Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Keskejévu

New trip to New York (partie 2)

10 Août 2014 , Rédigé par Romain Publié dans #Voyages

Mercredi 23

Un fait connu sur les Etats-Unis, c'est que rien n'est jamais assez grand ou assez haut. Alors, tant qu'à faire, pourquoi ne pas finalement se rendre sur l'un des monuments les plus connus et les plus grands qu'on connaisse ? C'est ainsi qu'après un petit déjeuner (encore au McDo, après tout même le ventre n'est jamais assez gros non plus), nous montons dans le métro pour nous rendre à l'Empire State Building. Voici donc un petit résumé de la visite :).

Déjà, la première partie montre que les New Yorkais ont de l'humour, vu qu'ils nous parlent d'écologie. Je vous invite à retourner voir les images de Times Square et vous laisse imaginer le nombre de véhicules qu'on a croisé par jour pour voir pourquoi ça me fait rire. Bon, plus sérieusement, dans l'idée c'est une bonne initiative vu qu'ils expliquaient les économies d'énergies qui étaient prévues pour les années à venir, et quand on voit déjà ce qu'une réduction de quelques pourcents représentait, on comprend l'urgence.

213-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3313.jpg

213 : Une des raisons pour laquelle l'Empire State Building est connu, c'est bien évidemment pour King Kong. Et bien sûr, ce n'est pas quelque chose qu'on oublie de mettre en avant une fois dedans (oui, huitième merveille du monde, carrément...) !

Plus loin (ou plutôt "plus haut", vu qu'on a alors fait immédiatement un saut au 80ème étage), on a le droit a des explications sur la construction du bâtiment (dans cette bonne optique des "Américains sont les meilleurs du monde", vous voyez ?). Pour ceux qui veulent quelques chiffres, apprenez que le bâtiment fait 1250ft, soit 381 mètres, de hauteur, et atteint avec son antenne les 1454ft, soit 443,18 mètres. Il comporte 6154 fenêtres 57000 tonnes d'acier et 10 millions de briques. Si vous n'arrivez pas trop à vous représenter, c'est normal. Même en y étant, je vous avoue que ça reste très abstrait. C'est seulement quand on arrive alors au 86ème étage (les trajets se font bien sûr toujours en ascenseur, lequel s'est avéré assez délicat, contrairement à la prise de vitesse de l'appareil qu'on nous avait annoncée) qu'on a le droit à un petit panorama et OH SAINTE MERE DE DIEU C'EST HAUT !

214-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3314.jpgsus

215-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3315.jpg

214-215 : Vue vers l'Est, puis le Nord, depuis le 86ème étage.

216-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3317.jpg 217-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3318.jpg

218-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3319.jpg

216-218 : C'est beau mais c'est haut ! La rivière que vous pouvez voir sur les deux dernières photos est la Hudson River, d'ailleurs, soit dit en passant.

Bon, je rigole, on a déjà eu un avant-goût avec le Top of the Rock, et si vous êtes sensibless au vertige, rien que regarder les bâtiments d'en bas devrait déjà vous remuer un peu, donc maintenant qu'on y est, on ne va pas forcément en faire tout un plat. Enfin, le facteur principal qui fait qu'on a envie de vite s'éloigner des rebords, ce n'est pas la hauteur, non... C'est la foule de touristes qui se trouve là-haut et qui se compresse pour pouvoir tous prendre les mêmes photos (bonjour, nous sommes aussi des touristes, et j'ai pris "ces mêmes photos" également :3).

Pour l'anecdote, sachez juste que depuis le haut de l'Emprire State, le Soleil se lève une demie-heure plus tôt qu'au sol. Ah, et aussi, si vous vous demandez à quoi il sert, apprennez qu'une partie du bâtiment est utilisée pour faire des réceptions et des conférences (c'était tout du moins le cas du 80ème étage). Enfin, si jamais vous allez faire un tour là-bas, vous pourrez prendre un audioguide plutôt bien fait qui, une fois en haut, vous précisera quels sont les bâtiments que vous pouvez voir depuis chaque point de vue.

Breeeeef. Redescendant finalement, nous passons jeter un oeil au Macy's, un gros magasin, puis nous retournons ensuite au métro pour atteindre notre prochaine destination, le Museum of Modern Art, ou "MoMA" pour les intimes. Nous y restons alors pour la matinée. Je vous préviens juste pour les photos à venir : je me suis efforcé de n'en garder au maximum qu'une seule par artiste (et seulement pour quelques-uns d'entre eux), mais là encore vous pouvez imaginer la taille du musée, parce que j'ai déjà fait un gros tri dans tout ce que j'avais pris...

219-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3320.jpg

220-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3321.jpg

219 : Le Macy's. Vu de dehors, sans les entrées, on ne dirait pas un magasin.

220 : Petit coin tranquille, sur le chemin.

221-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3322.jpg 222-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3323.jpg

221 : Christina's World, Andrew Wyeth. La jeune femme sur l'image était la voisine de l'artiste et avait la polio. Dans cette oeuvre de "réalisme magique", Wyeth a essayé de "rendre justice à son extrodinaire conquête d'une vie que de nombreuses personnes considèrent comme sans espoir".

222 : Pines and Rocks, Paul Cézanne. Oui, je vais mettre à chaque fois les noms de l'oeuvre et de l'artiste :P (par contre, pour les détails, je pense que je vais me contenter de parler des plus surprenants, etc. D'autant qu'il n'y en avait pas toujours non plus... Donc malgré tout le respect que j'ai pour cet artiste, passons au suivant ^^'). Ah, oui, les noms ont tous été traduits en anglais aussi, et je pense les laisser tels quels pour que les connaisseurs puissent éventuellement comparer...

223-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3324.jpg 224-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3325.jpg

223 : Setting Sun, Sardine Fishing, Adagio, Opus 221, Paul Signac.

224 : Still Life with Three Puppies, Paul Gauguin (on devinera que "Still Life" signifie "Nature Morte"). Une oeuvre partie de la phrase de l'artiste "l'art est une abstraction", d'où les contours bleus des chiots, par exemple.

225-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3326.jpg

226-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3327.jpg

225 : The Starry Night, Vincent van Gogh (avais-je vraiment besoin de préciser l'artiste ?).

226 : London Bridge, André Derain.

227-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3328.jpg 228-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3410.jpg

227 : The Storm, Edvard Munch

228 : To Be Looked At (from the Other Side of the Glass) with One Eye, Close To, for Almost an Hour, Marcel Duchamp. Ah ! Là on commence à rentrer dans les oeuvres un peu plus "intéressantes". Le titre signifiant donc "Etre regardé (de l'autre côté du verre) avec un oeil collé, pendant presque une heure" (notez que la photo est donc prise depuis le côté où il faut regarder, le nom se trouvant de l'autre côté sur la baguette quasi-horizontale) donne déjà une idée de la démarche -si vous regardez effectivement une heure, l'oeuvre est supposée avoir des effets hallucinatoires...-, mais ce que j'apprécie là-dedans, c'est que si la vitre est ainsi brisée, ce n'est pas l'oeuvre de Duchamp. Elle s'est fissurée durant son transport. Cela dit, l'artiste fut alors ravi du résultat x).

229-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3411.jpg 230-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3412.jpg

229 : M'Amenez-y, Francis Picabia. Pour résumer dans les mots des jeunes d'aujourd'hui, cette oeuvre est surtout un gros troll (non, je ne mets pas que des âneries dans mes liens non plus, je pense à certains de mes lecteurs qui n'ont pas l'habitude de passer des heures sur des sites spécialisés dans la procrastination :3).

230 : Revolving, Kurt Schwitters. "Les nouvelles choses doivent être fabriquées à partir de fragments", selon l'artiste.

231-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3413.jpg 232-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3414.jpg

231 : Dynamism of a Soccer Player, Umberto Boccioni. L'application directe d'un principe de Boccioni qu'il a énoncé en 1910, disant que "pour peindre une figure humaine, vous ne devez pas la peindre ; vous devez recréer toute l'atmosphère qui l'entoure"... Bon, je n'ajouterai rien par rapport à son modèle, alors...

232 : Birds Erect, Henti Gaudier-Brzeska. Personnellement, je trouvais qu'on y voyait à chaque fois quelque chose de différent en fonction d'où on regarde.

233-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3415.jpg

234-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3416.jpg

233 : Swifts: Paths of Movement + Dynamic Sequences, Giacomo Balla (l'un des membres fondateurs du "Futurisme")

234 : Study for "Luxe, calme et volupté", Henri Matisse

235-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3417.jpg 236-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3418.jpg

235 : Young Man in a Gray Sweater (Jacques Lipchitz), Diego Rivera

236 : Ma Jolie, Pablo Picasso. Oui, il y avait Les Demoiselles d'Avignon, mais on a dit une seule par artiste, donc tant qu'à faire, autant en faire découvrir ;).

237-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3419.jpg 238-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3420.jpg

237 : Non-Objectif Painting no. 80 (Black on Black), Aleksandr Rodchenko. Une peinture appartenant à une série de 8 oeuvres peintes en noir comme celle-ci en réponse à une série de peinture en blanc par un artiste alors plus connu, Kazimir Malevich. 

238 : Hide-and-Seek, Pavel Tchelitchew (non, les gens au milieu sont juste des reflets dans la vitre...).

239-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3421.jpg 240-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3422.jpg

239 : Fulang-Chang and I, Frida Kahlo... Deux peintures de la fameuse artiste mexicaine était affichées dans le musée, et c'est une horreur à prendre en photo car il y a toujours un groupe d'hispanophones qui se sentent obligés de se prendre en photo avec... Etrangement, les peintures de Diego Rivera avait moins de succès... Le singe représenterait d'ailleurs l'enfant qu'ils n'ont jamais réussi à avoir.

240 : The Persistence of Memory, Salvador Dali... Est-ce encore une fois nécessaire de le présenter ?

241-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3423.jpg 242-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3424.jpg

241 : Retour à du bon gros abstrait ! Composition in White, Black and Red, Piet Mondrian.

242 : ... Ou pas, Water Lilies, Claude Monet, bien évidemment.

243-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3425.jpg

244-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3510.jpg

243 : Claude Monet donc, seul peintre dont je me suis autorisé à mettre deux photos de tableaux, histoire que vous vous rendiez un peu compte de la dimension de certaines de ses oeuvres, qui portent pourtant toutes le même nom ici, à savoir encore Water Lilies.

244 : Ah, ça, c'est une photo que je n'aurais normalement pas dû prendre, mais j'ai momentanément oublié l'interdiction de prendre des clichés dans la salle des expositions temporaire. Ok, vu comme ça, ça ne vous dit pas grand-chose. Ils s'agit d'accessoires utilisés par Lygia Clark dans ses expositions, auxquelles elle faisait directement participer les spectateurs, dans une recherche d'interaction physique entre l'art et le corps humain. Bon, je vois qu'il y en a déjà qui commencent à s'endormir au fond, continuons plutôt...

245-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3511.jpg

246-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3512.jpg

245 : Ici, on a l'une de celles qui a fait le plus polémique dans notre petite troupe. A wall pitted by a single air rifle shot, Lawrence Weiner. Tout est dans le titre : on a tiré sur le mur avec un pistolet à air comprimé sans projectile dedans. Pour l'auteur de l'oeuvre, cette dernière existe à partir du moment où on articule une idée autour de mots. Je vous laisse vous faire votre opinion sur la question ^^.

246 : Book 4, Lucas Samaras

247-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3513.jpg 248-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3514.jpg

247 : Voilà qui devrait vous parler un peu plus. Campbell's Soup Can, d'Andy Warhol.

248 :Canyon, Robert Rauschenberg. L'originalité de l'oeuvre vient bien évidemment de l'aigle empaillé qui "sort" de la peinture.

249-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3515.jpg

250-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3516.jpg

249 : The Impossible, III, Maria Martins.

250 : Certains reconnaîtront ici du Jackson Pollock. Si vous n'êtes pas sûr, il s'agit de One: Number 31, 1950 ;).

251-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3517.jpg

252-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3518.jpg

251 : Là, on entre dans le cadre d'une autre exposition. Quel beau sujet que le Game Design. Eh oui, comme par hasard, une modeste exposition sur le jeu vidéo avait aussi lieu au MoMA alors que nous y étions (le karma, qu'on appelle ça !). Ici se trouve la seule "oeuvre" que certains pourront y voir, a savoir Distellamap (Pac-Man), de Ben Fry. L'idée est qu'il a ici reproduit le code du fameux jeu Pac-Man, puis a tracé des lignes à chaque fois que l'instruction "go to" apparaissait jusqu'à la destination dans le programme. Le reste de l'exposition portait sur quelques -désormais- "vieux" jeux, principalement, tels que Pac-Man, donc...

252 : ... mais aussi la toute première version de Tetris, Pong, Space Invaders...

253-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3519.jpg

254-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3520.jpg

253 : ... Tempest (le bouton "Fire" ne marchait plus, d'ailleurs ><)...

254 : ... Ainsi que la toute première console, l'Odyssey.

255-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3521.jpg

256-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3522.jpg

255 : Physiquement présente, qui plus est !

256 : Puis on saute immédiatement à Minecraft, lequel a eu le droit à un mur personnalisé. Plus loin, SimCity 2000 et Asteroids.

257-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3523.jpg

258-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3524.jpg

257 : Et pour finir, présence également de Super Street Fighter II: The New Challengers, aussi, si je ne me trompe pas de version parmis les nombreuses existantes... Au final, c'était plutôt court et ça n'expliquait pas grand-chose quand même :/.

258 : Même étage, mais rien à voir, un hélicoptère, ou plutôt le Camcopter S-100 Unmanned Aerial Vehicule, un hélicoptère indépendant destiné à détecter les mines aériennes.

Arf arf arf, trop de photos...

Après cela, c'est l'heure d'aller manger, et nous passons par un restaurant italien...

259-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3525.jpg

259 : Bon, allez, juste une photo de plus alors... Et puis ça reste des spaghetti, quoi ! (Nan, bon, la vidéo, c'est juste pour le passage jusqu'à 22 minutes 40).

... et vu qu'on commence à en avoir un peu plein les jambes et que la fatigue se fait à nouveau vite ressentir, on se repose à l'ombre d'un arbre dans le Sud de Central Park.

260-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3526.jpg 261-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3527.jpg

260 : A l'entrée de South Central Park, on trouve cette remarquable statue équestre de José Marti. Je ne savais pas du tout qui c'était x).

261 : Oui, on peut trouver des coins comme ça en plein New York.

262-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3528.jpg

263-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3529.jpg

264-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3530.jpg

262 : La vue qu'on avait depuis notre petit coin tranquille...

263-264 : Alors, un truc à savoir si vous allez dans les parcs à New York, les écureuils, y'en a absolument partout. En plus d'être nombreux, ils n'ont pas plus peur que ça de l'homme (ils viendraient vous manger dans la main). Mais bon, après j'imagine que ça ne doit pas être ce qu'on trouve de plus propre dans le coin non plus. Je n'avais pas encore mis de photos pour l'instant, mais sachez que c'est loin d'être le premier qu'on a rencontré.

Retour ensuite à pied en passant par quelques boutiques pour que ma mère se rachète des lunettes de soleil, tandis que nos amis essayent de se dégoter une casquette en souvenir. Le temps lourd et la chaleur nous font encore faire une pause à l'hôtel, pour ressortir dîner enfin dans un restaurant plutôt mexicain, pour une fois. Il se met alors à tomber des cordes, mais le temps de finir le ciel s'est rapidement calmé. Nous retournons alors à l'Empire State Building pour voir la ville de nuit (nos billets ayant double-emploi). C'était d'autant plus agréable qu'il y avait quand même beaucoup moins de monde.

265-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3531.jpg 266-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3610.jpg

265 : Sur le chemin du retour, Steinway Hall, fabriquant de pianos.

266 : Bâtiment, pendant le retour également.

267-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3611.jpg

268-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3612.jpg

267 : Bouffe, jamais assez de bouffe ! Un burito, ça change un peu...

268 : Même si on ne voit plus rien, les photos avec flash ont un certain charme...

269-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3613.jpg

270-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3615.jpg

269 : Vous vous rappellez de quand je riais au sujet des économies d'énergie ^^ ? Pour info, cette photo a été prise à peu près au même endroit que la 214.

270 : Et celle-ci que la 215.

271-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3614.jpg

272-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3616.jpg

273-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3617.jpg

271-273 : Bon, contentez-vous d'apprécier la vue pour celles-ci ^^'. Désolé si les photos sont un peu floues, si vous zoomez, mais de nuit, comme ça... Enfin vous comprennez.

274-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3618.jpg

275-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3619.jpg

274 : A peu près la même que la 217...

275 : En enfin, la même que la 218... de travers ^^'.

Enfin, nous essayons de rentrer en métro, mais comme celui-ci ne se décidait toujours pas à arriver après plus de 10 minutes d'attente, nous sommes rentrés à pied, ce qui nous a fait nous coucher à minuit.

 

Jeudi 24

Le départ du jour fut plus tardif que d'habitude, ce qui nous a fait partir à 10h30 de l'hôtel pour prendre un petit déjeuner/brunch, avant d'aller directement au Bryan Park pour assister à des "spectacles gratuits". En fait, dans l'idée, ce sont les artistes des comédies musicales qui viennent jouer un extrait ou deux de leur pièce sur une grande estrade en plein air (et ils en profitent pour faire une sorte de répétition, au passage). Les comédies dont on aura eu ainsi le droit à une petite prestation sont donc Piece of My Heart, Bullets Over BroadwayCinderella (inspiré de la version télé de 1957), The Phantom of the Opera (qui fait parti des pièces "vétérantes" -plus de 25 ans à l'affiche-), et Avenue Q (qui réussissait à être drôle, malgré le niveau de langage franchement élevé par moments ^^').

276-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3620.jpg

277-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3621.jpg

276-277 : Pour un bon petit déjeuner à prix raisonnable, nous vous conseillons le Cafe Metro du Rockefeller Center. Attention néanmoins, on est passés le dernier jour dans un autre établissement de la chaîne, ailleurs dans la ville, qui s'est révélé être une véritable arnaque. Dommage...

278-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3622.jpg 279-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3623.jpg

278-279 : Quelques photos du goupe de Bullets Over Broadway. J'ai essayé de vous faire une vidéo, mais j'ai déjà expliqué le problème précédemment ^^'...

Quelques heures plus tard, nous reprenons notre petit marche (ayant mangé un petit bout en chemin -pizza... Oui, on mange tout le temps, mais c'est les vacances, non ?- à Central Park devant un artiste de rue qui faisait des bulles de savon) jusqu'au Met, ou "Metropolitant Museum of Art". Vraiment un musée à voir, d'ailleurs, il s'agit clairement de celui que j'ai le plus apprécié. Il est gigantesque, cela dit, et donc vous aurez difficilement fait le tour en un après-midi, voire en une journée complète, mais vous pourrez y trouver vraiment plein d'oeuvres de lieux et d'époques différents. Un peu comme notre Louvres, quoi, mais à la puissance 3. Si je fais l'allusion, c'est parce que le coin que j'ai commencé à visiter est celui sur l'Egypte, dans lequel on trouve principalement des vestiges, fresques, sarcophages, bijoux, statues... Cela dit, comme à chaque fois que j'en ai "vraiment" eu besoin, la batterie de l'appareil photo a décidé de me lâcher un peu plus tôt que prévu, donc voici encore une petite sélection de ce qu'on peut y voir (c'est plus pour la partie suivante que ça m'a embêté, en fait ><) :

280-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3624.jpg 281-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3625.jpg

280 : Le Met, vu de l'extérieur.

281 : Dans le hall central, mais déjà en direction de l'aile Egyptienne (naaaan, sans rire ?). Le nom serait donc "Colossal Statue of a Pharaon".

282-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3626.jpg 283-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3627.jpg

282 : Une des colonnes à la forme si particulière.

283 : Un mur !

284-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3628.jpg 285-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3629.jpg

284 : Un... autre mur !

285 : L'enveloppe d'une momie. Oui, un sarcophage en bandelettes, quoi. Il serait apparemment vide, maintenant, et on peut noter la présence d'une image masquant le visage.

Voilà, je n'en ai mis que quelques-uns histoire que vous vous fassiez une idée de ce qu'on pouvait trouver, car après ça, je passais dans l'aile asiatique (à l'étage juste au-dessus). Tout d'abord, en commençant par la Chine, on voit de nombreuses statues (notamment des bouddha), des poteries, mais aussi un espace particulier dédié à une exposition sur la caligraphie, car l'écriture fait aussi partie des formes d'art dans plusieurs pays de l'autre continent de l'autre côté de la pénisule Eurasienne.

286-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3630.jpg

287-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3631.jpg

286 : Une chimère, tournée vers la seconde qui complète la paire, datant du Vème siècle.

287 : Une fresque, aussi, pourquoi pas.

288-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3632.jpg 289-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3633.jpg

290-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3634.jpg

288-290 : Comme le dit la célèbre chanson, "Tiens, voilà du bouddha !".

291-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3635.jpg

292-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3636.jpg 293-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3637.jpg

291 : Voilà, on arrive sur la partie sur la calligraphie. Apprennez qu'en chinois, il y aurait apparemment 5 styles de calligraphie pour un même caractère, à savoir le "sceau", l'écriture "cléricale", "cursive", "semi-cursive" et "standard". Enfin, ça c'est que j'ai traduit du papier qu'on nous a donné là-bas, après Internet est toujours là pour vous si vous voulez en savoir plus. Bref, pour l'image, voici The Lotus Sutra, en écriture "standard".

292-Un autre parchemin.

293-J'aime bien celui-ci, car on a des infos au sujet d'une démarche artistique autour de l'écrit. Pour vous traduire les notes qu'il y avait à côté, voici à peu près ce que ça dit : "Zhang [Nom qui ressemble à "Ruihi", mais je ne suis plus sûr] a retranscrit ce poème dans des traits vigoureux -presque violents-, utilisant la vitesse et la pression de sa main appuyant sur le pinceau et séparant ainsi ses poils pour créer un effet connu comme le "flying white" (fei bai). La taille et la férocité de la calligraphie est en contradiction avec le message tranquille du poème de Wang Wei, signifiant :

"Alors que tu as passé de nombreuses années à écrire des livres derrières des portes fermées,

Les pins planté longtemps se sont déjà vu pousser des écailles comme de vieux dragons."

294-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3638.jpg

294 : Ca fait toujours bizarre de voir ce genre de choses en ce disant qu'on est du côté Est du Pacifique ^^.

Après cela, nous arrivons alors sur la section dédiée au Japon (oui oui, je n'oublie pas qu'on est toujours en voyage à New York ^^'). Ici, ce sont plus des kimonos, encore des statues, des paravents, livres et peintures peintes sur des parchemins que l'on trouve. Et c'est aussi ici que mon appareil photo décide de me laisser définitivement tomber, juste devant La Grande Vague de Kunagawa du peintre Hokusai (oeuvre qui n'est d'ailleurs pas très grande) TT_TT.

Cela ne m'empêche néanmoins pas de faire ensuite un saut à l'espace de la Corée, où on trouve principalement des poteries, ainsi que quelques paravents et parchemins. Redescendant alors, j'arrive à trouver un coin dédié aux armes et armures d'un peu partout dans le monde, m'attardant devant l'attirail des samuraï, lesquels étaient particulièrement bien représentés quand on voit la quantité d'équipement que le musée avait réussi à récolter.

Ceci fut donc le résultat d'un tour d'à peu près 2h15 qui m'a donc permit de ne même pas voir 1/4 du musée. J'avais l'intention de jeter un oeil à la partie dédiée à la peinture classique ensuite, mais tant pis. qui plus est, même s'il était 17h et quelques, le musée n'a pas tardé à fermer ensuite. S'ensuit alors un petit temps où nous retournons, à ma demande, au Nintendo Center car je me suis souvenu que j'avais des cadeaux à faire, puis nous faisons une pause très rapide à l'hôtel avant une dernière sortie pour aller dîner (Mexicain à nouveau, ce soir, lequel fonctionnait avec un principe proche du Subway, en faisant des buritos/fajitas/[insérez autre types de galettes mexicaines ici] dont vous choisissez vous-même la garniture). Le retour se fait enfin en passant dans une boutique des fameux glaciers Ben&Jerry's à Times Square, puis par un petit marché qui se trouvait dans le coin.

295-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3639.jpg

296-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3640.jpg

295 : Comme on dit là-bas, "yummy !"

296 : Finissons donc sur une petite limousine, juste à côté du Ben&Jerry's, tiens !

 

Vendredi 25

Après encore un réveil un peu tardif, nous repartons pour un brunch avant d'entreprendre une balade jusqu'au bâtiment

de l'ONU, dans la First Avenue, avant de remonter ladite avenue et de tomber sur une sympathique galerie d'art ("EDEN fine Art", pour ceux que ça intéresse).

297-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3641.jpg 298-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3642.jpg

297 : Et du coup, on recommence aussi sur une limousine.

298 : Les drapeaux semblent indiquer qu'on est en effet arrivés.

299-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3643.jpg 300-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3644.jpg

299 : Le bâtiment juste en face, le "Ronald Brown United States Mission To The United Nations Building" (oui, c'était pas assez long). La principale caractéristique est que, de l'extérieur, on peut voir affichés des photos des membres du gouvernement américain.

300 : Enfin une photo potable de policiers ! Donc du coup, c'est la seule que je vous montre, oui.

301-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3645.jpg 302-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3646.jpg

301 : Quelques bâtiments du coin.

302 : Forcément, dans la galerie, 'pas moyen de faire de photos, mais quelques pas plus loin, on retrouvait une réplique un peu plus grande d'une des oeuvres exposées là-bas, à Gift of Life de David Kracov.

303-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3710.jpg

303 : Pas loin de là, on trouve aussi un pan du mur de Berlin !

Reprenant alors la marche, nous arrivons à nouveau au MoMA (qu'on a visité il y a quelques jours, si vous vous rappelez bien, au lieu de lire en diagonale, là) afin de pouvoir trouver son annexe, le PS1. Empruntant alors le métro selon les indications données, nous y arrivons sans trop de problème Pour résumer, le PS1, c'est le MoMA en encore plus conceptuel.

304-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3711.jpg 305-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3712.jpg

304-305 : Déjà, on est accueillis par ce monument assez étrange, ça donne le ton.

306-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3733.jpg

306-Au premier étage, on trouve des oeuvres de Lassnig, au style très... particulier. Ici une de celles que j'estimais comme les plus représentatives en étant une des plus soft ^^'. Auge in Gefohr (Eye in Danger), donc, ici.

307-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3713.jpg

308-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3714.jpg 309-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3715.jpg

307-309 : Au second, on trouve les oeuvres d'un certain James Lee Bryan, un homme en recherche permanente de la perfection (d'où la forme de ses oeuvres). A noter que la première et dernière oeuvres (307 et 309)s'appellent donc The Perfect Epitaph (faite de lave rouge) et The Rose Table of Perfect (composé de 3333 roses !). Une autre "oeuvre" de l'artiste The Ghost of James Lee Bryan, qui est en réalité une salle complètement noire dans laquelle la lumière ne pénètre pas. Moi j'aime bien l'idée, après certains seront assez sceptique pour considérer cela comme de l'art ou non... On pouvait aussi voir quelques lettres qu'il avait écrites en faisant preuve d'une impertinence rare (à la Reine d'Angleterre, par exemple...).

Enfin, le dernier étage était consacré à un certain Schlingensief, axé sur la remise en question permanente à travers ses vidéos ou des actions très bizarres, par moments. Je vous avoue que je ne me suis pas attardé là-dessus ^^'.

Nous reprenons alors le métro pour une petite marche pour nous rendre, selon le conseil des serveurs du café dans lequel on a pris notre petit déjeuner, au Brooklyn Park. Finalement, suite à un gros manque d'énergie (n'ayant pas déjeuner), nous faisons une pause à 16h dans un... Mac Donald.

310-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3716.jpg

311-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3717.jpg

310-311 : Petite ruelle résidentielle typique par laquelle on est passés en chemin.

312-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3718.jpg

313-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3719.jpg

312 : Tellement de p-p-p-patriotisme !

313 : Le tranquille chemin du Brooklyn Park.

314-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3720.jpg

314 : Là, je me sens bien intégré, avec un goûter 100% Mac Donald... Désolé pour ceux ayant cliqué sur lien, besoin d'un peu de Japon ^^' (destruction du cerveau après celle de l'estomac x)).

Nous remontons alors encore dans le métro  en direction de Coney Island, une plage de New York. Le trajet était assez long, et qui plus est on a eu le droit à la "performance" de jeunes qui font des accrobaties avec les barres... Les ayant vu passer juste devant nous, j'étais plutôt content que ce soit fini (un pied dans la figure est vite arrivé), en fait, mais bon, tout est bon pour un petit "tip" (pourboire, voir les Anecdotes à la fin) là-bas. Cela dit, une fois arrivés, nous ne sommes pas resté très longtemps (il y avait foule, bien évidemment), et c'est au court d'un long trajet de métro de 21 stations que nous retournons alors à l'hôtel.

315-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3721.jpg

316-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3722.jpg

317-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3726.jpg

315 : Qui plus est, la plage a l'air d'être une sorte de centre d'attractions. On trouve donc un de ces fameux concours qu'on ne voit pas vraiment en France, qui a visibilement lieu tous les 4 Juillet.

316-317 : Juste à côté du sable se trouve donc un Luna Park.

318-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3723.jpg

319-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3725.jpg

318 : Vue sur la plage, avec en fond ses nombreux occupants.

319 : Parce qu'il n'y a pas de raison que les chiens ne puissent pas non plus se faire des mèches de couleur ! #swaggydog

 

320-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3727.jpg 321-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3728.jpg

320 : Cela dit, quand on voit l'état de certains manèges, ça ne donnait pas forcément envie d'aller jeter un oeil dans ce fameux parc ^^'...

321 : ... D'autant plus quand on voit la tête au-dessus de l'entrée... C'est censé donner envie de rentrer, ça ?

Bref. Comme souvent ces derniers jours, nous repartons rapidement dîner, et nos pas indécis nous mène à nouveau à Ground Central, au Rockefeller Center, où chacun est parti chercher ce qu'il voulait à manger...

322-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3729.jpg

322 : ... Ca fait du bien, après tout ces fast-food x).

Vers 9h30, nous retournons à l'hôtel, avec encore une fois un passage au Ben&Jerry's de Times Square, puis nous commençons à faire les valises et à mettre à recharger les différents appareils électroniques pour ne pas avoir de problème au moment de prendre l'avion (il paraît qu'ils vérifient parfois s'ils sont chargés, et refusent de les laisser passer si la batterie n'est pas pleine à plus de 75%... Pourquoi, je ne sais pas, et d'ailleurs ni à l'aller, ni au retour, nous n'avons été interrogés à ce sujet).

323-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3730.jpg

323 : Histoire de prouver qu'on y est vraiment allé :P !

 

Samedi 26

Pas question de tarder aujourd'hui, on a un avion à prendre !

Donc même s'il décolle dans la fin de l'après-midi, on se lève assez tôt le matin, essayons un autre Cafe Métro que celui des deux jours précédents et qui s'est révélé être une arnaque (comme je l'ai expliqué plus tôt), et on reprend, sans trop se presser non plus, le métro, puis le Air Train jusqu'à l'aéroport. Le trajet a beau être toujours longuet, on arrive encore une ou deux heures trop tôt pour ne serait-ce que déposer les bagages pour l'avion. Donc en attendant, comme midi était largement passé (du genre... 2 heures !), on a fait ce qu'on fait le mieux en vacances...

324-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3731.jpg

324 : ... Manger ! Détrompez-vous, ce n'est pas aussi bon que ça en a l'air... Enfin, de la sauce tomate aussi... "rouge", déjà, de base, mieux vaut s'en méfier.

Finalement, on n'a ensuite pas besoin d'attendre très longtemps avant de se séparer des grosses valises, on passe tant bien que mal le filtre (il y avait pas mal de queue), et après encore un peu d'attente vient finalement le moment de monter dans l'avion... Avion qui a finalement eu du mal à décoller, on s'est d'ailleurs retrouvé en attente derrière 8 autres avions sur la piste ><.

 

Ah, il commence bien, le retour en France !

...

325-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf3732.jpg

325 : "Coucou", fit le Space Invader caché sur le panneau pendant qu'on faisait la queue... Bon, on va mettre ça sur le compte du décalage horaire dont on n'a jamais vraiment réussi à se remettre ^^'. Je veux juste rentrer à ma maison !
(Ou comment faire une dernière référence subtile à une série que je ne regarde même pas... Mais bon, il fallait bien citer un dernier truc local avant de retrouver la bonne vieille élégance française !... Ahem).

 

Anecdotes (f*ck yeah !... Ah, non, ok...)

  • Le métro et surtout l'achat des tickets

D'un premier abord, le système a l'air tout aussi simple que chez nous : aux bornes, on achète une carte et on charge soit un abonnement dessus, soit juste un voyage. Seulement voilà, premier problème, les machines ne rendent pas la monnaie au-dessus de 8$. Or quand on vient d'arriver de l'étranger, préparé et tout, on n'a pas forcément de "petits" billets de 10$ (le voyage simple coûtant 2$, un peu plus si on doit fabriquer une carte en plus).

Ensuite, sans doute par souci d'écologie (ha ha ha, c'est toujours mieux que rien, dirons-nous !), il n'existe pas de "tickets" à proprement parler de métro. Tout se fait par carte, et surtout de manière individuelle. Donc si vous voulez 4 voyages simples, vous allez devoir faire 4 fois la procédure de retrait d'une carte. C'est long.

Et enfin, je vous ai dit que nous étions arrivés par "Air Train", qui demande lui aussi l'achat d'une carte. D'apparence, c'est la même, seul le dos change un peu, ce qui fait qu'on ne peut par charger un abonnement ou un voyage en métro sur cette carte pourtant quasi-similaire. C'est donc une carte supplémentaire à retirer, avec un petit supplément financier (1$, ou un peu moins par carte, je crois).

Au sujet de la logique du métro en lui-même, c'est également un peu particulier. Il y a bien évidemment plusieurs lignes (qui forment une jolie toile d'araignée sous toute la ville, à en voir les cartes), seulement  certains wagons de certaines lignes ne s'arrêtent pas forcément aux même arrêts que les autres. Par là, je veux dire qu'il nous est déjà arrivé de nous retrouver dans l'un des derniers wagons et, au cours d'un arrêt, qu'on fasse descendre tout le monde de ce wagon-là pour aller dans un des wagons les plus en avant. Pourquoi pas...

B1-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf2745.jpg

B1 : Vue depuis une station de métro

Un autre truc sympa dans le métro New Yorkais, c'est que de temps en temps, on voit un rat ou deux passer entre les rails x). Un truc moins sympa, c'est que c'est ici que se concentre le plus la chaleur en Eté, or ils ne lésinent pas sur la clim une fois dans les wagons... Tiens, à ce sujet...

  • La température en Eté

Dans l'ensemble, c'était plutôt supportable, puisque, comme vous pouvez le voir, on a commencé par quelques jours plutôt couverts. Evidemment, quand il y a du soleil, ça devient vite assez désagréable de ne pas se retrouver à l'ombre, mais bon, ce n'est pas très difficile à trouver vu la taille des bâtiments, et je ne crois pas qu'au final, la température ait exédé de beaucoup les 30 degrés. Il faut juste faire attention à la transition entre l'extérieur et l'intérieur, les boutiques et autres lieux de vie étant généralement surclimatisés.

  • Les américains et la surperstition

A voir le nombre d'échafaudage sous lesquels on est passé à cause des travaux partout dans la ville, je suis revenu à repenser à la superstition dont sont souvent affublés les américains. Eh bien, non seulement je n'ai en effet pas eu l'impression que beaucoup de monde soit également passé sous les échafadauges sus-nommés, mais on ajoutera donc le taureau de Broadway (celui avec les... en or, souvenez-vous, de toute façon je sais que vous n'aviez pas oublié un truc comme ça), et enfin, ceci :

B2-http://i39.servimg.com/u/f39/14/66/56/93/dscf2744.jpg

B2 : Oui, c'est bien le panneau de l'un des ascenseurs de notre hôtel. Et vous aurez remarqué qu'en effet, il n'y a pas de 13ème étage.

Bon, c'est vrai que c'était un fait assez connu, pour la numérotation des étages, mais c'est toujours intéressant à vérifier. A noter qu'aux heures d'affluence, c'est particulièrement désagréable de se trouver dans les bas étages à attendre l'ascenseur, surtout quand il n'y a pas d'escaliers : en effet, on voit que les machines font des allers-retours entre les étages du haut, et une fois qu'elle arrivent au nôtre, elles sont déjà pleines et on n'a plus qu'à attendre les suivantes... Et le fait qu'il y ait 4 cabines n'a pas beaucoup aidé ><.

  • L'omnisprésence de la publicité

Je l'ai évoqué au sujet de la télévision, avec les émissions qui sont interrompues toutes les 5 minutes par une coupure publicité presque aussi longue. Puis vous avez pu voir les panneaux lumineux de Times Square. Etc., etc. Il y a vraiment de la publicité absolument partout (notez l'emploi de deux adverbes pour souligner l'intensité de la chose), impossible d'y échapper. Et encore, je n'ai pas osé regarder dans un journal, écouter la radio ou autre. Et si ce n'est pas sur un support du genre, pas de problème, il y aura forcément des personnes dans les rues, entre deux porteurs de bonne foi qui vous rappelent que Jésus vous regarde, pour essayer de vous alpaguer au sujet d'un produit, lieu ou service (bon, même si pour le coup, eux sont plus là pour attraper les touristes dans leurs car de visite). On devine très facilement le gros côté consommateur des habitants, pas conséquent.

  • Les différents quartiers et la ville en général

Pour ceux qui auraient oublié, voici la liste des quartiers principaux que nous avons pu voir au cours du séjour et la manière dont je les décrirais :

>Broadway : des grands immeubles partout, et pas mal de bureaux, restaurants et boutiques à droite, à gauche. On y trouve aussi Times Square, reconnaissable à ses multiples panneaux publicitaires partout, la plupart du temps lumineux, et à sa foule en soirée qui rend les déplacements en groupe particulièrement difficiles ; d'autant plus, c'est à cette heure-ci que se ramènent des gens costumés pour vous faire payer une photo avec eux. Quartier de rassemblement de la plupart des gars portant panneaux, pancartes et autres et qui essayent de vous vendre leur truc. De toute façon, ça se sent que c'est le coin des riches, des hommes d'affaire, etc.

>Brooklyn : quartier paisible et plus "à dimension humaine", plus atypique aussi par rapport à ce qu'un occidental peut s'attendre à voir quand on lui parle de New York (maisons en brique rouge, tags un peu partout...). L'ambiance y est particulière, mais agréable et reposante malgré tout.

>Harlem : Un peu dans le même esprit que Brooklyn, mais avec les immeubles un peu plus serrés, et surtout qui présentent tous ces espèces d'escaliers de secours qui zèbrent la face et qui donnent directement vers la rue (voir la photo 60 pour un bon exemple... ou le 180, même si celui-ci est à Chinatown). Apparemment, il ne faut pas y traîner la nuit, par contre.

>Chelsea : Il y avait bien quelques travaux à Broadway. Eh bien ici, ce que les buildings perdent hauteur, on le gagne en nombre de travaux partout. C'est-à-dire qu'il y en a absolument partout.

>Chinatown : Bon, désolé d'utiliser une expression raciste, mais franchement, là, "on est plus aux Etats-Unis". Franchement, vous vous en rendez compte, quand vous y êtes.

>Little Italie : Ah bon, où ça ? C'était pas Chinatown bis ?

Pour le reste, dans l'ensemble, je dirais que les routes sont larges, mais surtout quasiment toutes à sens unique (le panneau "one way" n'est pas connu pour rien). A chaque croisement, vous trouverez un feu tricolore, mais comme la route forme un véritable quadrillage, ces carrefours constituent le seul endroit où les voitures peuvent tourner, en général. Donc faites toujours attention avant de traverser, parce qu'à tout moment, une voiture qui a le feu vert dans le même sens que vous peut avoir envie de tourner dans votre direction. Par contre, les cyclistes et autres skateboarder s'en fichent pas mal des feux et n'hésitent pas à passer au rouge, souvent quand ils ne font que tourner, mais pas que.

Enfin, je tiens à signaler qu'il y a quand même pas mal d'endroits qui sentent assez mauvais dans la ville (sans qu'on sache trop pourquoi, parfois, d'ailleurs).

A noter que, s'il y a aussi quelques SDF dans la ville, je m'attendais à franchement plus.

  • CityPass mon ami

Avis à qui veut se faire une petite visite de New York : pensez à acheter un CityPass. Ce petit carnet contient des tickets qui vous permettront de visiter la plupart des musées et monuments auxquels nous sommes allés durant ce séjour, généralement en coupant dans la queue, et, me semble-t-il, à un prix inférieur à celui des billets achetés sur place.

(Oui, il fallait bien que moi aussi, je mette dans le pub dans mon blog. Voilà, maintenant c'est fait).

  • Caractère général des serveurs/commerçants/etc.

Concernant ce dernier point, c'est simple : chaque fois que vous croisez quelqu'un, c'est un pile ou face. Il y a à peu près une chance sur deux qu'il/elle soit particulièrement agréable, sympathique et aidant, tout comme il/elle peut être aimable comme une porte de prison tout en faisant ressentir sur son visage quelle joie il/elle a d'exercer son métier. Et ça vaut pour tout : les vendeurs dans les rues ou dans les magasins, le vigile qui va vous déchirer votre tickets à l'entrée ou qui va vous guider dans le musée, les serveurs... Bon, il faut dire aussi que dans ce pays, il y a une culture du "tips", c'est-à-dire un pourboire, en gros. Mais par exemple, dans le cas des serveurs, il faut savoir que ce tip, qui est alors un pourcentage du prix de votre repas et que vous ajustez en fonction de votre satisfaction, est ce qui compose en grande partie leur salaire. Ils ont donc effectivement intérêt à être agréable avec le client.

 

Et d'ailleurs, maintenant que cet article est enfin terminé, si jamais vous avez une petite pièce ou deux... Heu... Mettez-là dans les commentaires, alors ><.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Béatrice 08/05/2015 07:14

Pas mal du tout ! Merci de nous avoir emmenés à la découverte des différentes merveilles que réserve cette ville.

Lumyaz 10/08/2014 23:14

Money, money !

Cool tout ça, c'est un peu comme si on le vivait :3 En tout cas, ça donne envie !

(Bravo pour le courage d'avoir trier toutes les photos et écrit tout ça !)