu'un la trouve, il doit se cacher avec elle, et, au fur et à mesure que le groupe grandit, il faut se serrer de plus en plus pour ne pas se faire repérer. Le dernier à trouver les sardines la devient pour la prochaine partie.

Puis, après le break, nous avons dû faire nos sacs, et, à 6h, rendez-vous dans la chapelle pour la "presentation".

168-169-
168 à 169 : Belle chapelle, tout de même ! La luminosité empêche de faire des bonnes photos, mais elle est belle hihi.

Il s'agissait d'une "remise des diplômes" et autres médailles pour les vainqueurs des tournois. C'est assez sympa à vivre tongue.
Ensuite, normalement, nous aurions dû avoir un barbecue dehors, mais comme il a de nouveau plu, ça s'est cette fois-ci terminé dans le self, sans que le menu ait changé pour autant (ce genre de repas doit être maudit en Angleterre).
Puis l'activité du soir fut le Disco (d'adieu), et comme c'est la dernière, j'ai fais un effort et je suis allé danser... Bon, ça a fait beaucoup moins d'effet qu'en Pologne (auto-private joke tongue) ^^, surtout avec ceux qui se foutent de moi parce que je ne danse pas comme eux et mon frère qui passe son temps à me hurler d'arrêter, parce que je suis mauvais... Alors que déjà, il fallait que j'arrive à "accepter" la musique (qui était évidement à un volume particulièrement élevé, mais là c'est mon avis, aujourd'hui pour que ça plaise, il faut écouter fort (heureusement que mes amies les boules quies étaient là pour me sauver)), alors si en plus il faut que je me dandine d'une jambe sur l'autre, un bras en l'air qui sert à rien et le bassin qui fait lentement gauche-droite, je dis non !
C'est pour ça que j'ai fini par sortir (j'ai vraiment une vie intéressante, je trouve tongue) après quelques temps, sentant surtout le besoin de m'isoler, ce que j'ai fais en m'aidant de mon baladeur MP3 et de ma VRAIE musique, assis sur un banc et me faisant mentalement une analyse du comportement puéril de l'adolescent moyen... Bon, là, ça va vous ennuyer, mais moi, ça m'a fait du bien. Je pourrai vous faire un exposé très long, mais aprèsil faut partager mon point de vue et j'ai peur que cela soit un peu hors-sujet...
Bref, à la fin, j'ai fini par avoir froid et j'ai commencé à marcher un peu, toujours dans le même état d'esprit (cette histoire est vraiment pleine de rebondissements, n'est-ce-pas ?).

Suite de quoi, j'ai fini par retourner à ma maison pour me préparer à dormir juste après le checking (naïf que j'étais), et donc, une fois douché, je suis allé à 10h dans la "common room"... où je me suis retrouv seul. Je suis donc remonté dans ma chambre, pour voir si mes colocs étaient arrivés... ben non ! Et, alors que je voyais à la fenêtre que les Turques quittaient peu à peu les lieux pour retourner dans leur pays, j'ai remarqué que la "disco" continuait toujours. J'ai donc tranquillement patienté à la fenêtre jusqu'à la fin. J'ai même eu l'occasion d'assister au "rabattage" des étudiants qui voulaient rester un peu plus longtemps, ce qui ne plaisait pas particulièrement aux gardiens en gilet jaune fluo et à la lampe torche surpuissante.

Le checking s'est exceptionnellement fait dans les chambres.
Et lights off...

Nuit du Lundi 22 au Mardi 23

Qui dit dernière nuit dit dernières co*******... Enfin, pour certains.
C'est ainsi que plusieurs ont tenté une sortie nocturne, "pour l'adrénaline".
Je vous reporte ici ce qu'ils m'ont raconté :

 

 
Moi, je n'avais rien remarqué, je me suis endormi juste quand ils allaient partir, mais je me suis fait réveiller par les autres quand ils m'ont tartiné du dentifrice sous le nez... Classe -_-.


Mardi 23

Un dernier jour qui commence bien, puisque j'ai réussi ma nouvelle mission que j'avais récupéré de Mathieu. Ma cible était Maxime, et je devais soit partir à la chasse aux lapins avec lui (il y a une petite faune assez développée au lycée), soit lui faire faire un café pour Mél'. J'ai pris pour prétexte que, comme les monos avaient été géniaux pendant le séjour, on leur fasse le café du jour. J'ai donc fait celui de Manu, embarqué Mathieu pour qu'il fasse celui d'Emeline et demandé à Maxime de faire celui de Mélanie, en lui expliquant qu'il apprendrait du même coup à en faire. Et bingo, tout le monde sur ma table avait vu venir le truc sauf Maxime, et quand il a donné son café à Mél', tout le monde a crié "pigeooon !". Du coup, j'ai récupéré sa mission, mais il était trop tard pour la faire : il fallait que je fasse une partie de ping-pong avec Robin, donc too late.

A 9h, il nous faut quitter nos chambres pour nous rassembler dans le hall avec nos valises.
A l'heure de partir, il s'avère que je n'ai pas de pique-nique, car nous avons avec nous une personne de plus qui rentre à Paris, et qui donc a pris "mon" sachet... J'ai donc le droit à un autre fait à l'arrach' sur la fin, surtout que j'avais passé mon temps à ranger les valoches dans le car, ce pourquoi je n'avais eu le temps d'aller en chercher un (bon, il fallait le prendre avant d'aller au car, mais je n'avais pas vu)). Le directeur nous a personnellement raccompagné jusqu'au moyen de transport qui nous raccompagnais jusqu'à Londres.

9h37 : On quitte Husrt Crying or Very sad.

169-

170-
169 à 170 : Dernier paysages de "college".

171-

172-
171 : Et on part...
172 : Cette fois-ci, nous sommes définitivement sortis, et nous passons devant une des statues d'aigles de l'entrée.

173-

174-
173 : Arrivés à Londres, nous passons devant l'Ambassade Française !
174 : Enfin ! J'ai enfin réussi à prendre en photo ces taxis, arborant le magnifique drapeau du Royaume-Uni, le Union Jack !

Après plus de 2h30 de route pour cause "bouchons", nous arrivons à London où nous mangeons avant de prendre l'Eurostar à 14h02, qui va nous ramener en France.
14h35 : Nous passons le tunnel sous la Manche dans l'autre sens pendant 22 minutes, pour donc ressortir à... Non, pas 14h57 mais 15h57 heure Française (y'en a qui ont des lacunes en maths ?) !

[Bon, alors je tiens à faire un point, ici, en plein milieu de ce récit : je veux juste m'excuser pour les blagues du même genre que la dernière, que je suis le seul à comprendre sur le coup et je fais plus pour m'amuser moi que ceux qui lisent, vu qu'on va plutôt lire ce genre d'article pour découvrir et non réfléchir (un style de lecture que j'appellerai "lecture passive"^^). Donc voilà, c'est nul et pas drôle tongue.
L'histoire peut reprendre Wink]

Manque de bol, moi qui pensais me faire un retour tranquille dans le train, il a fallu que je me retrouve à côté des filles qui n'arrêtaient pas de faire les folles et les bavardes avec un autre gars, donc bon, hein, no comment, c'est la nature humaine (chez certains), donc on va pas aller chercher trop loin...

info ATTENTION : Moment triste en approche...
...suivi d'un long passage phylosophique qui peut s'avérer être très chiatique


Enfin, la gare a commencé à être proche, et nous sentions que c'était la fin... Les premiers pleurs montèrent, nous nous sommes tous pris dans les bras les uns les autres, dans le train comme dans la gare, et nous sommes chacun partis de notre côté.

Donc merci à vous tous !
Merci à Henri, Thomas, Yvain et Mathieu pour m'avoir supporté dans la chambre et pendant la journée (spécialement Thomas et Yvain, parce que la frite c'est bien Français, et également à Henri pour les coups de stress avec Lisa, et aussi à Mathieu pour son accent (en espérant te revoir à l'ENAC dans quelques années, pourquoi pas Wink )).
Merci à Rémy pour tout ces conseils et tout genre.
Merci à Mathias et Maxime pour avoir été là pour pimenter un peu le quotidien.
Merci à Nicolas (en plus de sa musique et de Naheulbeuk) et à Pauline (la grande) pour les cours passés ensembles, et +1 à Pauline pour avoir surveillé Yvain Wink.
Merci à Cléa pour ses crises de fou rires.
Merci à Clément pour la pub Velouté Fruix.
Merci à Marc, Robin, Augustin, Jean-Baptiste, Quentin et Gaetan pour avoir apporté un peu de jeunesse dans le groupe.
Merci à Anne-Sophie pour ses délires.
Merci à Solène pour avoir occupé en permanence la partie avant droite au DodgeBall^^.
Merci à Lindt pour son surnom Wink.
Merci à Adrien (coupe à la brosse) pour ses pensées philosophiques (teu-heu) quand aux forces présentes ailleurs dans l'Univers.
Merci à Adrien (le frisouille) pour m'avoir fait découvrir Noob et pour le surnom.
Merci à l'autre Pauline pour être plus petite que la grande.
Merci à Juliette pour son regard terrifiant.
Merci à Carla pour sa voix suraiguë et ses questions bizarres.
Merci à Alex pour la causette et son air faussement offusqué quand je danse.
Merci à Marie pour nous avoir gardé Oscar à l'écart quelques temps ^^.
Merci à Irène pour les petites discutions lors des ballades dans les villes et pour lui avoir fait pense rà son grand frère.
Merci à Justine pour son magnifique touché de piano.
Merci à Alice pour avoir veillé sur Justine-la-timide Wink.
Merci à Manon pour ses bagues énormes et nombreuses.
Merci à Lucile pour le match de badminton.
Merci à Alban, Violette, Louise et Adèle (en plus d'être la seule fille de la danse) pour avoir apporté leur touche à l'ambiance.
Merci à Nicolas, Thibault et Thomas pour avoir été avec nous, même s'ils ne faisaient pas partis de notre groupe, et bravo pour être venus en "solitaire".
Merci à mon frère pour avoir été supportable pendant le séjour.
Merci à ceux que je pourrai oublier.
Et un gros merci final à Mélanie, Émeline et Manu pour avoir été des GO formidables !

Merci à vous tous.
Mais désomais, et je sais, c'est dur à dire mais c'est vrai, mais vous appartenez au passé. Ce séjour fut quelque chose de magnifique et fort, et j'espère vous revoir tout de même Wink.
Vous êtes du passé, mais vous avez vu que je ne vous oublie pas pour autant.

Dehors, depuis ce matin, il pleut. Comme si ce beau pays ne voulais pas nous voir partir. C'est l'Angleterre qui retient la France quand celle-ci doit partir accomplir son devoir, sans savoir si elle reviendra, la laissant seule dans les draps froissés après la dernière nuit, draps que sont ses habitants.
C'est comme cela que je vois notre départ, mais cette séparation entre pays représentent également la nôtre. Malgré les liens qui se tissent, la vie poursuit son cours et il arrive un moment où ils sont trop tendus, trop fragiles face à la distance qu'ils ne peuvent que casser.
Bientôt, après l'arrivée à la gare du Nord, il en sera de même : à l'intérieur même du groupe, il faudre se dire "au revoir", "salut", voire même "adieu"...
Et pourtant, il faut continuer. C'est ainsi. Aussi longtemps que l'on demeure ensemble, il arrive toujours que ce lien qui nous unit cède. Et on aura beau dire que grâce à Internet, nous pouvons garder contact, après quelques semaines ou mois, vous ne serez qu'un onglet de plus parmi tant d'autres chez une personne qui ne vous contactera sans doute plus. Si ce n'est pas le cas, je ne peux que vous encourager à garder contact. Mais choisissez bien...
Et si jamais votre lien est d'or, il ne se détruira sans doute jamais.
Malheureusement, ce genre de périple est trop court pour être de ce style-ci. Tout (ou presque) est éphémère dans ces groupes.
Et heureux soient ceux qui arriveront à se retrouver. Pour les autres, ne gardez du passé que vos bons souvenirs, souvenez-vous de vos erreurs, ravalez vos excuses inutiles et futiles pour ne garder que les vraies, celles qui valent quelque chose, et regardez vers le futur.
Lui aussi représente cette toile d'araignée autour de vous, composée de tous ces liens plus ou moins solides que vous tissez sans cesse. Faites que ceux qui vous relient aux branches soient les plus sollides. Et n'oubliez pas que la main d'une seule personne, les intempéries ou même vous-même peuvent suffire à tout détruire.

Je l'ai déjà dit, il faut savoir garder du passé ses erreurs pour ne plus les faire, mais aussi les bons souvenirs si on n'a pas à les regretter. Et celui-ci risque de rester longtemps dans ma mémoire.
Merci encore Wink.

Romain - Néo

 

Annecdotes


Les anglais et la route :
Bien que fichtrement semblables avec les nôtres, les panneaux d'Angleterre ont des formes bien particulières, qu'on ne retrouvera pas toujours chez nous. Malheureusement, je n'ai aucun lien à vous fournir contenant vraiment les échantillons que j'ai pu voir...
Et bien sûr, il y a cette fameuse règle comme quoi il faut rouler à gauche.

Le système "Hurst College" :
Hurst College est visiblement un véritable lycée (voire même plus) et pensionnat durant l'année scolaire.
Les étudiants y dormant doivent coucher dans leurs maisons, qui peuvent être :
-Eagle ou Red Cross pour les garçons.
-Star ou St Johns pour les filles.
D'après mon plan, il existe aussi Martlets et Shield, mais je crois que personne de chez nous n'était concerné.
B1-
B1 : J'étais chez les Eagles !

Les journées sont réglées comme du papier à musique :
-7h45 au plus tard : réveil.
-De 8h à 9h : Petit déjeuner.
-9h15 : Premier cours, jusqu'à 10h45.
-De 10h45 à 11h15 : Break.
-11h15 : Second cours, jusqu'à 12h45.
-12h45 : Déjeuner, puis temps libre.
-14h : Première activité, jusqu'à 15h45.
- De 15h45 à 16h15 : Break.
-16h15 : Seconde activité, jusqu'à 18h.
-18h : Project ou Orientation.
-De 19h à 20h: Dîner.
-20h : Dernière activité, jusqu'à 22h.
-22h : Rendez-vous dans les maisons, interdiction de ressortir.
-22h15 : Checking.
-23h : Extinction des feux.
Une petite pensée à un cousin, qui doit suivre un système du même style pendant toute l'année scolaire, en plus difficile (et qui, sans doute, ne se gênera pas pour venir de nouveau donner son gentil avis sur cet article).

Les cours consistaient principalement à pratiquer oralement l'anglais, en interaction avec les élèves d'autres pays, en plus d'exercices de grammaire. Pour le premier cas, c'était souvent sous la forme de jeu, d'exercices d'écriture, etc., tandis que pour le second, il s'agissait de feuilles de travail.

Pour les repas, c'était... mangeable. Mais il faut s'habituer au régime "patate" : quasiment à chaque plat, nous y avions droit. Au matin, il y avait des sortes de croquettes de pomme de terre, à midi, elle pouvaient être sous toutes les formes, comme pour le soir. Sinon, vous aviez le choix de la viande (souvent entre deux), ou un menu végétarien pas spécialement ragoutant. Vous pouvez également prendre des crudités à volonté, en entrée. Les desserts, enfin, étaient parfois bons, mais sans plus, ou alors banaux.
Paroifs, pour avoir fait quelque chose de spécial en cours ou aux activités, vous pouviez gagner un "Meal Pass", un ticket qui vous permettait de ne pas avoir à faire la queue pour aller manger. Je peux vous dire que ça en motivais plus d'un ^^.

B2-
B2 : Ces fameux Meal Pass que beaucoup n’hésitaient pas à réclamer.

Hurst possède un grand parc, aussi y croise-t-on souvent des lapins ou autres rongeurs, aux milieu de l'herbe ou de la flore assez diversifiée.

B3-

B4-
B3 à B4 : Petit écureuil rabbit.

Les chambres n'étaient pas spécialement en bon état, mais nous possédions déjà (presque) tous un bureau et un armoire ou un tiroir. Sans excès de confort et serrés un peu comme des sardines, on s'y sent bien tout de même.

B5-

B6-
B7-

B8-
B9-
B5 : Mon coin
B6 : Le lit d'Henri, avec son tiroir en-dessous.
B7 : Du côté de chez Thomas (ça commence à devenir un peu bordélique).
B8 : Chez Yvain (pas mal non plus dans son genre).
B9 : Et celui de Mathieu, qui, je pense, a gagné la palme pour le plus gros bazar (il fallait le voir en vrai ^^) !

Les douches... Ah ! Les douches !
Avec un net problème de température (beaucoup trop chaud pour moi, avec impossibilité de régler la température qui augmentait très vite) et une pression qui s'est nettement affaiblie dans les derniers jours, c'était parfois assez redouté d'y aller ^^. Et encore, on avait du bol, chez les filles, apparemment, il n'y avait qu'un rideau, même pas de porte ! Pas toujours très propres, c'est dingues le nombre de gel douche qu'on a retrouvé dedans ! ^^
Les toilettes et les lavabos étaient un peu dégeus par moment, mais on s'y fait, c'est comme le camping.
D'après Henri, il y aurait un fantôme pétomane qui hanterait les toilettes (Henri, si tu me lis...).

B10-

B11-
B12-

B13-
B10 : Côté douche.
B11 : Côté toilettes.
B12 : Exemple de douches.
B13 : Exemple de toilettes.

Passionant, hein ?


Quelques proverbes Anglais :
"If you look after the pennies, the pounds will look after you". -> Si vous faites attention aux centimes, les livres feront attention à vous. Autrement dit : "petit à petit, l'oiseau fait son nid".

"The early bird catches the worm" -> L'oiseau matinal attrape le ver. Autrement dit : "l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt".

Malheureusement, c'est tout ce dont je me souviens... Embarassed.
Beaucoup d'autres ici : http://www.anglaisfacile.com/free/proverbes-2.php

Les fameux jeux de cartes :
Jamais je n'aurai appris à jouer à autant de jeux de cartes que pendant cette colo. Si l'on récapitule, cela fait :
-Belote.
-Tarot.
-Pouilleux (massacreur).
-Un rappel sur le Tas de merde.
-La Dame de Pique (je n'y ai pas joué, mais plutôt appris en regardant les autres...).

Voilà ! Ca va être bon !
Félicitations pour avoir eu le courage de tout lire, et merci de votre attention !
A la prochaine !!

And here we go !

 

Citation:
Tout d'abord, il fallait sortir de la maison, et la porte d'entrée était l'endroit le plus délicat. Une fois cela de fait, on s'est caché dans les broussailles avant de repartir. Là, un "yellow man" (les "gardiens", à cause du gilet fluo) est arrivé et a commencé à nous courser en criant "Stop ! Stop !", donc on s'est mis à courir.

[Ici, j'ai plus trop suivi, tout ce que je sais, c'est qu'ils ont rencontré des gens du staff qui ont dit aux "yellow man" que les jeunes étaient avec eux...]

On a fini par se cacher dans un ravin, sous la pluie, et on est bien resté 20 minutes dissimulés ici. Au moment de retourner dans nos chambres, Rémy nous a dit de faire attention, parce qu'il y avait une alarme à côté de nous... qu'on a déclenché, et qui a réveillé des gens du staff qui dormaient juste à côté. Alors on s'est "rendus" quand nos momos sont arrivés, et le "yellow man" nous a fait attendre 10 minutes sous la pluie pour l'avoir fait courir et réveillé le staff. Après, on est rentré.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Rémi 07/09/2011 21:00


Voilà ce que c'est le bilan d'une colo ! :) Merci pour avoir pris le temps d'écrire tout ça.
C'est plein de super souvenirs, d'humour (parfois compréhensible que par toi ^^) et surtout d'anecdoctes hilarantes.
Merci encore et j'espère que tu garderas de très bon souvenirs.
Rémi


Romain 10/09/2011 14:52



De rien Rémi, ça m'a fait autant plaisir qu'à vous de l'écrire et de le vivre. Vous avez tous été géniaux sur cette colo ;).


Merci beaucoup d'être passé et d'avoir eu le courage de tout lire ;). Mais mon but, c'est de rappeller, à vous (si vous passez) comme à moi tout ces bons souvenirs ;).


Merci à toi aussi, donc, c'était génial !


A la prochaine (j'espère !).


Romain



mélanie 05/09/2011 22:39


Coucou mon Romain!!
Merci de m'avoir fait revivre ce séjour extra...wahouuu! ça me chagrine quand même un peu car je repense à vous tous, aux liens qu'ont a tissé avec vous... La partie que j'ai préféré est celle de
tes remerciements car elle a fait revivre à mes yeux chacun des jeunes que tu as cité ;)
Merci à toi pour les moments passés ensemble... N'hésites pas de temps en temps à faire coucou mon ami de Chartres (et oui si ça se trouve on va se voir là-bas mon ami!!), ça ma fera plaisir
vraiment :)
Embrasse ton ton frérot pour moi et bonne rentrée à vous 2.
Prends soin de toi. Bisous. Mél :)


Romain 06/09/2011 20:02



Hello Mél'.


De rien, ça m'a fait autant plaisir de l'écrire et autant bouleversé de rappeller que toi ;). C'était vraiment extra, donc je sentais vraiment le besoin de remercier tout le monde !


Ca serait à refaire que je n'hésiterai pas !


Si un jour, tu passes par Chartres, n'hésite pas à me prévenir, ça me ferait très plaisir !


Je transmet au frangin :P.


Bonne chance pour la suite !


Romain